[94] Val de Marne n°321 mars 2015
[94] Val de Marne n°321 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°321 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2015 du département.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 ACTUALITÉ VIVRE LE VAL-DE-MARNE CHIRURGIE CARDIAQUE L’hôpital Mondor créé une unité mobile au service d’autres hôpitaux Créteil. Les spécialistes du cœur du CHU Mondor ont créé une équipe mobile d’assistance cardio-circulatoire qui intervient à la demande de confrères médecins hospitaliers pour aider à la prise en charge de patients non transportables et dont l’état est jugé problématique. Le nouveau service cardio-circulatoire lancé par l’équipe de chirurgie cardiaque, dirigée par le professeur Jean- Paul Couëtil, à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, est une assistance de pointe. Hyperspécialisée, elle ne peut être déclenchée qu’après un échange d’informations entre professionnels de santé. « Nous disposons d’un numéro de téléphonie unique et de personnels d’astreinte pour pouvoir répondre à toute sollicitation émanant d’un autre hôpital qui se trouve en difficulté avec un patient ne répondant pas aux thérapeutiques conventionnelles, explique Antonio Fiore, responsable de cette unité mobile. Quand on nous appelle, nous procédons d’abord à un recueil d’informations auprès de nos confrères et notamment avec le cardiologue qui suit le patient. » Ensuite, sur la base de ces informations, l’équipe de chirurgie cardiaque mène un rapide débat interne afin de décider de l’opportunité d’une intervention. « Elle n’a rien d’automatique car même si notre assistance représente la dernière chance de survie du patient, son état est parfois trop dégradé pour qu’elle soit décisive », précise Antonio Fiore. Concrètement, au-delà de ses compétences techniques, l’équipe de l’unité mobile formée de deux chirurgiens, un senior et un junior, et éventuellement d’un réanimateur, s’appuie sur un matériel largement utilisé dans les blocs opératoires de chirurgie cardiaque et qui a récemment pu être décliné en version Antonio Fiore, responsable de l’unité mobile, dispose dans ses sacoches d’un équipement miniaturisé qui va permettre de remplacer de façon temporaire la fonction cardiaque et respiratoire. miniaturisée. Il s’agit d’un équipement d’assistance qui va remplacer de façon temporaire la fonction cardiaque et respiratoire. « Cette assistance va permettre de stabiliser le patient et ensuite de pouvoir le déplacer dans un autre hôpital, par exemple à Mondor où nous disposons des moyens spécialisés pour le projet thérapeutique envisagé et gérer d’éventuelles complications », poursuit le jeune chirurgien de 35 ans. L’acheminement de l’équipe d’assistance auprès du patient est assuré par un véhicule du SAMU ou d’une société privée déjà chargée du transport d’organes pour les hôpitaux, voire l’hélicoptère quand tout se joue à la minute. Pour l’heure, trois hôpitaux ont signé une convention avec Henri-Mondor afin de bénéficier de ce service : le CHIC de Créteil, l’hôpital de Provins (Seine-et-Marne) et Claude-Galien (Essonne). « Nous visons la signature de douze conventions d’ici la fin de l’année 2015, souligne Antonio Fiore. C’est l’objectif fixé par notre équipe. » STÉPHANE LE PUILL J. PAISLEY
MAC/VAL L’année des dix ans En 2015, le musée d’art contemporain du Val-de-Marne fête ses 10 ans. Les festivités marquant l’événement auront lieu en octobre avec la présentation d’un MAC/VAL renouvelé dans sa totalité. D’ici là, le musée invite à visiter sa nouvelle exposition, Chercher le garçon, qui réunit les productions d’une centaine d’artistes hommes qui ont planché sur la masculinité. En juin, il hébergera des maquettes d’architecture des futures gares du Grand Paris Express. Pour fêter cet anniversaire, chaque mois, ValdeMarne va présenter une œuvre de la collection du MAC/VAL commentée par l’équipe du musée. D.B. 110 MACIVAL 10 ans io amures 10 ans 10 œuvres Pénétrable Jaune, Jesus Rafael Soto (1999) Pénétrable Jaune, Jesus Rafael Soto (1999) 6Lorsque l'on pénètre dans l'ceuvre de Jesus Rafael Soto, les minces fils de plastique que nous écartons sur notre passage provoquent des réactions en chaîne, des mouvements imprévus, des i sons qui ruissellent le long des épaules. L'artiste, classé dans l'art dit "cinétique' ; matérialise autour de nous un espace sensible, où se rendent visibles de façon aléatoire l'énergie, le temps, le mouvement. « Lorsque l’on pénètre dans l’œuvre de Jesus Rafael Soto, les minces fils de plastique que nous écartons sur notre passage provoquent des réactions en chaîne, des mouvements imprévus, des sons qui ruissellent le long des épaules. L’artiste, classé dans l’art dit « cinétique », matérialise autour de nous un espace sensible, où se rendent visibles de façon aléatoire l’énergie, le temps, le mouvement. A DAGP. PARIS 2015 C JA COUES FAUJOUR ADAGP, PARIS 2015 JACQUES FAUJOUR. S. CHAMBERT EN BREF PARTAGES DE LECTURES Chaque année, le Conseil général acquiert des milliers de livres pour les offrir aux crèches, centres de protection maternelle et infantile, foyers et placements familiaux. Les professionnels de la petite enfance et du livre sélectionnent les ouvrages (parmi 600 titres présentés) lors des journées « Partages de lectures ». L’initiative, qui se déroule du 23 au 27 mars, au pavillon des Archives départementales de Créteil, s’accompagne de nombreuses conférences. RENSEIGNEMENTS : 01 49 56 27 10. JOURNÉE DU NUMÉRIQUE Se familiariser avec une tablette numérique, découvrir le « light painting » ou les livres « augmentés » (livres numériques ACTUALITÉ 9 VIVRE LE VAL-DE-MARNE qui enrichissent le texte avec du son ou de la vidéo) et bien d’autres choses sont au programme de la journée du numérique organisée par le Conseil général, le 11 avril, en partenariat avec des médiathèques du département. Renseignements auprès de la médiathèque de votre ville. MÉMOIRE Le musée de la Résistance nationale va déménager. Installé avenue Marx-Dormoy à Champigny, il intégrera dans quelques mois l’espace Aimé-Césaire, quai Victor-Hugo, toujours à Champigny. Le bâtiment, qui sera mieux desservi par les transports en commun, donnera plus d’espace d’exposition à ce centre de mémoire, détenteur de 500 000 documents relatifs à la Seconde Guerre mondiale. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL N°321 MARS 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :