[95] Val d'Oise n°18 jui/aoû 2018
[95] Val d'Oise n°18 jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de jui/aoû 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : le tourisme de pleine nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER LE TOURISME DE PLEINE NATURE La Seine, un axe majeur de développement de l’économie touristique 26. La croisière s’amuse La nouvelle stratégie du Département accorde toute sa place au tourisme fluvial qui se développe avec une clientèle étrangère prisée des croisiéristes. En 2016, les Départements du Val d’Oise, des Hauts-de-Seine, des Yvelines, de l’Eure, de la Seine-Maritime, rejoints par le Calvados, ont créé l’Association des Départements de l’Axe Seine. Ils ont inscrit le tourisme parmi leurs premiers chantiers ; sur et autour de la Seine. La Fête en Seine, tout au long du fleuve, en a été la démonstration en 2017. 2018 est consacrée à la structuration de partenariats autour de nouvelles actions VAL D’OISE MYBALADE un site, une appli  : valdoisemybalade.fr VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental EN EN PLUS 40 000 utilisateurs 320 000 consultations de fiches en faveur du tourisme fluvial. Le Val d’Oise compte également 85 km de berges le long de l’Oise et le grand projet Seine Nord Europe, qui va dimensionner le canal au gabarit européen, aura des répercussions avec une circulation accrue des plaisanciers en provenance de ces régions. C’est à l’Oise que s’amarrent les villes touristiques  : Pontoise, labellisée ville d’art et d’histoire, L’Isle-Adam et bien sûr Auvers-sur-Oise. Avec cohérence, la stratégie touristique du Département vient renforcer la dynamique du 85 circuits à parcourir, 1000 sites à découvrir
tourisme fluvial. Celui-ci est en pleine expansion et Ces passagers n’auront qu’à longer le jardin on attend « une augmentation de 50% du nombre potager par un cheminement spécialement de passagers de la croisière avec hébergement aménagé, pour se retrouver au pied du à échéance de cinq ans » selon Antoine Berbain, château. L’escale de La Roche-Guyon directeur général délégué du GIE HAROPA, vient compléter le réseau d’une vingtaine l’ensemble portuaire de l’axe Seine. L’année 2017 d’escales réparties sur la Seine aval. Elle était a déjà été très forte ; les croisières promenades attendue par les croisiéristes, elle l’était aussi ont enregistré 7,5 millions de passagers, soit 22% par les acteurs valdoisiens du tourisme car d’augmentation par rapport à 2016, et les croisières il y a de forts enjeux économiques dans avec hébergement, qui descendent la Seine le tourisme fluvial. On estime les retombées en plusieurs jours ont transporté près de économiques des croisières sur la Seine 80 000 passagers. « Pour ce type de croisières, la à plus de 130 millions d’euros par an. Seine arrive juste après l’axe Rhône-Saône, rapporte Pour les Valdoisiens, point n’est besoin Gérard Lambert-Motte, Conseiller départemental d’embarquer sur ces paquebots fluviaux délégué à la Culture, au Tourisme et au Patrimoine pour vivre un moment de dépaysement. et Président de Val d’Oise Tourisme. Il s’agit souvent Les croisières des offices de tourisme de d’une clientèle étrangère qui a aussi envie de la Vallée de l’Oise y suffisent. Jusqu’en découvrir les richesses touristiques régionales. octobre par exemple, vous pouvez bénéficier Cela implique de disposer des équipements de 2 croisières au départ de Pontoise. L’une nécessaires pour les accueillir, tant en termes « impressionniste » remonte jusqu’à Auvers. techniques, les escales, qu’en termes touristiques, L’autre, par Port Cergy, comprend les sites et les activités. C’est pourquoi le Département le franchissement de l’écluse d’Éragny. soutient financièrement la création de l’escale fluviale Basée à Auvers-sur-Oise, la péniche de La Roche-Guyon. » Daphné’s, lauréate des appels à projets L’embarcadère, de 300 m² — dont les travaux EN PLUS touristiques du Département, organise s’achèveront à la fin de l’été — est situé à la hauteur durant l’été une grande croisière sur de l’ancien pont, détruit lors de la Seconde Guerre le Centenaire de 1918 (voir p.41). mondiale. Une passerelle de 30 m rejoint le ponton Déjà, en 1878, Stevenson (l’auteur de où peuvent accoster, et rester jusqu’à 24 heures, L’Ile au trésor) descendit l’Oise en canoë des bateaux 22 700de croisière de 820 135 millions m de long d’euros – les plus 615 depuis 000 personnes la Belgique. Son voyage 1,5 million s’acheva de à visiteurs grands emplois - touristiques avec près de 200 de personnes dépenses touristiques à leur bord. dans les sites de visites par à l’Île de loisirs par an Pontoise à entrée payante  : « Le ciel était bleu et de sans Cergy-Pointoise nuages ; et la surface glissante de la rivière présentait, aux endroits unis, un miroir au ciel et aux rives. Les blanchisseuses nous saluaient par des rires, et le bruit des arbres et de l’eau faisait un accompagnement à nos pensées assoupies, dans notre rapide marche au fil de l’eau. » Sur les chemins de terre ou de Une escale fluviale à la Roche-Guyon l’eau, que vos pensées soient vivifiées par pour développer le tourisme la marche ou assoupies par l’eau, passez un bel été valdoisien. L’ÉCONOMIE TOURISTIQUE DANS LE VAL D’OISE LE TOURISME FLUVIAL DE LA SEINE Paris - Le Havre  : 350 km 26 escales à court terme, dont La Roche-Guyon 19 paquebots fluviaux avec hébergement + 22% de passagers en 2017 pour les croisières promenades, soit 7,5 millions de passagers Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :