[95] Val d'Oise n°14 nov/déc 2014
[95] Val d'Oise n°14 nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de nov/déc 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs-pompiers... les secours au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
À vos côtés MON CONSEIL GÉNÉRAL ÉCONOMIE Du sur-mesure pour les jeunes entreprises À SAVOIR Fauquet Innovation, start-up incubée et accompagnée par l’ACCET – Val d’Oise Technopole, a été lauréate 2014 du concours de création d’entreprise de technologie innovante « i-LAB ». Créée par un jeune docteur en pharmacie, Fauquet Innovation va permettre à des industriels d’améliorer leur compétitivité, en divisant les coûts de purification des produits finis. 08 VAL D’OISE #14/NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2014 L’action du Département en matière économique s’appuie sur deux agences  : le CEEVO et l’ACCET – Val d’Oise Technopole. Dans ses larges m issions, la première gère le soutien à l’exportation ou les opportunités d’implantation dans le Val d’Oise. La seconde héberge et accompagne les jeunes entreprises en incubation ou durant leurs premières années d’activité. Par ailleurs, le Département lui a confié la dynamique territoriale, dite « technopolitaine », pour soutenir l’innovation dans les entreprises. L’ACCET gère cinq pépinières d’entreprises implantées à Cergy, Neuville-sur-Oise, Le Plessis-Bouchard, Montmagny, Sannois, un hôtel d’entreprises à Franconville, et un incubateur. Ces bureaux permettent à plus d’une soixantaine d’entreprises de fonctionner, en bénéficiant d’un accompagnement attentif dont la qualité est sanctionnée par divers labels  : certification L’ACCOMPAGNEMENT PAR L’ACCET EST BON POUR LES JEUNES ENTREPRENEURS ET BON POUR L’ÉCONOMIE VALDOISIENNE. François Scellier, vice-président du conseil général en charge de l’économie, de l’emploi et des TIC Création, entrepreneuriat, innovation, financement sont les mots-clés de l’activité de l’ACCET – Val d’Oise Technopole. AFNOR, ou CEEI (Centre européen d’entreprise et d’innovation) attribué par la commission européenne. L’écosystème entretenu par l’ACCET permet aux entreprises d’accéder à des financements, via le réseau Entreprendre, Scientipole ou Initiactive95. L’accompagnement individualisé et collectif qu’elle propose est bon pour les jeunes entreprises – leur taux de survie à 3 ans est de 85%, contre 66% à l’échelle nationale –, mais aussi pour l’économie valdoisienne. Sur 19 entreprises qui ont quitté un site de l’ACCET en 2013, 17 se sont implantées dans le Val d’Oise. Plus de 700 emplois ont été créés par les entreprises de l’ACCET depuis cinq ans. Des programmes sont développés pour les étudiants. Depuis mars, l’ACCET est ainsi associée aux établissements du supérieur franciliens et normands dans le projet PEPITE Vallée de la Seine, dont l’acronyme cache le Pôle étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat.
ENVIRONNEMENT Stratégie départementale pour la biodiversité Le Département a défini les orientations de sa politique en faveur de la biodiversité pour la période 2014-2020, qui s’inscrit dans le cadre plus large de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB). La préservation du patrimoine naturel valdoisien passe par un renforcement des Espaces naturels sensibles (ENS), qui constituent des réservoirs importants de biodiversité. Plus de 10% des espèces présentes dans le Val d’Oise, faune ou flore, sont menacées. Mais les mesures de sauvegarde ne peuvent être efficaces sans une bonne connaissance des espèces, ce qui n’est pas toujours le cas. Le conseil général soutient donc l’amélioration des connaissances, notamment par des partenariats scientifiques. Dans cette perspective, un atlas de la flore du Val d’Oise sera prochainement publié. La protection de la biodiversité ne peut se LA PROTECTION DE LA BIODIVERSITÉ NE PEUT SE CANTONNER AUX ESPACES PRIVILÉGIÉS DES ENS. ELLE DOIT ÊTRE PRISE EN COMPTE GLOBALEMENT DANS L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE. Daniel Desse, vice-président du conseil général en charge de l’environnement cantonner aux espaces privilégiés des ENS. Elle doit être prise en compte globalement dans l’aménagement du territoire. C’est le but de l’élaboration d’une trame verte et bleue, rétablissant la circulation des espèces. Le conseil général a intégré cette problématique à la gestion de son réseau routier. Le Département réduit déjà sa pression sur la biodiversité par des actions très concrètes  : arrêt de l’usage de produits phytosanitaires, achats responsables, préférence pour les circuits courts ou des produits de l’agriculture biologique dans la restauration scolaire… Dans le même sens, l’ensemble des Valdoisiens doit être sensibilisé aux enjeux de la biodiversité, et cela passera par de multiples canaux  : actions éducatives dans les collèges, dispositifs d’aides spécifiques à l’agriculture, développement du tourisme nature… CULTURE Dans le Val d’Oise, la création artistique peut compter sur des structures labellisées. Le conseil général leur apporte un financement notable pour maintenir cette offre culturelle de qualité. Gérard Lambert-Motte, conseiller général en charge de la culture, du tourisme et du patrimoine L’Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, est labellisée depuis 1992 par le ministère de la Culture. Quatre autres structures bénéficient du label « scène conventionnée », le théâtre Paul-Éluard de Bezons pour la danse, l’Espace Michel-Berger pour les musiques actuelles, le Théâtre 95 pour les écritures contemporaines, et le Centre des arts à Enghien-les-Bains pour les écritures numériques. Cet éventail de disciplines permet aux Valdoisiens de découvrir toutes les formes de la création contemporaine d’excellence. Au total, près de 120 000 personnes profitent des programmes proposés par ces cinq structures. Le Département les soutient par un financement d’environ 780 000 euros en 2014, auquel peuvent s’ajouter des aides sur des projets spécifiques. Par exemple pour des résidences de compagnies artistiques. Ainsi, à Bezons, les compagnies K622, pour donner le spectacle PH durant la saison, et Alban Richard dont la création suivra. 09



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :