[95] Val d'Oise n°14 nov/déc 2017
[95] Val d'Oise n°14 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 25 Mo

  • Dans ce numéro : le Japon, un ami de 30 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
ET AILLEURS PAS D’INTERNET SANS DATA CENTER par Joël Godard L’usage omniprésent de l’anglais technique dans le numérique n’interdit pas les images poétiques. Chacun, particulier ou entreprise, est désormais incité à utiliser le « cloud ». Mais derrière l’aspect éthéré du nuage se cache la réalité physique des data centers désormais indispensables à Internet. Que vous cherchiez sur Internet la recette lyonnaise des cardons ou le contact d’un avocat en Guadeloupe, que vous regardiez une vidéo ou écriviez un courriel, toutes vos activités en ligne vont transiter par des ordinateurs, des serveurs. Lesquels sont empilés dans des armoires qui elles-mêmes regroupées dans des pièces finissent par occuper de plusieurs centaines à plusieurs milliers de mètres carrés de bâtiments spécialisés. Voilà un centre de données ou plutôt un data center. « En 2025, les données numériques représenteront 163 000 milliards de milliards d’octets. » Outre le traitement du trafic internet, le data center est aussi nécessaire pour stocker les données numériques. Et les chiffres de celles-ci sont vertigineux ; il faut inventer de nouvelles unités de mesure. Data Age 2025, par exemple, annonce un total de 163 zettaoctets pour cette époque. Or un zettaoctet c’est 1 suivi de 21 zéros, 1000 milliards de milliards ! Les avantages des data centers expliquent leur succès  : mutualisation entre utilisateurs d’où une économie ; 36. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental sécurisation, notion chaque jour plus importante ; les utilisateurs n’ont plus qu’à gérer leurs données et pas des matériels en constante évolution… Le nombre de data centers dans le monde a doublé en 4 ans. Cloudscene a constitué une base qui en compte déjà plus de 6 000. Le classement que la société a établi se fonde sur le nombre d’opérateurs présents, gage de la diversité des services. A cette aune, le mieux connecté au monde est SG1 d’Equinix à Singapour, suivi de Telehouse North à Londres. La France apparaît à la 9 e place avec un centre situé au cœur de Paris, boulevard Voltaire. La localisation en centre-ville des plus grandes agglomérations reste privilégiée mais d’autres motifs peuvent intervenir comme la faiblesse de l’imposition pour Microsoft en Irlande ou la faiblesse de la température pour Google à Hamina en Finlande. C’est une manière d’économiser l’énergie, car un data center de 10 000 m² a les besoins d’une ville comme Annecy ou Belfort. De ce fait, on travaille aujourd’hui à en récupérer la chaleur pour chauffer des logements et des équipements. Depuis le printemps, l’eau de la piscine de la Butte-aux-Cailles, à Paris, est chauffée par le data center voisin. Photographie  : en haut à gauche Nmedia
En 2016, 55 millions d’internautes en France Avec la numérisation croissante de l’économie, disposer d’une offre de data centers devient un facteur de développement local. Photographies  : en haut à gauche Benjamin Lefebvre - en bas à gauche Cybrain ET CHEZ NOUS ? Le site de l’ancienne centrale EDF de Champagne-sur-Oise est en cours de requalification. EN PLUS LES DATA CENTERS S’INSTALLENT La requalification du site de l’ancienne centrale EDF de Champagne-sur-Oise s’appuiera sur trois filières prioritaires dont le développement d’infrastructures de très haut débit et de traitement de l’information. Un Datacenter communautaire régional et sa plateforme publique de services numériques pourrait s’y installer. « Le Département a pris la mesure de l’importance du numérique. La priorité est le déploiement de la fibre optique pour l’accès au Très haut débit pour tous les Valdoisiens en 2020. L’installation de data centers dans le Val d’Oise renforce l’image d’un territoire parfaitement connecté. » Marie-Christine Cavecchi Présidente du Conseil départemental Les douanes à Osny Le data center des Douanes (CID), à Osny est « parmi les plus performants de l’administration française ». Les travaux achevés en 2016 permettent d’y accueillir les serveurs d’autres ministères, comme la Culture. Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :