[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81H de jui/aoû 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : destination voyages pour 50 000 collégiens et collégiennes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Service public MOBILITÉS DURABLES Du vélo sur le grand plateau Rendre la pratique cycliste plus sûre et simple, c’est l’ambition du plan Vélo voté en avril par le Département. Exemple à Clichy-sous-Bois, où les adeptes de la bicyclette n’ont rien contre un bon coup de pouce… Au bas de la pente qui va le mener de Gagny à Clichy, Ousmane, sanglé dans son costume noir, pinces à vélo bien fixées sur le bas de son pantalon, prend son souffle avant de s’élancer  : « Heureusement, je suis encore jeune mais je me demande si je ne vais pas opter pour un vélo électrique, ça grimpe par ici. Mais j’ai choisi de laisser la voiture au garage, alors j’assume », explique le quadragénaire gabinien « en reconversion dans l’informatique. » Enfourcher son vélo est une idée qui lui trottait dans la tête depuis longtemps et « la Seine- Saint-Denis qui change vite ainsi que l’envie d’agir pour la planète » l’ont incité à rouler 18 N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS Par Frédéric Haxo Photographies Nicolas Moulard propre. « Par exemple, là-haut à Clichy, où sont mes parents, poursuit-il, des pistes cyclables commencent à être aménagées et c’est très bien… » En montant vers Clichy et le quartier du Chêne- Pointu, c’est effectivement près de 1,5 km de voies et aménagements cyclables – dans les deux sens – qui est en passe d’être bouclé d’ici à 2020. Autant de maillons supplémentaires dans l’ambition du Département de rendre cyclables 100% des artères départementales à l’horizon des Jeux 2024. Et à Clichy, en attendant l’arrivée de la ligne 16 du Grand Paris Express à cette même date, « le vélo nous facilite bien la vie », apprécie Ous-
mane. Encore plus lorsqu’on peut rouler sur une voie sécurisée. » A Clichy, cet axe séparé des voitures est l’un des résultats tangibles du plan Mobilités durables voté en 2016 par le Conseil départemental qui, grâce à un investissement de 50 millions d’euros réparti sur la période 2016-2020, offre aujourd’hui 120 kilomètres d’aménagements cyclables dans le 93 (soit près de 20% du réseau routier) déjà bien utilisés par les aficionados de la petite reine. Au rang desquels on compte Céline, « Des bouts de piste par-ci, par-là  : il faudrait raccommoder tout ça ! » ssd.fr/mag/c81/2039 étudiante en histoire, croisée cette fois dans la descente de la RD 970 vers Gagny. « En ce moment je suis en vacances chez ma sœur à Clichy, et comme je cherche à m’installer en Seine-Saint-Denis, je prospecte à vélo. J’ai longtemps vécu aux Pays-Bas, où la bicyclette est une vraie culture, explique cette Nordiste. On est loin de ça en France mais depuis que je me balade dans le département, je tombe sur des bouts de piste par-ci, par-là. Il faudrait raccommoder tout ça ! », sourit-elle. Une opération de couture urbaine de grande envergure prévue à l’échelle du plan Vélo départemental adopté en avril dernier. Lequel prévoit une enveloppe de 150 millions d’euros sur cinq ans pour mettre le vélo sur le grand plateau dans le 93. Y compris sur les pentes de Clichy. Roue Lib’recycle les vélos abandonnés Afin de porter le vélo en ville, le Département soutient aussi des associations développant des ateliers d’autoréparation, avec un budget de 40 000 euros en 2018 consacré à divers projets. Un effort qui perdure puisque le dernier Appel à Agir In Seine-Saint-Denis a, entre autres, distingué le projet Roue Lib’de l’association clichoise 360°Sud  : la création d’un parc de vélos remis en état après un abandon avant d’être loués via l’usage d’une monnaie locale, le Clibok. « Le point de vue de... Corinne Valls Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire Depuis plusieurs années déjà, la Seine-Saint-Denis mène une politique volontariste en faveur du vélo. Après le plan Mobilités Durables qui a permis d’engager 50 millions d’euros sur 4 ans pour le développement des modes actifs, le Département a adopté en 2019 une nouvelle stratégie vélo, d’une ambition inédite ! A horizon 2024, année décisive pour notre territoire avec l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques et la livraison des premiers tronçons du Grand Paris Express, toute la voirie départementale devra être adaptée à la pratique du vélo. Fruit d’un long travail d’analyse et de conception, cette stratégie 100% cyclable représente un investissement de 150 millions d’euros, qui permettra de réaliser plus de 320 projets sur 250 kilomètres de voirie. N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :