[94] Val de Marne n°318 décembre 2014
[94] Val de Marne n°318 décembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°318 de décembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : fête des solidarités... les associations sur le pont.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 CULTURE BOUGER EN VAL-DE-MARNE FESTIVAL LES AVENTURIERS Le retour du groupe Zebda. = Dix ans DE ROCK Le rendez-vous des musiques actuelles de Fontenay-sous-Bois fête son dixième anniversaire. Pour souffler les bougies, Zebda, des groupes de légende et de nombreuses découvertes. FESTIVAL LES AVENTURIERS Les Aventuriers fêtent leurs dix ans. Pour marquer le coup, le festival des musiques rock, pop et électro de Fontenay invite Zebda (19 décembre), actuellement en tournée avec son sixième album, Comme des Cherokees. « Ce groupe correspond bien à notre public et à nos choix musicaux. Nous tenions à le recevoir », insiste Assia Bouchebita, la programmatrice du festival qui promet de tomber la chemise pour fêter l’événement « avec fracas et énergie ». Passionnée de musique, Assia Bouchebita a écumé concerts et plateformes musicales pour décrocher les formations emblématiques des musiques actuelles. L’ouverture (9 décembre) se fait avec un fleuron de la scène américaine, Tuxedomon, qui sillonne les chemins du punk-rock depuis plus de trente ans. Autre locomotive, le quatuor anglais Gang of Four (18 décembre) : politisé, contestataire (le groupe est né en 1977, en réaction à la politique libérale de Margaret Thatcher) et amateur d’un rock rythmé. Fidèle à son image de festival « curieux et défricheur », la manifestation fait une belle place aux découvertes. Tous les ans, le public peut repérer de nouvelles têtes. En 2012, le groupe François & the Atlas mountains, encore peu connu, avait conquis l’auditoire ; il revient cette année en tête d’affiche (16 décembre). Citons aussi Mehdi Zannad (10 décembre), « le plus anglais des groupes français qui nous donne l’impression de revivre le début des Beatles », assure Assia Bouchebita ; le Brésilien Lucas Santtana (12 décembre), fer de lance du renouveau pop brésilien ; Jawhar (13 décembre), né à Tunis, installé en Belgique, il signe des mélodies absolument divines. DIDIER BERNEAU † DU 9 AU 19 DÉCEMBRE. Espace Gérard-Philipe et salle Jacques-Brel, à Fontenay-sous-Bois. 01 71 33 53 35 et festival-les-aventuriers.com. T. TESTON ONDIF/ERIC LAFORGUE D. AUCANTE DANSE Règlements de contes Prenez les contes pour enfants, mélangez et hachez menu ce qu’ils véhiculent de clichés et de conformisme, et vous avez Barbe-neige et les sept petits cochons au bois dormant, de la chorégraphe italienne Laura Scozzi. Une relecture des fables qui mélange les rôles et les styles (classique, hip-hop) et livre sur les trilles de Paganini un ballet irrévérencieux, acrobatique et réjouissant. P.P. † LES 20 ET 21 DÉCEMBRE au théâtre Paul-Éluard à Choisy-le-Roi. 01 48 90 89 79 et theatrecinemachoisy.fr. MUSIQUE Le cinéma en bande originale La musique tient une place essentielle dans la dramaturgie des films. Une bonne association images/son crée parfois des scènes mythiques du 7 e art. C’est le cas de la barbare charge des hélicoptères de l’armée américaine au Vietnam, surlignée par la Chevauchée des Walkyries de Richard Wagner, dans Apocalypse now de Francis Ford Coppola. Mort à Venise de Luchino Visconti est indéfectiblement lié à la Symphonie n°5 de Gustav Mahler. L’Orchestre national d’Île-de-France a sélectionné huit chefs-d’œuvre de la musique classique repris au cinéma, dont les deux précédemment cités, pour composer un concert exceptionnel, tout simplement intitulé B.O. D.B. † LE 17 DÉCEMBRE au Centre des bords de Marne du Perreux. 01 43 24 54 28 et cdbm.org. † LE 18 DÉCEMBRE au théâtre Debussy de Maisons- Alfort. 01 41 79 17 20 et theatredemaisons-alfort.org.
THÉÂTRE La passion TCHEKHOV En 2011, il y eut La Mouette, en 2012, Oncle Vania, en 2013, Trois sœurs. En 2014, Christian Benedetti reprend simultanément ces trois textes d’Anton Tchekhov. Des acteurs changent mais la passion du directeur artistique du Théâtre- Studio d'Alfortville pour le dramaturge russe est intacte. « La Mouette est à l’origine de mon envie de théâtre », avoue Christian Benedetti qui dirige la troupe et joue dans chacune des pièces. Ces représentations s’inscrivent dans la perspective annoncée de monter l’intégralité de l’œuvre dramatique de Tchekhov, soit six pièces afin, explique le metteur CINEMA CINÉMA La mémoire en héritage Christian Benedetti dans Trois Sœurs, de Tchekhov. en scène, « de permettre au spectateur d’appréhender sa globalité, de saisir l’interrogation qui traverse ses écrits : qu’est-ce que le contemporain ? La question centrale que posent les textes de Tchekhov est celle de l’ici et du maintenant, du présent à inventer. Jouer ces spectacles, dans l’ordre d’écriture de l’auteur, c’est une façon de continuer la conversation de pièce en pièce. » À l’été 2015, l’équipe va présenter La Cerisaie, à Lyon, avant d’entamer une nouvelle tournée. D.B. † JUSQU’AU 20 DÉCEMBRE au Théâtre-Studio, à Alfortville. 01 43 76 86 56, theatre-studio.com. Anne Gueguen enseigne l’histoire-géographie à une classe de seconde difficile et turbulente. La professeure réussit pourtant à convaincre ses élèves peu motivés de participer au Concours national de la résistance et de la déportation. Contre toute attente, la classe va décrocher un premier prix. Le scénario de ce film - Les Héritiers -, réalisé par Marie-Castille Mention Schaar, s’appuie sur une histoire vraie : celle d’une classe du lycée Léon-Blum de Créteil. Le coscénariste du long métrage, AhmedDramé, également acteur, est l’un des anciens élèves. Sa classe a effectivement remporté la palme de la catégorie « réalisation d’un travail collectif » du concours, en 2009. C’est un film émouvant, qui ne cache rien des difficiles conditions du métier d’enseignant - Ariane Ascaride tient le rôle d’une enseignante passionnée et acharnée -, mais aussi des potentialités d’élèves qui prennent confiance en eux. Leur rencontre avec Léon Zyguel, ancien déporté, qui raconte l’enfer des camps de concentration, l’une des séquences les plus fortes du film, est un moment de bascule : elle bouleverse les adolescents et les convainc de s’emparer de cet héritage que le vieil homme leur donne par la parole et de le transmettre à leurs proches. D.B. † À PARTIR DU 3 DÉCEMBRE, Les Héritiers de Marie-Castille Mention Schaar. GUY FERRANDIS o FABIENNE RAPPENEAU BOUGER EN VAL-DE-MARNE L'acteur David Murgia. THÉÂTRALES CHARLES-DULLIN THÉÂTRALES CHARLES-DULLIN Fin de partie Derniers levers de rideau pour les Théâtrales Charles-Dullin (lire ValdeMarne n°317). Le second acte de la biennale s’ouvre aux spectacles étrangers. Des metteurs en scène venus d’Italie, d’Allemagne ou d’Israël vont présenter leurs dernières créations. Le festival fait une incursion dans le théâtre politique. C’est l’occasion de découvrir David Murgia, jeune comédien qui tient de bout en bout le Discours à la nation. Le texte d’Ascianio Celestini, auteur italien, est percutant, drôle et poétique. Paraboles, anecdotes, slogans, tout est bon pour faire réfléchir sur l’état de notre société. Yasmina Reza va clore les Théâtrales. Les pièces de la dramaturge sont jouées à travers le monde et ont remporté des prix prestigieux. Avec Comment vous racontez la partie, elle parle des ambiguïtés de l’écrivain dans la société. D.B. † JUSQU’AU 14 DÉCEMBRE. 01 48 84 40 53 et www.lestheatrales.com. CULTURE 47 A. GOMEZ GARSIA avec Ariane Ascaride. Les Héritiers, Les Héritiers, avec Ariane Ascaride. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL N°318 DÉCEMBRE 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 1[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 318 décembre 2014 Page 56