[95] Val d'Oise n°17 mai/jun 2018
[95] Val d'Oise n°17 mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de mai/jun 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : vous êtes invités aux 50 ans du Val d'Oise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LE VAL D’OISE ET SES FORÊTS 1 Les forêts domaniales (propriétés de l’État) Carnelle  : 1000 ha 2 l’Isle-Adam  : 1 500 ha 3 Montmorency  : 2000 ha 4 *ENS  : Espaces Naturels Sensibles LA GESTION DES FORÊTS 12 5 millions de promeneurs par an en forêt de Montmorency L’accueil dans les forêts domaniales Leur gestion doit tenir compte de leur forte fréquentation ; le Département et l’ONF ont créé des comités de gestion patrimoniale réunissant élus, associations et usagers. Le Département participe aux dépenses liées à l’accueil du public. 12. LE TERRITOIRE EN QUESTIONS 13 6 9 15 Dans les forêts duVal d’Oise Le succès du livre de Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres, en tête des ventes durant 38 semaines, rappelle l’attachement aux espaces forestiers, y compris pour les habitants des villes. Les Valdoisiens profitent de nombreux espaces boisés  : 20% du territoire, soit quelque 24 000 hectares, dont un quart est public. Mais ils exigent entretien et aménagement. Le Département y consacre son service de la Trame verte et bleue. 10 4 Les forêts régionales (Île-de-France) La Roche-Guyon 5 Le Bois d’Ecouen 6 Le Bois de Galluis, Frémainville 7 le Marais de Stors, Mériel - l’Isle-Adam 8 2 7 16 18 VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental 17 € 1 11 3 5 19 14 700 000 € pour les forêts départementales et les ENS* Des travaux réguliers Une forêt doit être entretenue  : coupe des arbres, replantations, restauration des milieux, aménagements, protection de la biodiversité, nettoyage des dépôts sauvages… 8 9 Les forêts départementales La Tour du Lay à Ronquerolles et Parmain Le Bois de Morval à Guiry-en-Vexin 10 L’Hautil à Jouy-le-Moutier et Boisemont 11 L’Ile des Aubins à Bruyères-sur-Oise D’autres espaces forestiers parmi les ENS* DÉPARTEMENTAUX 12 Les buttes de Marines 13 Le bois du Chesnay (Vétheuil) 14 Le bois du Gouy (Luzarches) 15 Le bois du moulin de Noisement (Chars) 16 Le bois des Garennes (Mériel) RÉGIONAUX 17 Le bois de Boissy (Le Plessis-Bouchard) 18 Les buttes du Parisis 19 La butte Pinson (Montmagny) Des partenariats scientifiques pour réaliser des inventaires de la faune et de la flore Mieux connaître pour mieux protéger Avec le Conservatoire botanique national du Bassin parisien pour la flore du bois des Garennes ; avec l’Office pour les insectes et leur environnement (OPIE), pour l'édition en 2018 de l'Atlas des papillons de jour patrimoniaux du Val d'Oise.
AUJOURD’HUI LA PLAINE DE PIERRELAYE-BESSANCOURT La Plaine subit actuellement de nombreuses activités et occupations illégales, en particulier des dépôts sauvages qui s’ajoutent à la pollution des sols par les métaux lourds due aux anciens épandages d’eaux usées parisiennes. DEMAIN LA FORÊT DU GRAND PARIS SUR LA PLAINE DE PIERRELAYE-BESSANCOURT 1 million d’arbres OISE A15 A115 N184 SEINE Le projet de transformer en forêt la plaine, a été labellisé Grand Paris en 2012. Créé en 2014 le Syndicat mixte pour l’aménagement de la plaine de Pierrelaye- Bessancourt (SMAPP) est le maître d’ouvrage du projet. La forêt complétera l’arc vert du nord-ouest francilien avec celle de l’Isle-Adam au nord-est et de Montmorency à l’est. La zone d’Herblay la connectera aux berges de Seine et la forêt de Saint-Germain-en-Laye au sud. à terme 1 350 ha de massifs forestiers. 7 communes 7 600 ha de nouveaux boisements. et 250 ha de clairières et de réserves écologiques. 90 km de cheminements dont un GR. 50 accès et 2 passages à faune sous voie. Bessancourt, Frépillon, Herblay, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Ouen l’Aumône et Taverny. ALLONS PLUS LOIN Daniel Desse Vice-Président délégué à l’Environnement et au Développement durable Par la variété de leurs paysages, de leurs essences d’arbres, de leurs aménagements, les forêts sont un des atouts touristiques du Val d’Oise. Elles se prêtent à de multiples usages qu’il faut concilier. « Le grand projet de forêt de Pierrelaye-Bessancourt sera dans la phase de déclaration d’utilité publique en fin d’année. Meilleure qualité de vie pour les riverains, protection de la biodiversité, lutte contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique… Qui douterait de l’utilité d’une forêt ? » Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :