[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
[93] Seine Saint-Denis n°81H jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81H de jui/aoû 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : destination voyages pour 50 000 collégiens et collégiennes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Pour Sofiane, en terminale à Saint-Ouen, le voyage Odyssée Jeunes qu’il a fait pendant ses années de collège lui permet de développer une certaine sensibilité culturelle et d’approfondir ses connaissances en histoire et en art. Sa vision du bassin méditerranéen s’agrandit. L’histoire des lieux En visitant des villes côtières de Sardaigne donnant sur la Méditerranée, il reconnait cette architecture typique qu’il retrouve à Barcelone, Marseille et en Algérie. « Pour moi, les voyages, avant, c’était surtout aller rendre visite à la famille, aux gens qu’on connaît. On ne trouve pas forcément nécessaire de renouveler ces visites car ce sont des endroits habituels. Odyssée Jeunes a eu une certaine importance sur ma vie car ces voyages m’ont permis de développer une sensibilité culturelle. A présent, je suis plus intéressé par l’histoire d’un endroit, par l’art ». Sofiane découvre même l’histoire de l’Algérie, son pays d’origine, qui détient de nombreuses ruines romaines, des thermes, d’anciennes villes... « C’est le deuxième pays au monde qui en possède le plus. Je me suis rendu compte que je ne savais pas grandchose d’avant les conquêtes arabes. Si je me suis intéressé à la période de la domination romaine en Afrique du Nord, aux royaumes berbères, aux Phéniciens, c’est grâce à ces voyages Odyssée Jeunes en Italie, c’est sûr ! » Un banquet romain Pour partager la somme de connaissances et d’émotions que ce voyage leur a apportée, les collégiennes font de leur retour au bercail une fête. Un événement même, de façon à diffuser un peu de la magie de leur périple. L’occasion de revivre d’une certaine façon ce voyage et de la partager. Ils y convient leurs familles, leurs camarades et leurs voisins. Finies les soirées diapo  : au fil des années, les collégiennes ont fait preuve d’inventivité. Aux expositions photos et carnet de voyage ont succédé des banquets romains, des comédies musicales, des escape games à l’échelle du collège... (lire page 14). Qu’ils nous emmènent au bout du monde ou au bord de la mer, les voyages Odyssée Jeunes permettent aux collégiennes de Seine-Saint-Denis de vivre autre chose, d’apprendre autrement et de grandir, tout simplement. Une très belle aventure humaine qui fête cette année son dixième anniversaire. 12 N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS Léa Ça motive « Voyager avec Odyssée Jeunes motive énormément. Et ce qu’on y apprend reste gravé plus facilement que si on nous le disait et qu’on l’écrivait sur un papier ». Sofiane Dépasser les clichés « Ce voyage en Italie m’a permis de savoir où j’en étais de mon niveau en italien et de découvrir la culture italienne que je ne connaissais qu’à travers les plats. Voyager permet de déconstruire les clichés »
Odyssée Jeunes est un programme du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, de la Direction des services départementaux de l’Education nationale et de la Fondation BNP Paribas dédié à soutenir la réalisation de voyages scolaires organisés par les collèges du département. Amani C’est dur de rentrer « Au moment de rentrer, on était tous dégoûtés, personne ne voulait reprendre l’avion. Encore maintenant, lorsqu’on se rappelle nos souvenirs de voyage, on rigole. La personne qui a inventé Odyssée Jeunes, je la remercie. » 3 questions à... Stéphane Troussel président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis Quel regard le Département porte-t-il aujourd’hui sur l’aventure Odyssée Jeunes ? C’est une très grande fierté ! Quel autre dispositif, après 10 ans d’existence, peut se prévaloir d’un tel succès et de tels chiffres  : 50 000 collégiennes et collégiens concernées par 1 200 voyages scolaires à travers le monde entier. Le Département a pu grâce à un partenariat engagé avec la Fondation BNP, offrir cette chance unique à de nombreux jeunes de Seine-Saint-Denis. Justement, parlez-nous de ce partenariat financier. Pourquoi est-il inédit ? Département le plus jeune de France métropolitaine, nous avons fait le choix d’investir massivement dans l’éducation, bien au-delà de nos compétences légales que sont la construction, la rénovation, ou bien la restauration scolaire... Nous avons donc décidé de mobiliser chaque année 7 millions d’euros pour aider les collèges à mettre en place une multitude de projets éducatifs. Et à lui tout seul, le dispositif Odyssée Jeunes c’est un million d’euros pour plus de 80 voyages par an. Une somme exceptionnelle, dans une période, disons-le, d’argent rare pour les collectivités locales. Ce partenariat financier inédit avec la Fondation BNP a permis à de nombreuses familles modestes de pouvoir ainsi laisser partir leurs enfants en voyage scolaire. On dit que « les voyages forment la jeunesse ». Est-ce aussi votre avis ? Bien sûr. Pour l’anecdote, j’ai eu la chance quand j’étais lycéen de participer à un voyage scolaire aux Etats-Unis. Ce fut un moment magique de découverte d’un pays étranger, et mon tout premier vol long-courrier. Bien sûr, il y a le dépaysement, la découverte d’une autre langue, d’une culture, de paysages grandioses, mais aussi l’apprentissage d’une forme de cohésion de groupe utile au retour en classe. Cela grâce à l’engagement d’équipes éducatives impliquées au-delà de l’unique transmission d’un savoir pédagogique traditionnel. Propos recueillis par Sabine Cassou N°81 JUILLET-AOÛT 2019 SEINE-SAINT-DENIS 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :