[93] Seine Saint-Denis n°80 mai 2019
[93] Seine Saint-Denis n°80 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de mai 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : le tramway T1 gagne du terrain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
À la une Rénové, traversant enfin toute la Seine-Saint-Denis, le tramway T1 sera à la fois un transport de proximité et le lien entre toutes les lignes de métro prolongées, le très attendu T Zen 3, les lignes de RER et même le Grand Paris Express.
Le tramway et la Seine-Saint-Denis, c’est une longue histoire. S’il se nomme T1, c’est bien que, au moment de son inauguration en 1992, c’était le premier tramway à circuler en Île-de-France depuis 1957. Son lancement marque un changement radical dans les transports en commun  : pour la première fois, un équipement ferré n’est pas orienté de la banlieue vers Paris mais bien de banlieue à banlieue, en rocade. Le T1 devient une artère de la Seine- Saint-Denis, un moyen moderne, écologique d’irriguer le territoire et d’améliorer les déplacements de centaines de milliers d’habitants. Mais pour l’obtenir, il avait alors fallu des dizaines d’années de lutte de la part du Département et des habitants... En 2019, le tramway fait complètement partie du paysage de la Seine- Saint-Denis. Désormais, la ligne va de Noisy-le-Sec à Asnières-Gennevilliers, et c’est peu dire qu’il rencontre le succès ! En 2015, on comptait 188 000 voyageurs chaque jour ouvré. C’est beaucoup, trop parfois. À Bobigny, à La Courneuve, il n’est pas rare, lors des heures de pointe, de devoir attendre le tram suivant pour pouvoir y monter. En 27 ans, la population a augmenté, le tramway a vieilli et il a désormais bien du mal à offrir de bonnes conditions de transport à ses nombreux voyageurs. Il a besoin d’un coup de jeune, tout comme il doit poursuivre son chemin vers le sud Les transports tissent leur toile Le prolongement du T1 sur les rails Après 27 ans d’exercice, le tramway T1 va se prolonger vers Val-de-Fontenay et être rénové, doté de nouvelles rames. Il sera l’un des éléments majeurs du réseau de transports en commun qui se dessine en Seine-Saint-Denis. En 2015, on comptait 188 000 voyageurs chaque jour dans ce tramway. Dossier réalisé par Georges Makowski Photographies Bruno Lévy, Nicolas Moulard en direction de Val-de-Fontenay et des RER A et E. Mais décidément, concernant le T1, rien ne lui sera accordé sans efforts... Durant des années, le tracé du trajet de Noisy-le-Sec fut en débat, le projet n’avançait pas. Puis, lorsqu’un accord fut enfin trouvé, l’État et la Région Île-de-France n’avaient inscrit que 300 millions d’euros sur les 450 millions nécessaires à la réalisation du projet. Avec 300 millions, il n’est même pas possible de réaliser une phase exploitable du projet. Dès lors, il était probable que l’extension de la ligne du T1 soit encore repoussée à plus tard. Le Département de la Seine-Saint- Denis ne s’y est pas résolu et a décidé, en juillet 2018, d’ajouter 50 millions d’euros supplémentaires aux 30 millions qu’il verse déjà, soit un total de 80 millions. Une somme importante qui permet de débloquer la situation. Dans quelques semaines, les travaux débuteront bel et bien, enfin ! D’abord jusqu’à Montreuil Une première phase de travaux commencera depuis la gare de Noisy-le-Sec jusqu’à la station Rue-de- Rosny à Montreuil. Le Département sera maître d’ouvrage. La tranche de travaux comprenant les cinq autres stations nécessaires pour rejoindre Val-de-Fontenay sera inscrite dans le prochain contrat de plan État-Région, pour un montant de 100 millions supplémentaires, et le Départe- N°80 MAI 2019 SEINE-SAINT-DENIS 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :