[95] Val d'Oise n°19 sep/oct 2018
[95] Val d'Oise n°19 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation fait sa rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER L’INNOVATION FAIT SA RENTRÉE Collèges à l’honneur à la Roche-Guyon, un temps de partage et de valorisation des travaux collectifs des collégiens 26. Le climat scolaire se met au vert Le Val d’Oise est le premier territoire à avoir expérimenté une méthode qui permet de mesurer la confiance dans le milieu scolaire. Les résultats incitent le Département à l’étendre. Si les matériels et les espaces, au service des projets pédagogiques, contribuent à la réussite éducative, le principal moteur reste l’attitude des élèves. Non seulement elle influe sur leurs résultats, mais elle participe du climat scolaire général dans un établissement. Dans son expérience de conseil en conduite de changement, Pierre Winicki avait observé que la défiance était un obstacle majeur au changement et à LES 7 FACTEURS DE LA CONFIANCE empathie et bienveillance coresponsabilité et coopération VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental l’inverse que la confiance aidait puissamment à évoluer. Mais comment la caractériser et la mesurer ? Avec d’autres membres d’un think tank, il a élaboré un modèle – illustré sous la forme d’un arbre qui identifie les 7 facteurs de la confiance, identiques quel que soit le niveau de la société auquel on l’applique, de l’individu à l’Etat  : indépendance de jugement, coopération, empathie, droit à l’erreur, cohérence des paroles et des actes... L’Arbre de confiance s’accompagne d’un outil, le Baromètre de confiance, un questionnaire – 70 questions dont les résultats EN EN PLUS acceptation de l’incertitude droit à l’erreur et à l’échec
vont colorer les différentes pièces de l’arbre du rouge au vert, de la défiance à la confiance. « Si elles sont présentées sous forme de pièces de puzzle, précise Pierre Winicki, c’est que les facteurs sont fortement imbriqués les uns dans les autres. » L’éducation est un domaine privilégié pour traiter une telle problématique. Et, une nouvelle fois, le Val d’Oise a été le territoire d’expérimentation de cette approche novatrice. En l’occurrence au collège Robespierre de Goussainville. Angélique Sanzé, principale du collège, était convaincue que « la confiance est une valeur indispensable dans la construction de la personnalité de l’enfant. Confiance en lui, confiance aussi en les adultes, les institutions et toute la société, pour qu’il se construise comme un citoyen épanoui. » Un arbre de confiance a ainsi été introduit au collège Robespierre et durant l’année scolaire il a déployé ses ramures. Les élèves choisissent un professeur avec qui ils analysent ensemble les réponses. Cela permet des 8 = 8 cohérence des paroles et des actes Empathie, bienveillance, reconnaissance, acceptation de la différence Coresponsabilité, coopération, émulation Cohérence entre paroles et actes, lisibilité et respect des règles du jeu, honnêteté, authenticité, loyauté Indépendance de jugement face aux conflits d’intérêts ou de valeurs Acceptation de l’incertitude, du risque et de la complexité Acceptation du droit à l’échec ou à l’erreur Temporalité  : relation présent/futur (projet court/long terme), relation présent/passé (poids de la mémoire, oubli, pardon) LE prises PÔLE de SUPÉRIEUR conscience VALDOISIEN, de sorte EN PLUS EXPERT EN INNOVATION PÉDAGOGIQUE qu’au fil du temps l’arbre résultant du Croyances, même questionnaire peut changer de valeurs, représentations, couleurs. L’objectif est bien sûr d’aller peurs, héritage, histoire(s), vers le vert.compétence(s), savoir(s) scolaire de l’accueil, de TechEdulab Laboratoire EMA Knowledge Lab Le plateforme résultat est spécialisée jugé positif sur les à l’unanimité, (Ecole, Mutations, Apprentissages), créé l’entretien des locaux, (K-Lab) de de la l’ESSEC, lieu de technologies numériques en 2010, la recherche sur les enjeux sociaux, production et de partage de la par la communauté milieu éducatiféducative, les parents et didactiques les maintenance. Aussi, le Département a et professionnels connaissance élèves. « Les enfants osent plus facilement aller vers les professeurs et vers les adultes » commente une mère d’élève ; « les questions parlent de sujets de notre vie qu’on n’aurait pas osé aborder nousmêmes » dit un collégien ; « ça m’a fait grandir » ajoute un autre. Un professeur reconnaît qu’il a libéré la parole. En (r)établissant le dialogue, le dispositif a plusieurs conséquences bénéfiques selon Angélique Sanzé  : « Il influence les apprentissages dans le bon sens. Ensuite, j’ai constaté le changement d’attitude de certains élèves. Telle collégienne, écorchée vive, a pu identifier elle-même l’origine de son comportement et le modifier. Elle n’a plus suscité de problème et eu son brevet. De ce fait, je constate également que le bien-être dans l’établissement augmente. » Le Département est sensible à cette double perspective, l’amélioration individuelle des performances et l’amélioration collective du climat scolaire. Selon la définition de l’universitaire Eric Debarbieux « la notion de climat scolaire n’est pas simplement le cumuldes niveaux de bien-être individuels. Elle inclut aussi une dimension collective, en particulier par la prise en compte des relations entre les personnes. » C’est bien sur cette base de l’implication de toute la communauté que fonctionne l’arbre de confiance. Dans un collège, certains personnels relèvent du Département, ils œuvrent dans les domaines de la restauration décidé d’élargir la plantation. Dix collèges, intéressés par l’expérience du collège Robespierre, vont la reproduire. Ils pourront reprendre à leur compte les propos d’Alain Jaillet, le directeur du laboratoire BONHEURS, qui écrivait dans Le Magazine de l’Education, en début d’année, qu’il s’agit d’« entraîner les élèves et les parents dans une confiance nouvelle.Celleci est la clé de voûte de l’apprentissage. » indépendance de jugement prise en compte de la temporalité Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :