[95] Val d'Oise n°12 jui/aoû 2017
[95] Val d'Oise n°12 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : indispensables bibliothèques !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36. ET AILLEURS L’ANNÉE PISSARRO par Joël Godard Les expositions de ce printemps à Paris, Copenhague et Pontoise ont mis en lumière la place majeure tenue par Camille Pissarro dans l’impressionnisme. Sans doute les érudits locaux ironiseront-ils sur le choix de Pissarro pour la rubrique « Et ailleurs » de votre magazine départemental. Entre Pontoise, principalement, et Osny, Pissarro a passé une quinzaine d’années à partir de 1866 dans l’actuel Val d’Oise. Il est parti ensuite ; mais pas très loin, à Eragny (Eragny-sur-Epte, dans l’Oise, à ne pas confondre avec Eragny-sur-Oise). L’exposition « Rencontre à Saint-Thomas », au musée Ordrupgaard de Copenhague, vient toutefois de « Les impressionnistes sont dans le vrai, c’est l’art sain basé sur les sensations, et c’est honnête. » LETTRE DU 13 MAI 1891 rappeler qu’il était né sur cette île des Antilles danoises, faisant aujourd’hui partie des Iles vierges américaines. « Il a eu la veine de naître aux Antilles » disait Cézanne que Pissarro avait jeté dans la couleur. L’exposition de Copenhague a rappelé l’influence de Fritz Melbye, peintre de l’Âge d’or danois, « mentor plus que maître » de Pissarro durant leurs deux ans de séjour commun au Venezuela VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental L’île Saint-Thomas où naquit Pissarro en 1830 avant sa venue en France. Christophe Duvivier, directeur des musées de Pontoise et spécialiste du peintre, rappelle toutefois dans le catalogue de l’exposition du musée Marmottan que « après son départ définitif des Antilles, tous ses paysages seront réalisés dans la lumière relativement homogène de la Normandie, de l’Ile-de-France, (…) » S’il n’a pas beaucoup bougé physiquement au-delà de ces régions, Pissarro n’a en revanche pas cessé d’explorer d’autres techniques et mouvements artistiques, sans hésiter à se remettre constamment en question. Il a pourtant été le seul des impressionnistes à participer aux huit expositions du groupe, « par solidarité, par fidélité à son idéal ». Il n’avait ni ego majuscule ni grand sens du commerce. L’inverse de ce qu’il faut en général pour réussir, et en particulier pour un artiste. De là peut-être sa notoriété un ton au-dessous de Renoir ou Monet. Mais Cézanne parlait juste en l’évoquant comme « l’humble et colossal Pissarro », formule judicieusement reprise en titre par Christophe Duvivier qui observe que Pissarro est affecté chez nous d’une vision « franco-française » réductrice. Les expositions lui ont rendu son niveau mondial. En 2003, Pontoise avait été la seule ville à consacrer une exposition au centenaire de la mort de Pissarro. Cette année Paris a rejoint Pontoise, c’est bien.
Pissarro dans son atelier d’Eragny-sur-Epte vers 1898 Péniche à la Roche-Guyon, musée Pissarro Huile sur toile de 1863 Photographie  : en bas Pontoise, Musée Camille Pissarro EN PLUS ET CHEZ NOUS ? LE MUSÉE CAMILLE PISSARRO La ville de Pontoise compte le seul musée de France qui porte le nom de Pissarro. Il est installé sur l’éperon longtemps occupé par le château. Il vient de bénéficier de travaux qui ont permis de doubler les surfaces d’exposition. De quoi mieux profiter des collections, riches de nombreuses peintres, qui couvrent la période 1860-1910. « On ne pouvait rêver meilleur thème pour la réouverture d’un musée qui valorise la seule ville labellisée d’Art et d’Histoire dans le Val d’Oise. Le Département est fier de soutenir les opérations de sa vie culturelle. » Gérard Seimbille Vice-Président du Conseil départemental et élu du canton de Pontoise Sur les pas des impressionistes Les bibliothèques de Pontoise prolongent l’hommage que la ville rend à Pissarro en mettant la manifestation « Partir en livre » sur le thème des impressionnistes (19 au 30 juillet). L’office de tourisme vous emmène « Sur les pas de Gauguin, Cézanne et Pissarro » (9 juillet, 13 août, 10 septembre) Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :