[93] Seine Saint-Denis n°81 juin 2019
[93] Seine Saint-Denis n°81 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de juin 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : tous les goûts sont dans les parcs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Vous allez mettre les gants au parc forestier de La Poudrerie tout l’été, expliquez-nous à quoi vont ressembler vos séances ? Ce sera tout simplement un apprentissage de la boxe française ouvert à toutes et tous à partir de 16 ans. J’enseignerai les principales techniques de coups de pied et de poing, mais il n’y aura pas de combats et pas de raisons de se faire mal ! L’objectif sera de travailler tout le corps mais aussi apprendre à se déplacer, à respirer. On mettra aussi l’accent sur les bonnes manières de s’échauffer. Justement, que travaille-t-on principalement lorsqu’on se met à la boxe ? Il y a déjà un gros impact cardiovasculaire, parce qu’il faut avoir du souffle pour pratiquer la boxe française. Et puis, on travaille évidemment tous les muscles du corps grâce aux techniques pieds et poings. Ensuite, on apprend la coordination de ses mouvements, la souplesse et puis aussi l’art de mettre un peu de force dans ses mouvements. Il s’agit aussi de 22 HORS SÉRIE JUIN 2019 SEINE-SAINT-DENIS SPORT « La bOxE, uNe fAçoN lUdIqUe dE sE rEmEtTrE eN fOrMe ! » Trois questions à Brahima Cissoko, ex-champion de France de boxe française, qui sera présent tout l’été dans le parc forestier de la Poudrerie pour des initiations à cette discipline où il faut allier pieds et poings. donner des idées à certains cet été et, pourquoi pas, les motiver à rejoindre ensuite des clubs de boxe. Est-ce qu’on peut rejoindre vos séances même sans grande condition physique ? Absolument ! Mon objectif, ce n’est pas de fabriquer des champions mais bien d’initier un maximum de monde, hommes et femmes confondus, à la boxe française et à ses bienfaits pour la santé. De toute façon, mes séances seront adaptées à la forme du moment de chacun. Il s’agit de progresser à son rythme, je ne suis pas là pour dégouter les gens du sport ! Parce que pour ceux qui veulent se remettre en forme ou perdre un peu de poids, la boxe française est une manière très ludique d’y arriver. Surtout et pour finir, je rassure tous ceux qui voudraient nous rejoindre, vous ne prendrez pas de coups ! Vous apprendrez au contraire l’art de l’esquive, qui est essentiel en boxe française. PROPOS RECUEILLIS PAR FRÉDÉRIC HAXO Le point de vue de... Mathieu hanotin Conseiller départemental délégué au sport et à l’organisation des grands événements « Le Département souhaite utiliser tous les leviers pour développer la pratique sportive partout et pour toutes. C’est la raison pour laquelle nous encourageons les animations sportives et le développement de la pratique individuelle dans nos parcs. Nous investissons aussi dans de nouveaux équipements sportifs plus ambitieux qui permettent de nouvelles pratiques  : accrobranche à la Poudrerie et piscine éphémère à Valbon cet été, la baignabilité demain de certains bassins pour développer les activités aquatiques ou encore la construction prochaine d’un parcours d’envergure de blocs d’escalade au Sausset pensé avec le mouvement sportif et qui sera accessible pour tous les publics et tous les niveaux.
Hissez eau pour les parcs départementaux ! La Seine-Saint-Denis travaille activement à la création de sites de baignades naturels au sein de ces parcs mais aussi au fil de l’Ourcq. Explications. SPOR RT Faire trempette en été en dehors des bassins des piscines municipales ? Ce sera bientôt possible grâce à l’ambition portée par la Seine-Saint-Denis de « promouvoir la place de l’eau en ville », comme l’expliquait fin 2018 Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, lors de la présentation du plan investissement bassins, doté de 100 millions d’euros. Le Département entend construire plusieurs bassins de retenue d’eaux pluviales. On préviendra ainsi les inondations et on empêchera la pollution de se déverser dans la Seine ou dans l’Ourcq. On pourra alors ouvrir le canal à la baignade, comme c’était le cas avant 1923. Pour l’instant, on y voit des baigneurs uniquement lors de Nage ton canal, épreuve de natation en eau libre organisée à Pantin au printemps par la FSGT 93 depuis 2018. Cette compétition ressemble fortement aux courses d’eau libre (5 et 10 kilomètres) des JO 2024  : alors, pourquoi pas l’Ourcq au lieu de la Seine ?... En attendant, toujours avec l’objectif d’aller à la reconquête de la qualité de l’eau sur son territoire, le Département de Seine-Saint- Denis a prévu la construction d’un espace baignade dans trois de ses parcs départementaux à l’horizon 2024. Une perspective qui mettrait presque l’eau à la bouche… RuN&FuN, la cOuRsE eN s’aMuSaNt à GeOrGeS-VaLbOn Créé en 2017 pour soutenir la candidature de Paris et de la Seine-Saint-Denis aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, le Run&Fun revient en piste pour une troisième édition, le dimanche 30 juin au cœur du parc Georges-Valbon. Le jour J, ce sera à chacun selon ses envies ou sa condition physique, entre marche et course sur route et chemin (5 ou 10 kilomètres). Ou plus light avec les courses parents-enfants  : 600 et 2 000 mètres, le tout dans une ambiance musicale. Infos et inscriptions sur runandfun.net HORS SÉRIE JUIN 2019 SEINE-SAINT-DENIS 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :