[94] Val de Marne n°297 janvier 2013
[94] Val de Marne n°297 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 20,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'aqueduc Médicis a 400 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 RENCONTRES CONSTRUIRE LE VAL-DE-MARNE Une question d’engagement MATHIEU GÉNON Leïla Cukierman Directrice du théâtre Antoine-Vitez, Ivry-sur-Seine Avec Comme une isle, témoignage de son histoire familiale singulière, Leïla Cukierman relève le défi lancé par le rappeur et metteur en scène D’de Kabal. Avec Leïla Cukierman, tout commence par une question. Question posée à l’enfant de sept ans par la découverte de la barbarie du génocide des juifs, question posée à la petite fille blanche par le racisme dont est l’objet sa grand-mère noire dans le Paris des années soixante, question récemment posée à la militante communiste par Franck Lepage, promoteur des conférences « gesticulées » : « Peux-tu nous expliquer ton engagement communiste ? » Alors Leïla Cukierman a pris la plume pour expliquer comment, à la confluence d’une famille juive polonaise athée et d’une famille martiniquaise, deux lignées militantes et communistes, son éducation a toujours posé chaque question comme une invitation à en poser une autre ; comment son histoire singulière l’a poussée à chercher à comprendre la violence des rapports raciaux, à décrypter les rapports d’exploitation et de domination. Dans une écriture qui croise souvenirs intimes, témoignages du quotidien et poésie, Leïla Cukierman raconte comment le communisme est, pour elle, capacité d’interrogation universelle et permanente, refus de la soumission aux lois du marché et à l’impérialisme culturel occidental, vecteur de rencontre de l’autre qui permet de mieux se connaître soi-même. « Je suis noire et juive. Je suis devenue communiste. » De ce récit qui s’enracine dans l’histoire contemporaine et traverse tous les questionnements communistes depuis les années soixante-dix, le rappeur D’de Kabal a créé un spectacle qui tisse récit, musique et poésie, et a demandé à celle qui fréquente d’habitude le théâtre côté coulisses de monter sur les planches pour dire elle-même les mots qu’elle a choisis. Un peu surprise, Leïla Cukierman a tenté l’aventure et pris ainsi conscience que son histoire singulière rencontrait des questionnements que tout un chacun peut reprendre à son compte. ■ PASCALE PISANI POUR EN SAVOIR PLUS : COMMe Une ISLE, de Leïla Cukierman, mise en scène de D’de Kabal, le 25 janvier à Arcueil (01 46 15 09 77), les 23 et 24 février à Fontenay (01 49 74 76 61). Livre publié au Temps des Cerises.
Hélène Sallet-Lavorel Directrice du Comité départemental du tourisme 94, Ivry-sur-Seine RENCONTRES 27 CONSTRUIRE LE VAL-DE-MARNE Agir sur l’identité d’un territoire Depuis septembre, Hélène Sallet-Lavorel occupe le poste de directrice du Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne (CDT 94). Urbaniste de formation, elle a travaillé quatorze ans à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France (IAURIF), puis a occupé le poste de directrice adjointe au CDT de Seine-Saint-Denis durant cinq ans. La complémentarité de l’aménagement et du tourisme a été une évidence, pour elle, il y a une dizaine d’années : « Ce sont des domaines très transversaux avec le transport, le développement économique, le paysage… cela n’était pas encore pris en compte chez les professionnels du tourisme. » Du Canal de l’Ourcq aux bords de Marne, le pas est désormais franchi pour l’Ivryenne : « Ce territoire est riche de son passé, des traditions « Le Val-de-Marne est un territoire riche de son passé et qui regarde vers l’avenir. » M. AUMERCIER comme les guinguettes par exemple, mais regarde aussi vers l’avenir avec une dimension très moderne, par l’architecture et les événements qui s’y déroulent. » Sa feuille de route se dessine à travers les 81 actions du schéma départemental du tourisme et des loisirs (2013-2018) voté par l’assemblée départementale. L’objectif étant de valoriser le territoire et ses diversités. « Des voies d’eau aux espaces verts, en passant par le patrimoine culturel, les pôles économiques… le Val-de-Marne possède de nombreux atouts, explique-t-elle. Mes priorités sont de valoriser les événements développés sur le territoire, proposer des balades urbaines et valoriser tous les savoir-faire. » Partisane d’un tourisme participatif, la nouvelle directrice souhaite mettre en réseau partenaires, associations, villes, entreprises et faire des habitants des ambassadeurs de leur département. « Les valeurs du tourisme sont l’ouverture aux autres, la rencontre, les échanges interculturels. Le tourisme agit sur l’identité d’un territoire. » ■ LAURA PODOROSKI POUR EN SAVOIR PLUS : www.tourisme-valdemarne.com. A. BONNEMAISON Jean-Louis Achart Association Au Fil de l’eau, Choisy-le-Roi Militant de l’eau ✱ Depuis 30 ans, l’association Au Fil de l’eau mène une action globale pour que les citoyens se réapproprient les fleuves et rivières et milite pour un tourisme fluvial solidaire et durable. Le 8 novembre, elle a reçu le prix durablement fluvial décerné par les Initiatives de l’économie pour son projet « Les Passeurs de rives », qui permet aux habitants de plusieurs communes de passer gratuitement d’une rive à l’autre de la Marne et de la Seine. Jean-Louis Achart est l’un des fondateurs de cette association. Elle compte aujourd’hui 35 salariés, et recherche toujours des bénévoles. Professeur de mathématiques à Orly, Jean-Louis Achart estime : « Soit on continue à constater que la société se dégrade et que le message politique ne suffit pas, soit on agit. C’est pour ça que je suis militant associatif car l’éducation populaire, pour moi, c’est la recherche de l’intelligence, mais c’est aussi un enrichissement grâce aux rencontres. » Dans son discours, la rencontre a un rôle primordial. C’est comme ça qu’est né le projet « Passeurs de rives », à la fois chantier d’insertion et créateur de lien social. Et il voudrait aller plus loin : « Nous souhaiterions faire des Passeurs de rive une activité permanente et la généraliser au niveau de la région. Je suis persuadé que ça déboucherait sur des créations d’emploi et sur des vraies plus-values sociales et environnementales. » Comme il le dit, « le militantisme associatif, ça m’apporte des emmerdes, mais aussi beaucoup de satisfaction. En trente ans, on a pu constater un vrai mieux. Le regard a changé. Les gens ont envie d’aller au bord de l’eau et de se réapproprier le fleuve. Le succès du festival de l’Oh ! le prouve chaque année. » ■ ARNAUD BALVAY POUR EN SAVOIR PLUS : 01 48 52 22 22. www.aufildeleau.eu. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL• N°297• JANVIER 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 1[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 56