[94] Val de Marne n°371 novembre 2019
[94] Val de Marne n°371 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°371 de novembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14,0 Mo

  • Dans ce numéro : handicap, l'affaire de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 DOSSIER HANDICAP  : ALLER PLUS LOIN DANS L’ACCUEIL DES DIFFÉRENCES J. PAISLEY L'autonomie par le sport Moins connu que le handisport, destiné aux personnes en situation de handicap moteur, visuel et auditif, le sport adapté s’adresse aux personnes en situation de handicap mental ou psychique. Ce jeudi soir, au gymnase Paul- Langevin de Choisy-le-Roi, ils sont une bonne vingtaine à effectuer leur échauffement avant un entraînement varié d’une heure trente qui fera alterner duels, déplacements, tirs, dribbles… Leur entraîneur, Ludovic Girard, par ailleurs éducateur spécialisé au foyer ETAI (Entraide, travail, « Le sport, facteur d'inclusion » Organisatrice tous les deux ans des Assises de l’accessibilité, Josette Sol, conseillère départementale chargée de l’Accessibilité, du transport des personnes âgées et des personnes handicapées, avait placé la 5 e édition organisée en avril dernier à la Maison du handball, à Créteil, sur le thème de l’activité physique pour tous. « Le sport est facteur d’inclusion pour les personnes en situation de handicap mais c’est aussi un moyen de lutter contre la perte d’autonomie chez les personnes âgées, explique l’élue. Et s’il y a de gros efforts à faire encore en matière d’accessibilité des équipements sportifs, cela évolue positivement. Lors des Jeux du Val-de-Marne, nous donnons également un coup de projecteur sur le handisport. Enfin, des subventions sont versées aux clubs pour l’achat de matériel et l’accès à des formations. » accompagnement, insertion de la personne en situation de handicap), a pratiqué le basket pendant toute sa jeunesse, bien avant d’intégrer professionnellement le monde du handicap. « Ce qu’ils apprennent ici avec nous, ils pourront l’utiliser ailleurs dans la vie quotidienne. Ils peuvent tous développer leurs capacités. D’ailleurs, certains travaillent en milieu ordinaire, fondent une famille… » « J’AIME BOUGER ET SURTOUT, J’AIME GAGNER » Mère d’un enfant en classe de 4e, Jennifer Meyniel, suit deux entraînements par semaine. « Je suis autonome dans les transports et je travaille comme femme de ménage à l’Institut médico-éducatif de L’Haÿ-les- Roses. Le basket, j’en ferai le plus longtemps possible, tant que j’en suis capable physiquement. J’aime bouger, le contact avec les autres, me servir de mes mains et surtout, j’aime gagner. À chaque victoire, j’ai une pensée pour le fondateur du club, Alain Mainini, décédé l’an dernier. » Également pratiquant, Étienne Nicolas, 34 ans, est suffisamment expérimenté pour encadrer les joueurs débutants. La pratique régulière du basket-ball offre des outils aux personnes en situation de handicap pour mieux gérer leur vie quotidienne. Le club de basket-ball sport adapté de Choisy-le-Roi propose chaque semaine des entraînements par niveau à ses cinquante adhérents et participe régulièrement à des compétitions. « Cela fait près de dix ans que je joue. Ce que j’aime dans le basket, c’est son intensité. Nos débutants ont souvent du mal avec le rythme mais ils finissent par s’y faire. » Bruno de Felice, père d’un joueur de 28 ans qui vit à son domicile et travaille en ESAT (Établissement et service d’aide par le travail), à Villejuif, s’est progressivement impliqué dans la vie du club. « Pour mon fils, l’aspect compétition n’est pas important. Il apprécie surtout de se sentir comme les autres au sein d’une équipe ». « Tout repose sur le bénévolat, regrette Nathalie Binet, présidente du club, salariée au foyer d’accueil médicalisé de Choisy-le- Roi, pour qui cela rend fragile ce type de structures. On reçoit, certes, des aides de la commune, du Département et de l'État via l'ex Centre national pour le développement du sport (CNDS), mais cela sert essentiellement au matériel, maillots, déplacements et formations, détaille la présidente. On ne peut pas payer l’encadrement et c’est aussi pour cela que nos encadrants sont presque toujours des professionnels du secteur du handicap. Si l’on avait plus de moyens, on pourrait proposer d’autres activités sportives. »
décryptage LES ACTIONS DU DÉPARTEMENT POUR L’INCLUSION DES PUBLICS EN SITUATION DE HANDICAP 100 434 personnes en situation de handicap accompagnées par la MDPH soit 7,5% de la population val-de-marnaise. 58 000 courses effectuées pour les 2 831 abonnés au service de transport adapté Filival. 2 260 arrêts de bus accessibles aux personnes à mobilité réduite sur 3 000 (objectif 100% d'arrêts accessibles d’ici 2021). 39 201 Val-de-Marnais bénéficient de la reconnaissance de la qualité de travailleur en situation de handicap. 23 246 personnes ont des droits ouverts à l’allocation adultes handicapés (AAH). 7 628 personnes ont des droits ouverts à l’allocation de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEHH). 5 420 personnes ont des droits ouverts à la prestation de compensation de handicap (PCH) ou allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP). 22 493 cartes mobilité inclusion pour le stationnement, l’invalidité ou la priorité. DOSSIER 33 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT N°371 NOVEMBRE 2019 Source  : Conseil départemental du Val-de-Marne. Chiffres 2018-2019.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 1[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 371 novembre 2019 Page 56