[95] Val d'Oise n°16 mar/avr 2018
[95] Val d'Oise n°16 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mar/avr 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : sur les chemins de l'insertion.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
l’édito « Ce début d’année est assurément l’un des plus difficiles et combatifs de notre institution » Le Département a la haute responsabilité de compétences structurantes pour le Val d’Oise et pour les Valdoisiens. Avec la réforme territoriale de la Métropole du Grand Paris, telle que découverte par bribes dans les journaux le 24 décembre dernier, de grands bouleversements se profilent à l’horizon pour nos territoires. Nous attendons depuis des mois que le Président de la République se prononce - sans concertation réelle avec les élus - sur le périmètre retenu pour cette Métropole (avec ou sans les Départements de Petite et de Grande Couronne, qui de ce fait disparaitraient) et sa gouvernance. En attendant, les élus et des représentants de la société civile de toute l’Ile-de-France se sont mobilisés à plusieurs reprises afin de rappeler le rôle ? Les Présidents des Départements franciliens ont mobilisé les élus de toute l’Ile-de-France pour une métropole ambitieuse, solidaire et démocratique La question du net Anthony Grenet a écrit  : 12 février 2018 Avez-vous bien traité les chutes de neige du début du mois de février ? Si vous souhaitez poser votre question ← scannez ce QR code ou rendez-vous sur facebook MARIE-CHRISTINE CAVECCHI Présidente du Conseil départemental de proximité des Départements. En effet, fonder le Grand Paris sur la disparition des Départements serait une absurdité qui dégraderait le service aux habitants. Cette réforme si elle est mal ficelée, aggraverait les fractures territoriales et sociales avec des conséquences pour l’emploi. Restons mobilisés aujourd’hui pour une Métropole régionale ambitieuse, solidaire et démocratique. Autre combat et non des moindres  : celui pour la réalisation, dans les délais, de la ligne 17 qui doit relier Paris à Roissy et pour en particulier l’interconnexion à Saint-Denis/Pleyel. Cette ligne 17 du métro automatique est capitale pour le développement économique de l’Est du Val d’Oise et pour tout notre territoire. La future gare du Triangle de Gonesse est très attendue et elle préfigure La réponse de Marie-Christine Cavecchi Après plusieurs hivers doux, nous avons eu cette année de fortes chutes. Les équipes des routes ont déjà une organisation spécifique en service hivernal avec un système d’astreinte pour intervenir immédiatement, 24h/24 et 7j/7. le développement d’un secteur hautement stratégique. Cette ligne 17 pourrait aussi alléger l’axe routier Saint-Denis/Roissy aujourd’hui saturé tout comme la ligne B du RER. Bien que promise à plusieurs reprises par l’État depuis 7 ans (pour mémoire les Valdoisiens contribuent au financement du Grand Paris Express), aujourd’hui son avenir en 2024 est compromis. Ceci est inadmissible. Avec les autres Présidents de Département, qu’ils soient de droite ou de gauche, je demande le respect du calendrier de réalisation actuel du Grand Paris Express. Vous pouvez compter sur mon travail et ma détermination pour défendre au mieux les intérêts des Valdoisiens et de notre Département. Là nous avons doublé les moyens pour éviter le blocage des principaux axes ; ceux qui relèvent du Département car il y a aussi ceux de l’Etat, comme l’autoroute A15, et la voirie communale. Nos agents ont été efficaces pour rétablir la sécurité nécessaire à la circulation.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :