[94] Val de Marne n°297 janvier 2013
[94] Val de Marne n°297 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Val-de-Marne

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 20,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'aqueduc Médicis a 400 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 entretien construire le val-de-marne « Il y a urgence à susciter des vocations scientifiques » Jean-Louis Fellous, géophysicien, directeur exécutif du Cospar (Comité international de la recherche spatiale) Le Vincennois Jean-Louis Fellous, spécialiste de l’étude de l’atmosphère et de l’océan, parraine une classe de 3 e à Bonneuil, et participe à la 2 e édition des rencontres « Les Sciences, des Livres », avec vingt autres scientifiques. M. GENON 1947, naissance à Tunis (Tunisie). 1972, thèse de doctorat en météorologie. 1982, entrée au Centre national d’études spatiales (CNES) où il dirige les programmes d’observation de la terre. 2011, co-auteur avec Arlène Ammar-Israël de L’exploration spatiale, au carrefour de la science et de la politique (éd. du CNRS). 19 janvier 2013, participe aux rencontres « Les Sciences, des Livres », à Saint-Maur. De décembre à juin, dans le cadre des « Parcours sciences » mis en place par le Conseil général en partenariat avec l’Éducation nationale, vous initiez les collégiens à la recherche scientifique sur le changement climatique. Qu’est-ce qui vous motive ? ◆◆Peu de jeunes, garçons ou filles, choisissent aujourd’hui de se lancer dans des études scientifiques ou de les poursuivre par une carrière professionnelle. À mon sens, c’est un véritable désastre car nous sacrifions notre futur si nous ne transmettons pas aux jeunes générations le goût de la science et l’envie d’y participer. Pour ma part, je ne suis pas issu d’un milieu familial tourné vers les sciences. C’est le lancement du Spoutnik et l’aventure de la conquête spatiale qui ont suscité ma vocation. Vous intervenez également sur un sujet majeur, le changement climatique et ses conséquences… ◆◆Il est évidemment très important de sensibiliser les collégiens à la nécessité pour les hommes d’agir face à la perspective d’un réchauffement significatif de la planète. Mais nous devons tous œuvrer collectivement dès maintenant car nous sommes déjà dans l’urgence. On ne peut pas reporter le traitement de ce défi qui concerne toute l’humanité aux seules générations futures ou s’en remettre à la technologie. Si la réalité du réchauffement planétaire n’est plus vraiment contestée, certains en nient encore les causes ou en minimisent les conséquences, ce qui est irresponsable. En débattre, c’est l’un des enjeux des rencontres « Les Sciences, des Livres », auxquelles vous participez. Qu’en attendez-vous ? ◆◆Je suis concerné par la place de la science dans la société. Mes connaissances, mon parcours, je les dois aux grands organismes de recherche publique (CNRS, CNES, Ifremer, Agence spatiale européenne) dans lesquels j’ai travaillé. Il est de mon devoir d’en restituer les résultats auprès du grand public et d’apporter ma part d’éclairage aux citoyens, afin qu’ils participent aux débats sur l’avenir : énergie, climat, eau, exploration planétaire ou autres, en pleine connaissance de cause. En retour, les questions du public sont une source indispensable de réflexion pour les chercheurs. Quelle serait notre connaissance de l’évolution du climat de la terre si nous ne disposions pas des satellites pour effectuer des observations et mesures depuis l’espace ? ◆◆Elle serait très partielle. Pour étudier l’évolution du climat, on s’appuie sur une cinquantaine de facteurs comme la température de
Les satellites sont essentiels pour étudier l’évolution du climat. entretien 23 construire le val-de-marne surface, la couverture neigeuse, l’étendue des glaces… Sans les satellites, comment pourrionsnous avoir, par exemple, des mesures régulières sur une zone comme la calotte polaire arctique ? Seule l’observation par satellite nous permet d’avoir une mesure continue des changements dans l’atmosphère, à la surface de l’océan et sur les continents. NASA Vous n’êtes pas devenu astronaute, mais la conquête spatiale a joué un grand rôle dans votre vie professionnelle… ◆◆À mon époque, la climatologie était peu cotée par rapport à des disciplines comme l’astronomie ou la physique nucléaire, mais je ne regrette pas mon choix. Au CNES, j’ai eu la chance de diriger le programme Topex – Poséidon, lancé en 1992 en partenariat avec la NASA. Il s’agissait d’utiliser ce satellite pour étudier le relief de la surface des océans et en déduire les courants marins ou observer des phénomènes comme El Niño, qui ont une grande influence sur le climat. Ce programme et ses suites (la série Jason) ont été un grand succès et ont permis de révolutionner la connaissance de l’océan. Nous en parlerons avec les collégiens de Bonneuil. ■ PROPOS RECUEILLIS PAR STÉPHANE LE PUILL « Les Sciences, des livres » : des clefs pour comprendre ◆ L’immensité de l’univers, l’exploration spatiale, les origines et la fragilité de la vie, les théories de l’évolution, le cerveau humain, l’histoire à la lumière de l’archéologie, la machine dans la société occidentale, le réchauffement climatique, la question nucléaire, l’étalement urbain, la jouissance technologique, la pensée PowerPoint, la colère au travail… Ces questions vous intéressent ou vous intriguent ? Le Conseil général vous invite à la 2 e édition des rencontres « Les Sciences, des livres ». Vingt scientifiques et chercheurs de disciplines diverses (physiciens, géologues, astronomes, biologistes, sociologues, urbanistes, historiens, philosophes…) viendront y débattre avec vous des enjeux de leur travail, autour de leurs plus récentes publications. Ces rencontres, qui associent livres et sciences, sont l’occasion de partager savoirs et informations. Elles se déroulent dans vingt bibliothèques partenaires. Dix d’entre elles proposent en accompagnement un programme ludique (contes, expos, ateliers…), destiné aux enfants. DU 12 JANVIER AU 9 FÉVRIER DANS 20 VILLES. Entrée libre. Programme sur cg94.fr et www.asts.asso.fr. le magazine du conseil général• N°297• janvier 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 1[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 2-3[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 4-5[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 6-7[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 8-9[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 10-11[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 12-13[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 14-15[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 16-17[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 18-19[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 20-21[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 22-23[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 24-25[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 26-27[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 28-29[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 30-31[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 32-33[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 34-35[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 36-37[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 38-39[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 40-41[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 42-43[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 44-45[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 46-47[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 48-49[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 50-51[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 52-53[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 54-55[94] Val de Marne numéro 297 janvier 2013 Page 56