[95] Val d'Oise n°1 sep/oct 2012
[95] Val d'Oise n°1 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 14,8 Mo

  • Dans ce numéro : handicap... le Conseil général se mobilise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
C’est en Val d’Oise LE CANTON EN CHIFFRES Comprenant des sites historiques et patrimoniaux incontournables, voisin du pôle de développement majeur que constitue la zone aéroportuaire de Roissy, le canton dispose d’atouts pour répondre aux enjeux du développement durable et aux besoins des populations. 265 000 voyageurs annuels sur la ligne départementale de bus Luzarches/Roissy 1 830 collégiens dans 3 collèges 12 communes inscrites dans le périmètre du Parc naturel régional Oise - Pays de France 20 canton de luzarches 16 communes 97,4 km 2 36 135 habitants (Insee, 2009) 3 espaces naturels sensibles 2 341 consultations annuelles dans les 2 centres de protection maternelle et infantile (PMI) val d’oise #01/septembre 2012 en direct des cantons LUZARCHES FOSSES 85 km de routes départementales entretenues par 1 centre d’exploitation routière Patrick Decolin Groupe Union pour le Val d’Oise 01 34 25 32 26 p.decolin@valdoise.fr Voir la vidéo de présentation du canton. Luzarches Nouvelle vie pour le château de la Motte La Communauté de communes du Pays de France (CCPF), regroupant 10 communes du canton de Luzarches, va donner une nouvelle impulsion au château de la Motte. Ancienne propriété départementale, le château deviendra, après requalification, un pôle de services culturels et administratifs, qui accueillera également le siège de la CCPF, la bibliothèque intercommunale, l’office de tourisme et les services techniques. Le parc, se déployant autour d’une motte féodale du X e siècle et de vestiges de fortifications, sera quant à lui réaménagé pour l’accueil du public. Financement du conseil général : 560 400 euros. Fosses Stendhal est au collège Le collège Stendhal à Fosses, construit en 1973, subit actuellement les plus importants travaux des 109 collèges publics du département. L’objectif de cette réhabilitation, qui s’achèvera en fin d’année, est de reconfigurer l’ensemble des locaux pour les faire mieux correspondre aux besoins réels, soit un collège de 650 élèves. En terme de technologie, l’établissement était déjà à la pointe, grâce au plan numérique des collèges mis en œuvre par le conseil général. Ce chantier de réhabilitation complète, mené par le conseil général, s’élève à 9,4 millions euros. Dans le cadre d’une démarche environnementale, les matériaux utilisés expriment la particularité du site, entre ville et campagne. Une image numérique constituée des lettres du nom de l’écrivain compose, sur la façade du nouvel escalier du collège, le portrait de Stendhal.
Argenteuil Canton d’Argenteuil Est La Ribambelle pour tous Depuis son ouverture en 2007, le Centre d’action médico-sociale précoce (CAmsp) a reçu de nombreuses demandes de parents, dont les besoins ne sont pas couverts sur la commune d’Argenteuil. L’Organisation départementale des associations d’amis de parents d’enfants inadaptés (ODAPEI), qui représente une trentaine d’établissements, a ainsi élaboré un projet de crèche pouvant accueillir tous les enfants. Cette structure, La Ribambelle, jouxte les locaux du CAMSP. Elle réserve sept places, sur les vingt que compte la crèche, à des enfants handicapés ; elle accueille des enfants de 10 semaines à 4 ans, ou à 6 ans pour les enfants porteurs de handicap. Le conseil général lui a consacré un financement de 111 018 euros. La crèche La Ribambelle réserve sept places sur vingt à des enfants handicapés. La crèche a été inaugurée le 23 juin dernier en présence de Georges Mothron, conseiller général d’Argenteuil Nord, Michèle Berthy, conseillère générale de Montmorency, et Philippe Métézeau, vice-président en charge de l’action sociale et de la santé. Bessancourt Canton de Taverny Le centre du bourg change de visage La construction du centre culturel va impulser une nouvelle dynamique au centre-ville de Bessancourt, qui voit également pousser des logements rue des Écoles et rue Saint-Gervais. Véritable lieu de rencontre et de lien social, ce complexe de 550 m², que les habitants sont invités à dénommer, offrira des salles d’apprentissage de la musique, des locaux de répétition et un espace polyvalent modulable. Son esthétique contemporaine s’inscrit dans le respect du développement durable. La première pierre a été posée en juin par Gérard Lambert-Motte, conseiller général en charge de la culture, du tourisme et du patrimoine. Le conseil général apporte un financement de 461 000 euros à cette réalisation qui sera opérationnelle au printemps 2013. Arnouville Canton de Villiers-le-Bel Une nouvelle offre d’hébergement éducatif Le conseil général a autorisé et habilité l’association Jeunesse culture, loisirs et techniques à créer un service d’accueil d’urgence de douze places dédié aux jeunes adolescents âgés de 12 à 18 ans. Cette structure sera implantée dans l’est du département, dans une propriété située rue Jean-Jaurès à Arnouville. L’acquisition du bâtiment, sa réhabilitation et son extension sont prises en charge par La première pierre du centre culturel a été posée en juin en présence de Gérard Lambert-Motte. le conseil général à hauteur de 400 000 euros. Les jeunes y disposeront de chambres individuelles avec douches et lavabos, de pièces à vivre, et de salles d’activités, qui favoriseront l’accueil de courte durée, de jour comme de nuit. L’association gère par ailleurs deux autres maisons d’enfants à caractère social : Arobase à Goussainville et Montmorency, et Bois Renard à Saint-Prix. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :