[93] Seine Saint-Denis n°81 juin 2019
[93] Seine Saint-Denis n°81 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de juin 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : tous les goûts sont dans les parcs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
« C’est vraiment un espace pensé pour nous ! » Rex, border collie de 7 ans, langue pendante après une longue course, est enthousiaste. « Venir ici, c’est un vrai plaisir. Bien sûr j’aime aller au parc avec mon maître, me balader dans la verdure, respirer des odeurs différentes. Mais il se sent obligé de me tenir en laisse. Parfois, je cours avec lui lorsqu’il décide de faire son jogging. Mais bien que je l’aime beaucoup, j’avoue qu’il ne va pas bien vite et c’est assez frustrant de rester à son allure d’humain qui se remet au sport… Heureusement, il s’essouffle vite, alors je lui sers d’alibi pour qu’il fasse une pause  : il m’emmène au caniparc ! Là, il s’arrête et me retire ma laisse. Le bonheur ! Je peux enfin courir à mon allure, à fond ! Quelques fois je retrouve des copains, Helmut le berger allemand, 16 HORS SÉRIE JUIN 2019 SEINE-SAINT-DENIS FARNIENTE Caniparcs, royaume des amis à quatre pattes ou Stick l’épagneul. Sinon, il n’est jamais difficile de trouver un collègue pour nous disputer un bout de bois, et le bois ça ne manque pas par ici. Il y a toujours de beaux arbres, super pratiques pour nous laisser des messages pleins d’odeurs… Ici, on est vraiment tranquilles, ils ont même pensé à mettre du grillage tout autour pour pas que nous perdions notre maître ou que des enfants viennent nous déranger. Bon, c’est vrai qu’on aime bien les enfants, mais quoi, ça fait aussi du bien d’être entre chiens, vous savez ce que c’est ! Ah, il faut que je vous laisse, je vois mon maître qui a repris son souffle et qui m’appelle ! On va repartir direction le prochain caniparc. Ça ne sera pas un marathon, il y a six caniparcs, ici au parc du Sausset. Il va pouvoir souffler régulièrement ! » VITE, UNE BUVETTE ! L’été, c’est tout de même mieux avec une boisson bien fraîche à la main, un petit quelque chose à manger… Les parcs départementaux disposent de buvettes pour se rafraichir et se restaurer. Souvent, elles servent de point de rendez-vous pour des activités, tel le yoga au parc Jean-Moulin – Les Guilands. AvEc oU sAnS kEtChUp ? Il est tout à fait possible de se régaler de grillades comme au parc Georges- Valbon. A condition bien sûr d’utiliser les équipements mis à disposition et de respecter les précautions d’usage. Des barbecues en dur sont installés, non loin d’aires de pique-nique et de tables.
Le point de vue de... Belaïde Bedreddine Vice-président chargé de l’écologie urbaine « Animer plus, préserver mieux. L’ambition que s’est donnée le Département de la Seine-Saint-Denis dans son plan À vos parcs ! il y a deux ans pouvait paraître risquée, elle est pourtant en train de se réaliser. Avec 20 hectares supplémentaires d’ici à 2024 pour les parcs départementaux et l’aménagement de trois lieux de baignade en milieu naturel d’ici à 2024, le développement de la biodiversité restera compatible avec l’ensemble des activités. Le renouvellement récent de la convention Natura 2000 est la preuve que l’engagement du Département pour la biodiversité, reconnu jusqu’à l’Union européenne, ne s’oppose pas à une animation plus importante des parcs pour ses habitants. FARNIENTE MOUILLEZ- VOUS ! Pour la deuxième année consécutive, du 6 au 28 juillet, une grande piscine en plein air sera installée au parc Georges- Valbon, avec des jeux, et bien sûr toutes les conditions de sécurité. De quoi occuper les enfants, et laisser souffler les parents ! PoUr bRoNzEr... Vous voulez soigner votre teint et arriver sur la plage déjà bronzée ? Il existe une multitude d’endroits discrets où vous pourrez vous allonger dans l’herbe parfaire votre hâle, en lisant, en dormant… Attention toutefois à protéger votre peau, le soleil peut être cruel, même en Seine-Saint-Denis Ou bIeN tRoUvEr dE l’oMbRe… La canicule guette, dans ces cas-là on est bien contents de trouver des coins d’ombre. Le parc Georges-Valbon ne manque pas d’espaces ombragés. Depuis les années 70, les arbres ont eu le temps de pousser. Ils permettent de se reposer au frais et protègent les joggers sur une grande part de la route circulaire. Tous les parcs disposent d’espaces boisés où trouver de la fraicheur, mais le grand gagnant à ce jeu est le parc forestier de la Poudrerie  : 90% de sa superficie est occupée par de grands chênes, des marronniers d’Inde, des noyers noirs, des platanes et même des séquoïas ou des cyprès chauves. Là, il est possible de flâner, courir, faire du vélo… à l’ombre ! HORS SÉRIE JUIN 2019 SEINE-SAINT-DENIS 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :