[94] Val de Marne n°328 novembre 2015
[94] Val de Marne n°328 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°328 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : le département se mobilise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 CULTURE BOUGER EN VAL-DE-MARNE THÉÂTRE MARIVAUX sous l’œil de Marx Adel Hakim, co-directeur du Théâtre des quartiers d’Ivry, met en scène La Double inconstance de Marivaux. Et démonte le processus qui revient à « acheter » les hommes à peu de frais. Marivaux ne serait-il qu’un romancier frivole, auteur de comédies au badinage futile ? Le mot marivaudage ne vient-il pas renforcer cette impression ? Dans une lecture et une adaptation très personnelles de La Double Inconstance, Adel Hakim, co-directeur du Théâtre des quartiers d’Ivry, démolit le stéréotype épinglé à l’écrivain. La pièce a été écrite en 1723. Un prince tombe amoureux de Silvia, jeune paysanne fiancée à Arlequin. Il veut l’épouser et fait enlever les deux comparses avant de déployer tout un stratagème pour arriver à ses fins. « Avec Marivaux, il n’y a ni arme, ni meurtre, ni viol, explique Adel Hakim. Les sujets doivent se plier avec leur propre consentement. » Tout est bon pour convaincre l’autre de renoncer à ses convictions et s’en faire un allié alors qu’il aurait pu être un adversaire. « De cette manière, la lutte des classes est désamorcée », estime le metteur en scène. L’action est transposée dans notre Intrigues amoureuses et critique sociale vont de pair dans La Double Inconstance. époque. Intrigues amoureuses et critique politique et sociale vont de pair. Le prince est un homme de pouvoir, Silvia et Arlequin des jeunes de banlieue. Comment briser leurs velléités de rébellion ? Pas besoin de contraindre, il est plus efficace de les séduire avec des produits de consommation, leur faire intégrer le système (ou leur en donner l’impression). Ou de les encourager à devenir milliardaires, comme le suggère le ministre de l’Économie. Le lavage de cerveau vaut mieux que la violence physique. « Cette œuvre de Marivaux éclaire habilement les processus de servitude volontaire » note Adel Hakim. Rien de neuf sous le soleil ! DIDIER BERNEAU † DU 2 AU 29 NOVEMBRE au théâtre Antoine- Vitez à Ivry. 01 43 90 11 11 et theatre-quartiers-ivry.com. † LES 11 ET 12 DÉCEMBRE à la Scène Watteau à Nogent. 01 48 72 94 94 et scenewatteau.fr. † LE 17 DÉCEMBRE au théâtre de Rungis. 01 45 60 79 05 et theatre-rungis.fr. N. BOUTROS E. BARRA D.R. CINÉMA Films noirs ART CONTEMPORAIN ART CONTEMPORAIN Bruits blancs Ascenseur pour l'échaffaud de Louis Malle. Les femmes fatales débarquent à Vincennes. Elles sont à l’honneur de la troisième édition du Film noir festival. « C’est l’une des figures les plus connues de ce genre cinématographique », souligne l’association Les Alibis, à l’origine de la manifestation. De nombreux films viendront illustrer le mythe, dont Ascenseur pour l’échafaud. Porté par la prestation de Jeanne Moreau et la musique de Miles Davis, ce premier long métrage de Louis Malle est de nouveau en salle après avoir été restauré par Gaumont. Fritz Lang, Billy Wilder, David Lynch sont également à l’honneur de cette rétrospective, ainsi que la présentation en avant-première de films qui seront sur le grand écran dans les semaines à venir. D.B. † DU 26 AU 29 NOVEMBRE au cinéma Le Vincennes, à Vincennes. filmnoirfestival.com. MicroMacro, entre concert et installation sonore. Laboratoire sonore, visuel et littéraire, le festival Bruits blancs propose de se faire rencontrer différentes disciplines artistiques. Son créateur, le compositeur Franck Vigroux, va présenter sa nouvelle performance, Centaure, fusion de sonorités électroniques et acoustiques et d’images des corps et mouvements de deux danseurs. Une séance spéciale est consacrée à la confrontation directe entre différentes écritures  : lors de séquences d’environ vingt minutes, un écrivain met en jeu son texte dans un dialogue avec un musicien ou un plasticien. D.B. † DU 19 AU 21 NOVEMBRE à Anis gras à Arcueil. 01 49 12 03 29 et lelieudelautre.com.
DANSE Kalypso toujours plus HAUT En 2015, les Centres chorégraphiques nationaux (CCN) ont eu 30 ans. Pour marquer le coup, Mourad Merzouki, directeur du CCN de Créteil et du Val-de-Marne, a concocté une troisième édition du festival de danse Kalypso particulièrement relevée  : plus de 200 artistes, 70 représentations, étalées sur un mois et demi, et un étonnant voyage dans une discipline artistique vivante et créative. La Maison des arts de Créteil accueille plusieurs spectacles dont Répertoire#1, une création originale qui réunit cinq chorégraphes – dont Mourad Merzouki - et trente danseurs. Le théâtre Debussy de Maisons-Alfort reçoit L'OEIL VERS... L’ŒIL VERS… Pellicules espagnoles Le collectif 4 e souffle dans une nouvelle création  : À flux tendu. la compagnie d’Anne Nguyen et son bal.exe, mélange de musique classique et de l’une des spécialités de la danse hip-hop  : le popping. Le hip-hop est lui aussi à l’honneur. Une soirée anniversaire lui est consacrée le 21 novembre, un moment inédit de brassage générationnel avec quelques-uns des acteurs de la culture hip-hop en France. Un coup de chapeau naturel pour le CCN de Créteil, fervent soutien des danses urbaines. D.B. † DU 5 NOVEMBRE AU 20 DÉCEMBRE à Créteil, Maisons-Alfort, Paris et dans six villes d’Île-de-France. 01 71 33 03 39 et ccncreteil.com/kalypso. Un festival dédié au cinéma espagnol sans PedroAlmodovar serait incomplet. L’Œil vers… l’a bien compris et a donc retenu Femmes au bord de la crise de nerfs dans la programmation des Journées cinématographiques du Val-de-Marne contre le racisme, pour l’amitié entre les peuples. Ce sera le plus vieux film de la sélection – il date de 1989 -, tous les autres sont des œuvres récentes. Les films projetés - une quinzaine - trouvent leur inspiration dans l’actualité de l’Espagne. Ils auscultent une société bouleversée de toute part  : mémoire de la guerre civile et de la dictature, crise économique, immigration. La Belle Jeunesse (Jaime Rosales), Amador (Fernando Leon de Aranoa), C’est ici que je vis (Marc Recha), D’amour et de dettes (Francisco Avizanda) sont autant de parcours d’exclus, de récits de saccages de vies, celles des jeunes en premier. Après 35 ans de silence, l’Espagne entame un retour sur son passé franquiste. Les Chemins de la mémoire (Jose Luis Penafuerte) ou Pain noir (Augusti Villaronga) rouvrent quelques vilaines blessures. Le pays assiste aussi à la tragédie du naufrage d’embarcations de fortune où s’entassent des centaines de migrants qui témoignent dans Sombras, d’Oriol Canals. Des maux et des questions qui n’appartiennent pas qu’à l’Espagne, mais à l’Europe entière. D.B. † DU 24 NOVEMBRE AU 8 DÉCEMBRE dans onze salles du Val-de-Marne. 01 45 13 17 00 et loeilvers.org. D.R. BENOÎTE FANTON J.-P. LOYER Le groupe Karpatt. MUSIQUES ACTUELLES MUSIQUES ACTUELLES CULTURE 47 BOUGER EN VAL-DE-MARNE Sons d’automne Adeptes du jazz ou de la chanson française, compagnons du rock, du blues, du reggae ou du rap, fans des mots bien ciselés, les représentants des musiques actuelles abondent et ne demandent qu’à se faire entendre. Tous les ans, Évolusons, festival organisé par le Réseau musiques 94, leur ouvre la scène. Aux côtés de formations et d’artistes déjà bien installés - Karpatt, Minuit 6 Heures, Flouka, Laurent Viel, Nosfell, Babass Escobar -, le festival donne un coup de pouce à de nouvelles voix. Des groupes émergents du Val-de-Marne sont auditionnés en amont d’Évolusons, une sélection est faite par un jury professionnel. Les quatre finalistes vont animer les premières parties de soirée. Après cette confrontation avec le public, ils seront accompagnés pendant un an par le Réseau. D.B. † DU 12 AU 28 NOVEMBRE à Arcueil, Cachan, Fresnes, Ivry, Villejuif et Vitry. 01 45 60 57 67 et reseau-musiques-94.fr. une histoire d'amitié entre deux exclus. Amador, Amador, une histoire d'amitié entre deux exclus. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT N°328 NOVEMBRE 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 1[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 328 novembre 2015 Page 56