[95] Val d'Oise n°16 mar/avr 2018
[95] Val d'Oise n°16 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mar/avr 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : sur les chemins de l'insertion.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
EXPRESSIONS DIRECTES GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE  : UNION POUR LE VAL D’OISE (UVO) Les élus du Val d’Oise mobilisés pour la défense du Département Gérard SEIMBILLE Président de l’UVO Profondément attachés à notre territoire départemental et à son rayonnement au cœur de l’Ile de France, nous sommes particulièrement inquiets des arbitrages envisagés au plus haut niveau de l’Etat sur le Grand Paris. En effet, le Gouvernement par l’intermédiaire du Préfet de Région a fait part en fin d’année dernière du scénario qu’il privilégiait, à savoir la suppression des trois départements de Petite Couronne et le maintien de la Métropole du Grand Paris (MGP) dans ses limites actuelles, une véritable usine à gaz institutionnelle. Le préfet va même jusqu’à supprimer les quatre départements de la Grande Couronne dont le Val d’Oise, qui seraient remplacés par des districts ! Cette proposition parfaitement inacceptable s’inscrit dans une logique d’exclusion et de mépris des populations situées aux portes du Grand Paris, souhaitant pourtant elles aussi participer à sa dynamique. Notre majorité continuera donc à soutenir sans faille notre Présidente Marie-Christine Cavecchi dans son combat, au côté des autres départements franciliens de toutes tendances politiques, pour une grande métropole ambitieuse, solidaire et démocratique qui engloberait l’ensemble de la région. De très nombreux élus ont eux aussi tenu à répondre à l’appel formulé par les Présidents des Conseils départementaux. Dans le Val d’Oise, les Maires signataires représentent plus de 50% de la population de notre département, ce qui démontre la vive préoccupation des acteurs locaux face à des décisions prises sans concertation au mépris de la démocratie représentative. À ce titre, comment ne pas s’interroger sur l’ambition du Gouvernement de poursuivre inlassablement la logique de démantèlement des collectivités ? Pourquoi ne pas s’attaquer ensuite à la plus appréciée de nos concitoyens, à savoir la commune ? Pourtant, notre belle institution d’un demi-siècle a acquis au fil du temps une expérience et un savoir-faire inégalables. Au cœur des problématiques quotidiennes des Valdoisiens, le département incarne des valeurs de solidarité puisqu’il vous accompagne tout au long de votre vie  : d’abord enfant par le biais de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) ou pour le financement d’une place en crèche, adolescent au sein de l’un des 110 collèges que compte le Val d’Oise, en cas de difficulté grâce au RSA, pour obtenir un logement avec Val d’Oise Habitat (VOH) ou encore en vous apportant toute l’assistance nécessaire dans vos démarches lors de la recherche d’une place en maison de retraite ou EHPAD. En outre, vous empruntez probablement régulièrement quelquesuns des 1000 kilomètres de routes dites départementales, qui, comme leur nom l’indique, sont gérées par notre collectivité. Qui sera donc prêt et rapidement opérationnel pour reprendre ces compétences si les départements disparaissaient ? GROUPE DE LA MINORITÉ DÉPARTEMENTALE  : SOCIALISTES ET APPARENTÉS (S&A) La Métropole du Grand Paris  : un enjeu central pour l’avenir du val d’Oise Jean-Pierre MULLER Président des S&A Nous manifestons notre inquiétude quant au devenir de la Métropole du Grand Paris, décidé à huis clos et sans aucune concertation. Dans ces conditions, comment définir le nouveau rôle des Départements dans cet ensemble territorial complexe. La crainte est de se retrouver avec des territoires « grands gagnants », cumulant les atouts, et d’autres soumis à la relégation, renforçant ainsi la fracture territoriale, notamment pour les territoires ruraux. Le Val d’Oise peut être l’un des perdants de cette réforme. Aussi, les Départements doivent se faire entendre afin que la future MGP soit un outil ambitieux, solidaire et démocratique. Pour cela, quelques principes élémentaires  : La péréquation entre les territoires doit être mieux organisée et agir comme un vrai levier de solidarité, La subsidiarité nécessite une nouvelle clarification des compétences des échelons de collectivités notamment en matière de développement économique, 50. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental Afin de mesurer le risque réel de perdre cet échelon de proximité, notre majorité a souhaité se joindre à la mobilisation des sept départements franciliens lors de la soirée du 31 janvier à la Scène Musicale de Boulogne-Billancourt au cours de laquelle élus comme acteurs de la société civile ont pu témoigner du rôle prépondérant de notre collectivité. Outre ses missions essentielles, celle-ci contribue à de nombreux projets associatifs dans des domaines aussi variés que le sport, la culture ou l’insertion professionnelle, ainsi qu’au développement économique de nos entreprises car nous tenons à maintenir nos investissements malgré le désengagement continu de l’État. Dans le prolongement de cette soirée, les Présidents des départements franciliens ont conjointement décidé d’organiser une « Journée sans département » qui s’est déroulée le 7 février dernier. Il s’agissait de sensibiliser et d’informer le plus grand nombre sur l’utilité de l’institution et d’alerter sur les conséquences néfastes qu’engendrerait sa suppression. En un mot  : « fermer un jour pour ne pas fermer toujours ! » Fidèles à nos engagements dans un constant souci de responsabilité, notre détermination à votre service reste donc intacte. ↗LE TOP & ↗LE FLOP ↗LE TOP Le Groupe UVO adresse ses sincères félicitations à notre ami Antoine Savignat qui a remporté les élections législatives partielles de la première circonscription du Val d’Oise le 4 février dernier à la suite de l’annulation du scrutin de juin 2017 par le Conseil constitutionnel. Nous nous réjouissons particulièrement de son entrée à l’Assemblée nationale pour défendre nos couleurs et lui souhaitons le meilleur pour son mandat ! Retrouvez-nous suruvo.fr, Facebook/groupeuvo, et Twitter@Groupe_UVO ! ↗LE FLOP Suite à la rencontre des Présidents des départements franciliens avec la Ministre des Transports Elisabeth Borne mardi 7 février, il semblerait que les délais de livraison du Grand Paris Express (GPE) accusent un retard de deux ans. Alors que l’on espérait l’arrivée de la ligne 17 en 2024, il faudra très certainement demander aux Valdoisiens de patienter jusqu’en 2026 pour desservir la seule gare du département concernée  : celle du Triangle de Gonesse. Le Groupe UVO marque donc sa forte réprobation face à ces annonces, d’autant que le développement des secteurs de l’Est dépend de la mise en place du métro automatique. Ce dossier, primordial pour nous tous, demeurera au centre de nos préoccupations dans les prochaines semaines. La démocratie. Les élus doivent être pleinement associés à la construction métropolitaine et les citoyens, quel que soit l’échelon territorial, pouvoir désigner librement leurs représentants. La ligne 17 du Grand Paris Express doit voir le jour ! Le Grand Paris Express permet de relier un réseau de gares franciliennes afin de faciliter les déplacements de banlieue à banlieue sans nécessité de transiter par Paris. Un atout majeur. La seule et unique gare dans le Val d’Oise, celle du Triangle de Gonesse, sur la soixantaine prévue en construction dans toute l’Ile-de-France, est menacée. Dans le cadre des arbitrages gouvernementaux, elle subira au mieux un retard dans sa construction, au pire une suppression pure et simple. Ceci est inacceptable. Le Val d’Oise n’a pas volonté à demeurer le parent pauvre de l’Ile-de-France. Contacts et informations  : socialistesetapparentes.cd95@gmail.com Facebook/socialistesetapparentes95 et Twitter @SocialisteApp95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :