[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81H de jui/aoû 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : destination voyages pour 50 000 collégiens et collégiennes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
JOHANNA HAWKEN La philo n’a pas d’âge Dix ans que Johanna Hawken anime des ateliers philo pour enfants à Romainville, et elle n’est toujours pas au bout de ses surprises  : « Avec des enfants de 8-9 ans, j’ai eu une question super bien formulée sur la mort  : « Si on ne savait pas qu’on allait mourir, est-ce qu’on vivrait mieux ? » » En 2009, quand elle a répondu à l’annonce d’un centre social de Romainville cherchant un éducateur pour faire philosopher ses enfants, elle n’imaginait pas en être là aujourd’hui  : écoles, centres de loisirs, sessions ciné, la philo est désormais partout à Romainville. « Je constate que ça correspond à un besoin chez les enfants, celui de pouvoir exprimer leurs questions sur l’existence et d’y répondre collectivement. Un besoin aussi fondamental que lire, écrire et compter », analyse Johanna, qui a même consacré sa thèse universitaire à son expérience à Romainville.C.L. ssd.fr/mag/c81/2017 « En septembre, nos ateliers vont intégrer une nouvelle Maison de la philo près de la mairie. Le but  : démocratiser encore davantage la philo ! » 26 N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS « A Saint- Denis, je me suis vite senti comme chez moi dans le Sud. J’y ai rencontré des gens ouverts, joyeux, loin des clichés misérabilistes qui collent trop au 93 ! » SIMON FRENAY Le 93 plein écran Lorsque, en 2016, Simon Frenay décide de s’installer à Saint-Denis, l’acteur et réalisateur a un vrai coup de foudre  : « J’ai trouvé un territoire où existe encore une simplicité dans la rencontre et c’est ce qui me plait. » Porté par cet état d’esprit, il a eu l’envie de « raconter davantage ce 93 qu’il découvre peu à peu » à travers le projet de court métrage Youssou et Malek, une comédie musicale slamée qui aura pour cadre la cité royale. « Une représentation assez joyeuse de la banlieue vue à travers une histoire d’amour entre deux garçons », dévoile-t-il. Un scénario que le jeune cinéaste de 32 ans, soutenu par l’Atelier (dispositif d’accompagnement d’apprentis réalisateurs du 93) compte porter à l’écran avec un casting largement In Seine-Saint- Denis. Tournage prévu en 2020. F. H. CHRISTELLE FUCILI Des mots et des images sur les femmes Editrice depuis onze ans au sein du groupe Hachette, Christelle Fucili a eu l’audace de créer Quai des brunes, sa maison d’édition, avec une collection de livres sur les femmes, leur rôle dans les arts et la politique, leur représentation… Des livres au tarif abordable qui mêlent textes et iconographie. Le premier, « ô femmes et cætera » (sur l’histoire du féminisme), sort en plein mouvement Me Too ! « Pas forcément une bonne chose, les gens étaient saturés d’info sur la question », explique Christelle Fucili. En un an, trois autres livres suivent  : « Femmes  : naissance de l’homme » (sur les représentations des femmes dans la préhistoire) « Rousses ! » (sur ces flamboyantes à travers l’histoire) et « Femmes fatales ! » Des livres de qualité, diffusés notamment dans les musées nationaux. A propos des femmes, Christelle Fucili ne manque pas de sujets à explorer, elles sont si longtemps restées dans l’ombre… G. M. « Notre intention était de réhabiliter le terme de féminisme qui a été ringardisé et maltraité. Nous voulions retracer l’histoire des femmes. »
Ma Seine-Saint-Denis Le parc Georges-Valbon En grandissant à La Courneuve, j’ai forcément passé beaucoup de temps dans le parc départemental Georges-Valbon. D’abord parce que c’était un endroit où on allait souvent avec les centres aérés et l’école ; et puis j’y faisais souvent mes footings, donc je le connais très bien ! Ce qui me plait dans ce parc, c’est sa diversité de paysages, qui fait que tu voyages en accéléré. Et lorsque tu n’as pas forcément les moyens de partir en vacances, c’est un endroit qui te sort de ton ordinaire et te donne à voir autre chose  : des couleurs, de l’eau, des jeux. Tout quoi… ssd.fr/mag/c81/2056 En quatre dates 1991 Naissance à Villepinte 2005 Entrée à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance à Paris 2009 Départ aux États-Unis pour l’université du Maryland 2012 Première sélection en équipe de France seniors L’Alambra à Stains C’est un restaurant près de la cité-jardin de Stains, un endroit très convivial où on se retrouvait, entre potes, pour sortir de la routine des kebabs et des fast-foods… Depuis, j’ai gardé l’habitude d’y retourner et j’y réunis chaque année mes amis d’enfance de La Courneuve. Diandra Tchatchouang En club à Montpellier comme en équipe de France, la Courneuvienne porte le numéro 93 comme un étendard de « sa » Seine-Saint-Denis, où elle est née et a grandi. Propos recueillis par Frédéric Haxo Photographies Patricia Lecomte, Nicolas Moulard Le gymnase Antonin-Magne à La Courneuve Ce gymnase, il est connu dans toute la Seine-Saint- Denis parce qu’il est le lieu de nombreuses compétitions. J’y ai vraiment beaucoup de souvenirs d’enfance et, lorsque j’y retourne, ça me donne des frissons... A part le revêtement du sol, il est resté comme il était dans mon enfance. Avec, surtout, toujours la même ambiance de passionnés, la foi aussi des bénévoles qui font vivre le basket et le sport au fil des années et des saisons sportives. C’est pour ça que, dès que je reviens en Seine- Saint-Denis, je tiens à pousser la porte de « mon » gymnase Antonin-Magne ! N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :