[95] Val d'Oise n°13 sep/oct 2017
[95] Val d'Oise n°13 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de sep/oct 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,2 Mo

  • Dans ce numéro : éducation et égalité des chances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER EGALITÉ DES CHANCES Le Service civique, une opportunité pour les jeunes de 16 à 25 ans de vivre une expérience utile et passionnante au service de l’intérêt général 26. Sur la bonne voie La politique volontariste du Département en faveur de l’égalité des chances ne s’arrête pas aux portes des collèges. Les jeunes valdoisiens peuvent toujours être soutenus par des dispositifs adaptés à leur situation. Le plus emblématique est le Prix de l’égalité des chances. Tout jeune valdoisien ne pourra pas suivre les fi lières scolaires les plus exigeantes. Mais il convient d’accompagner chacun au mieux de ses possibilités d’apprentissage y compris ceux sortis du système scolaire sans diplôme ni qualifi cation. Par exemple, sur ses quatre sites valdoisiens, l’École de la 2 e chance accueille chaque année plus de Paroles de lauréats 2017 et 2016 Baburaj  : « Ça fait plaisir que le Département encourage l’égalité des chances, chacun peut y contribuer, moi-même je suis engagé dans le dispositif Une grande école pourquoi pas moi ? » Ilyssa  : « Ce prix est un plus énorme pour moi et il faut maintenir cette initiative. » Melissa  : « Il est bon de savoir que le Département soutient les projets de réussite scolaire et professionnelle. » VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental 500 jeunes de 18 à 25 ans de cette dernière catégorie. D’où un soutien fi nancier de 230 000 euros du Département en 2017. L’opération « Permis Sport Emploi », de l’association SJT utilise notamment le sport comme outil de redynamisation de jeunes pour les préparer au mieux à l’accès à l’emploi. D’un autre côté, le Département soutient aussi les parcours d’excellence, comme le concours « Un des meilleurs apprentis de France » (MAF). EN PLUS L
Il a même créé un prix, assorti de dotations financières, pour mettre à l’honneur des étudiants valdoisiens brillants. Il s’agit du Prix de l’égalité des chances dont la 5 e édition s’est achevée en juin. Les séjours à l’étranger sont de plus en plus présents dans les cursus des étudiants. Parmi les lauréats de l’édition 2017 du Prix de l’égalité des chances, Bernoly, élève ingénieur à l’ENSEA, doit faire un stage à Taïwan puis au Canada. Pour sa troisième année à Sciences Po Paris, Sonia va partir à l’université de Melbourne en Australie. Professionnellement et humainement, l’ouverture au monde n’a que des avantages. Mais économiquement, la scolarité à l’étranger entraîne de lourdes charges pour de nombreuses familles. Il en coûtera environ 16 000 euros à Rafik pour son master II à Madrid, près du double pour Sonia à Melbourne ou Ayoub à Singapour qui mène en parallèle de son doctorat de pharmacie un master à l’ESSEC. Pour tous, les prix attribués par le Département, de 3 000 57 000 élèves 70,6 millions d’euros dans à 8 les 000 110 euros, collèges financeront pour une l’enseignement partie de du la Val scolarité d’Oise et du séjour secondaire à l’étranger. dans le budget 2017 Ce qui distingue les lauréats du Prix de l’égalité des chances d’autres étudiants brillants est leur désir de faire profiter d’autres de leur réussite, d’encourager leurs cadets en s’investissant notamment dans des programmes de soutien. « Durant mes années de lycée, explique Lucas, j’ai été tutoré avec « Une grande école pourquoi pas moi ? ». Quand j’ai accédé au supérieur, j’ai décidé de rendre la pareille à mon tour. » Baburaj, Unis-Cité  : service civique en Val d’Oise « Le Prix de l’égalité des chances est à la fois un encouragement et un accompagnement dans l’expression du potentiel de ces jeunes et dans la réalisation de leurs aspirations professionnelles. » ADIE  : Créa-Jeunes Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental pour la construction du collège à Cormeilles-en-Parisis et la réhabilitation du collège d’Eaubonne Des structures partenaires du Département  : Mozaïk RH qui enchaîne l’ESSEC après l’ENSEA, est aussi tuteur de ce programme. Bernoly, pour sa part, fait des mathématiques et de la physique avec les collégiens et les lycéens à travers l’association « Aide-moi à faire seul » et l’association « ZUPdeCO ». Comme leurs perspectives professionnelles, leur engagement citoyen dépasse souvent le périmètre de leur ville ou de notre région. Rafik a participé à la construction d’un centre de santé Nos Quartiers ont du talent au Togo. Maniny a rejoint l’association « Solid’Earth » de son école de commerce et particulièrement le projet « Incredible India » qui agit pour l’éducation des orphelins en Inde. Parce qu’ils sont issus de milieux modestes, où les grandes écoles ne sont pas une trajectoire habituelle, ces jeunes mesurent plus que d’autres leur chance de pouvoir exprimer leur potentiel. Et ils ont la 25 millions d’euros 1 055 actions éducatives générosité de vouloir la partager. durant l’année 2016-2017 En savoir plus > voir les vidéos sur youtube.fr « Mon 1er entretien professionnel »  : un Speedmeeting pour les collégiens du Val d’Oise Prix de l’égalité des chances 2017 Les collégiennes sensibilisées aux métiers scientifiques et techniques Espaces dynamiques d’insertion (EDI) de la Sauvegarde 95 et la Montagne Vivra Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :