[94] Val de Marne n°369 septembre 2019
[94] Val de Marne n°369 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°369 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14,0 Mo

  • Dans ce numéro : le 105e collège en Val-de-Marne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 RENCONTRES CONSTRUIRE LE VAL-DE-MARNE De l’or entre les mains Henda Bayoudh Restauratrice à la feuille d’or, Alfortville artisane doreuse est une passion pour moi. J’ai à cœur « Être de travailler sur des ouvrages anciens ou mêmes nouveaux. C’est un métier qui fait voyager dans le temps », nous livre Henda Bayoudh, doreuse professionnelle depuis 25 ans. Cette artisane et artiste s’est installée dans le Val-de- Marne avec ses parents venus de Tunisie. Elle y vit depuis ses 5 ans. Après ses études et le passage d’un CAP doreur ornemaniste en 1993, elle décide de continuer à perfectionner son savoirfaire, enseigné par son père artisan ébéniste. Un duo père-fille en or, qui a permis à Henda de côtoyer les plus grands chantiers de rénovation, allant du parlement de Rennes au ministère de la Justice, en Face à la Seine, au détour d’un étage, se trouve un trésor caché. Rencontre avec Henda Bayoudh, gardienne d’un savoir-faire millénaire  : la dorure. passant par l’opéra Garnier. Elle a aussi fait bénéficier de son expertise des lieux chargés d’histoire aux États-Unis, au Canada ou encore en Angleterre. « C’est un travail de patience, de réflexe et de regard », confie la professionnelle, tout en façonnant un ouvrage dans son salon. De ses mouvements souples et réguliers, elle coupe et pose les feuilles d’or méticuleusement sur le bois déjà enduit de colle spéciale. Puis, petit à petit, elle polit l’or avec sa pierre d’alun pour le faire miroiter. Cette gestuelle est héritée et se perfectionne depuis le temps où les premiers doreurs, plus communément appelés « poseurs d’or », travaillaient à la grandeur des constructions de l’Égypte antique pour les plus grands pharaons. Henda crée et rénove du mobilier, des objets, etc. pour des entreprises, des associations de préservation du patrimoine, des collectivités ou encore des particuliers. Henda travaille à son compte chez elle et cherche un atelier dans le Val-de- Marne afin de travailler dans un environnement propice à l’exercice de son art. « J’aime bien transmettre mon savoir-faire quand je le peux », insiste Henda. Une belle passation des techniques pour la préservation d’une discipline historique qu’elle aura l’occasion de partager lors du Salon des métiers d’art du Plateau-Briard, les 12 et 13 octobre, à Marolles-en-Brie. THOMAS RAFFARD INFORMATIONS  : atelierbayoudhhenda.com et sima-plateaubriard.fr T. BORREDON
Dominique et Aurélien Prévot Historiens, Saint-Maur-des-Fossés L’histoire en partage Au tout début, en 2014, Dominique Prévot envisageait d’écrire une simple brochure d’une vingtaine de pages sur la paroisse Notre- Dame du Rosaire de Saint-Maur. Au fil des découvertes, le projet s’est étoffé pour aboutir, cinq ans plus tard, à la publication d’un volumineux et très documenté livre de 400 pages. Son Histoire partagée de Saint-Maur et la paroisse Notre-Dame du Rosaire balaie près de quatorze siècles, de 639 à 2019. La vie de la communauté catholique des quartiers du Parc et de Champignol de Saint-Maur occupe une grande place dans le récit, notamment dans sa mobilisation pour la construction de l’église de la place des Marronniers, mais « ce n’est pas un livre cul-bénit, rassure son auteur. J’ai toujours eu mauvais esprit, pour un professeur d’histoire, c’est indispensable ». Agrégé d’histoire, Dominique Prévot a été professeur au lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur pendant plus de trente ans. Son livre est un travail d’historien, « il complète les travaux déjà parus sans faire double emploi », souligne-t-il. L’ouvrage raconte l’évolution du bourg modeste en l’une des plus importantes villes du Val-de-Marne. On y retrouve de nombreux éléments de la vie politique et administrative de Saint- Maur ; on y découvre la place importante, des années durant, de la Compagnie des chemins de fer d’Est. Pour singulariser son propos, Dominique Prévot a recueilli les souvenirs d’habitants. « J’aime l’anecdote significative et le livre n’en manque pas », précise-t-il. En fin de confection du livre, son fils, Aurélien, également professeur d’histoire, au collège Camille- Pissarro de La Varenne, est venu donner un sérieux coup de main pour le traitement des quelque 700 illustrations, la rédaction d’un index détaillé et la mise en pages. Les deux historiens ont même créé une maison d’édition pour assurer une sortie de cette Histoire partagée dans les meilleures conditions possibles. DIDIER BERNEAU Saint-Maur et la paroisse Notre-Dame du Rosaire, une histoire partagée. St Maur Éditions. 39,90 euros. A. DESCHAMPS F. JOURQUIN Marielle Breau RENCONTRES CONSTRUIRE LE VAL-DE-MARNE Lauréate du prix de l’université/UPEC À la pointe de la recherche Depuis cet été, Marielle Breau travaille au sein d’une équipe du Centre de recherche en cancérologie de Marseille. En novembre 2018, elle a soutenu, avec succès, une thèse de doctorat sur « la sénescence cellulaire et physiopathologie des maladies pulmonaires chroniques  : application à la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) » à l’université Paris-Est - Créteil - Val-de-Marne (UPEC). Ce travail lui a valu le premier prix de l’université décerné par le Département, fin juin. Dix autres travaux de doctorat et master ont été primés dans ce cadre, avec une dotation totale de 22 500 euros. « La vocation pour la recherche médicale m’est venue lors d’un stage de lycée à l’École nationale vétérinaire d’Alfort sur la cardiologie, raconte Marielle Breau. À cette occasion, j’ai travaillé en partenariat avec un laboratoire de l’UPEC. » Après un début d’études à l’université d’Évry (Essonne), elle décide de passer son master en biologie et santé à la faculté de médecine de Créteil. « Puis, toujours passionnée par la recherche, j’ai préparé une thèse de doctorat à l’institut Mondor de recherche biomédicale (IRMB), rattaché à l’UPEC et l’INSERM », souligne-t-elle. C’est l’un des pôles d’excellence de la recherche biomédicale du Sud francilien. « Derrière l’intitulé un peu hermétique de ma thèse, il y a des maladies très fréquentes et dont 85% de personnes atteintes sont des fumeurs », précise la docteure. Après quatre ans, sa recherche a conduit à un résultat très surprenant. L’antioxydant NAC utilisé dans le traitement de ces maladies permet de limiter de façon bénéfique la sénescence cellulaire (vieillissement des cellules). « Mais ce faisant, il peut également favoriser le développement de cancers pulmonaires », précise Marielle. ALI AÏT-SALAH POUR EN SAVOIR PLUS  : valdemarne.fr/prix de l’université LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT N°369 SEPTEMBRE 2019 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 1[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 369 septembre 2019 Page 56