[94] Val de Marne n°321 mars 2015
[94] Val de Marne n°321 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°321 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2015 du département.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ACTUALITÉ VIVRE LE VAL-DE-MARNEC. PETIT TRANSPORTS DU MIEUX POUR LES BUS ET LES RER Lors de sa dernière séance, le 11 février, le Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) a voté de nombreuses améliorations de transports. Ainsi, depuis le 2 mars, la ligne Athis-Cars 09 qui relie Thiais à Choisy-le-Roi RER est prolongée jusqu’à Vitry (Port-à-l’Anglais). Sur 5 kilomètres, dix nouveaux arrêts permettent de desservir l’entreprise Sanofi et les Ardoines. La fréquence des bus passe à 20 minutes toute la journée au lieu de 30 minutes le matin et le soir uniquement. Le coût de cette mesure qui comprend l’acquisition de trois véhicules hybrides est de 1,38 million d’euros. L’autorité régulatrice des transports a également engagé les études pour le prolongement de la ligne de bus 393, dès 2016. Du terminus actuel au carrefour de la Résistance à Thiais, le bus reliera le tramway T 7 à la station Caroline-Aigle via le sud de la zone industrielle de Senia. Autre décision majeure : l’acquisition de dix rames MI09 supplémentaires pour le RER A. Ces rames à deux niveaux seront livrées à partir de janvier 2017. Elles permettront d’assurer des services complets jusqu’à Boissy-Saint-Léger, en supprimant les terminus à la station La Varenne. Enfin, des trains supplémentaires circuleront aux heures de pointe dès décembre sur le RER E entre Paris-Tournan, desservant les stations de Val-de- Fontenay et de Villiers-sur-Marne. A.A-S. POUR EN SAVOIR PLUS : www.stif.info. MÉTRO Le Grand Paris Emploi prend forme L’État, la Région et la société du Grand Paris ont signé le 23 janvier une convention cadre qui porte sur 18 000 emplois dans les chantiers du futur métro. L’association Orbival se mobilise pour les retombées en Val-de-Marne. Le 28 janvier dernier, l’association « Orbival, un métro pour la banlieue », organisait à la Cité des métiers un colloque « Cap sur l’emploi ». Autour de trois tables rondes sur les métiers, la formation et les projets territoriaux, de nombreux acteurs locaux de l’insertion, de l’emploi et de la formation ont été réunis. « Il s’agit de mobiliser localement toutes les forces pour travailler au maximum de retombées dans le département » expliquait Bernard Legendre, chef de projet Orbival. Cette première initiative val-de-marnaise s’est tenue quelques jours après la signature de la convention cadre du Grand Paris Express pour l’emploi et la formation. Cette dernière s’appuie sur une étude conjointe de la Direction régionale des entreprises, de la consommation, de la concurrence et de l’emploi (DIRECCTE) et de la Fédération régionale des travaux publics qui estime à 18 000 le nombre d’emplois nécessaires d’ici 2018 pour les chantiers du Grand Paris Express. Terrassiers, conducteurs de travaux, géomètres… quelque 19 métiers ont été recensés. Les besoins seront réévalués chaque année, les pics d’emploi étant prévus entre 2017 et 2019. La convention prévoit la création d’un portail Pôle emploi pour centraliser les offres et demandes d’emploi. Le site devrait être opérationnel en avril. Afin de faciliter l’accès de ceux qui sont le plus éloignés de l’emploi, des clauses d’insertion sont prévues dans tous les marchés publics. Enfin, le Grand Paris Emploi sera décliné sur chaque tronçon à travers des comités opérationnels en lien avec les acteurs locaux de l’emploi, de la formation et de l’insertion. Dans le Val-de -Marne, les travaux préparatoires (déviation de réseaux) de la ligne 15 sud démarrent en avril, le génie civil étant prévu fin 2016. ALI AÏT-SALAH M. LUMBROSO
D.R. PARCS DÉPARTEMENTAUX Des animations à butiner L’arrivée du printemps signe le retour des animations dans les parcs départementaux. Et pour satisfaire l’imaginaire populaire qui associe cette saison avec l’éclosion des fleurs et des plantations, les parcs vous invitent à fêter les abeilles et cultiver la pomme de terre. Le public pourra planter le tubercule à la main et observer les professionnels faire de même avec un cheval ou un tracteur, le 4 ou le 11 avril (en fonction de la météo). L’association Couleur lilas y offrira la possibilité de participer à la tonte des moutons le 12 avril et d’en tisser la laine. Toujours le 12 avril, au parc des Hautes-Bruyères, ce sera la Fête de l’abeille proposée par l’association les Butineurs du Val-de-Bièvre. Des animations pour enfants et adultes permettront de découvrir l’apiculture écologique : confection d’hôtels à abeilles sauvages, visites guidées et possibilité de revêtir le costume du parfait apiculteur et partir à la découverte d’un rucher. Pour sensibiliser les Val-de-Marnais à la préservation de la biodiversité urbaine le parc sera parsemé d’expositions sur les butineuses sauvages et des conférences de naturalistes jalonneront la journée. Les amateurs de miel et de ses dérivés pourront, bien entendu, y faire leur marché. Pour se préparer aux traditionnelles balades à vélo qui éclosent au printemps, rendez-vous le ACTUALITÉ 17 VIVRE LE VAL-DE-MARNE 12 avril au parc des Cormailles pour une bourse aux vélos et un atelier d’autoréparation avec l’association Cyclofficine. Et si l’on ajoute une régate de bateaux radiocommandés les 15, 22 mars et 16 avril, ainsi qu’une séance de pêche à la truite le 11 avril, on multiplie les possibilités pour bien remplir son agenda printanier. SABRINA COSTANZO Le Festival sur l’Oh ! de la Marne Pour sa 15 e édition, le festival de l’Oh ! mettra la Marne à l’honneur. Il troquera le traditionnel chapelet d’escales en fête pour proposer, les 30 et 31 mai, une invitation au cheminement sur tout le linéaire de la rivière. Des ballades de tous types s’offriront aux festivaliers avec des parcours conçus pour le mode de déplacement convoité : en bateau, à la rame, à la voile, en vélo et bien sûr à pied. Elles tisseront des liens entre tous les lieux remarquables où la Marne dévoilera son patrimoine (fluvial, nautique, naturel, industriel…) et se fera scène de performances artistiques. La rivière, terrain historique d’implantation des activités nautiques et de loisirs, offrira la possibilité de vivre une expérience physique avec l’eau. S.C. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL N°321 MARS 2015 T. BORREDON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :