[95] Val d'Oise n°15 jan/fév 2018
[95] Val d'Oise n°15 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jan/fév 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : le Val d'Oise trace sa route !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER LE VAL D’OISE TRACE SA ROUTE 22. aux emplois, rendre de la qualité de vie aux centres villes, favoriser l’utilisation d’autres déplacements avec la création de 11 kilomètres de liaisons douces, aménager dans le respect du développement durable. Par exemple, 35 hectares sont restitués en ensembles écologiques, le Petit Rosne va revoir la lumière et retrouver un lit naturel. Une déviation très attendue Autant que les habitants des villes de l’est du Val d’Oise, ceux de La Chapelle-en-Vexin attendent une déviation. Des milliers de véhicules, dont une proportion notable de poids lourds, traversent chaque jour le village. Sur la RD 14, qui prolonge l’autoroute A 15 vers la Normandie, cette traversée est à la fois la seule section urbaine et la seule section à ne pas comporter deux voies par sens de circulation. La solution retenue par le Département, qui supportera 70% du financement, consiste à réaliser une déviation au nord de La Chapelle-en-Vexin. Les études vont débuter cette année, avant la phase des enquêtes publiques en 2019 et les travaux en 2020 1. Le projet de bretelle routière à Sannois VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental Garges, vallée du Petit-Rosne Le projet de la section est de l’avenue du Parisis poursuit le double objectif de répondre à un besoin global de mobilité et de concevoir un projet d’urbanisme pour le territoire. relève du même souci d’éviter des nuisances aux riverains. La carrière Placoplatre de Cormeilles-en-Parisis doit être remblayée après exploitation ce qui entraînera une circulation importante de camions chargés de terres. La bretelle, qui sera réalisée d’ici 2020, leur donnera un accès direct à l’autoroute A15 4. Des chantiers bons pour l’économie Les chantiers ont été choisis pour contribuer également au développement économique de certains sites. C’est le cas de la desserte de la plateforme multimodale de Bruyères-sur-Oise 2. Celle-ci constitue la porte d’entrée francilienne du trafic fluvial Nord européen, elle a donc un rôle important dans la logistique régionale, notamment dans la perspective du Canal Seine Nord Europe. Or l’accès à la zone d’activités pour les poids lourds se fait seulement par le nord. Les travaux en cours vont permettre un accès par le sud à partir d’un giratoire sur la RD 922, mieux sécurisée. Leur coût est de 2,4 millions d’euros. La mise en service de cet aménagement est prévue au milieu de l’année. Du côté de l’aéroport du Bourget, qui concerne principalement le territoire de Bonneuil-en-France, il s’agit aussi de desservir un site industriel, dans la filière aéronautique 5. Airbus Helicopters a installé là, sur 18 hectares, sa production de pales d’hélicoptères Photographie  : photographe inconnu
et son service à la clientèle. Airbus Helicopters développe actuellement des produits et des projets qui confortent sa place de leader  : les hélicoptères H160 doté de pales innovantes Blue Edge X6, destiné aux plateformes pétrolières, ou le Racer, économe mais capable de voler à 400 km/h. Un millier de personnes sont employées sur le site de Bonneuil - Dugny. Il faut améliorer son accès en créant une voie nouvelle depuis la RD84A. Deux tracés sont possibles, les concertation et enquêtes publiques permettront de choisir. La Région apporte 1,2 million d’euros à un chantier estimé à 4 millions. Les travaux commenceront l’année prochaine pour une mise en service l’année suivante. C’est le succès commercial 1 de la Patte d’Oie d’Herblay qui explique les difficultés de circulation dans une zone où en outre se croisent les RD4, RD 392, 3 RD 106 et leur liaison avec l’autoroute A15. Son réaménagement est acté dans les six grands chantiers du plan anti-bouchons. Il permettra de rétablir la fluidité du trafic, tout en introduisant d’autres modes de circulations, vélo ou transports en commun. Pour cela l’échangeur de l’A15 sera modifié avec un accès direct entre celle-ci et la rue Marceau-Colin. Compte-tenu de la densité urbaine, c’est un dossier complexe à traiter. L’opération représente un budget de 14,3 millions d’euros 3. Le réseau État  : 100 km Département  : 1100 km Communes  : 3600 km VAL D’OISE (95) À Sagy, la sécurité d’abord 18 000 véhicules circulent chaque jour à la Patte d’Oie d’Herblay. Il y en a 15 000 sur la RD 28, dans le Vexin en direction de Meulan, Si le rond-point de Sagy ne figure pas dans le plan arrêté avec la Région, c’est parce que son dossier était déjà bouclé ; les travaux sont en cours depuis EN PLUS 4 le mois de septembre. Mais assurément l’incivilité, voire l’inconscience de certains conducteurs, en avaient fait un endroit dangereux des routes valdoisiennes. « De nombreux accidents, plusieurs mortels dont d’habitants de la commune, s’y sont produits rappelle Guy Paris, le maire de Sagy. Sa sécurisation était notre urgence absolue. Par la même occasion, nous allons récupérer un contact plus facile avec notre hameau de Saillancourt. » Au titre des bouchons qui vont sauter, il faut évoquer un dernier chantier majeur, celui de l’autoroute A 16. 2 5 6 53,2 millions d’euros budget départemental des routes en 2017 Son prolongement, de L’Isle-Adam à la Croix Verte, soit environ 8 kilomètres permettra sa connexion avec le réseau de voies rapides, la Francilienne, et la disparition du bouchon de la Croix Verte qui empoisonne le quotidien de tant d’automobilistes. Le contournement de Maffliers et de Montsoult rendra à ces communes le seul trafic local. Le chantier principal est assuré par la SANEF pour l’État mais le Département devra gérer les giratoires et la voirie circulaire avoisinante de la Croix Verte. Tous ces chantiers vont renforcer l’attractivité du Val d’Oise en confortant un développement équilibré de ses territoires, priorité de l’action départementale. 106,9 millions d’euros le plan anti-bouchons Département - Régions pour 6 chantiers Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :