[93] Seine Saint-Denis n°79 avril 2019
[93] Seine Saint-Denis n°79 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de avril 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : la protection de l'enfance, l'affaire de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Deux classes de collèges se sont mis dans la peau de députés européens. Une expérience imaginée par un professeur d’Epinay pour reconnecter ses élèves avec les questions européennes. 22 N°79 AVRIL 2019 SEINE-SAINT-DENIS Que fait la Seine-Saint-Denis pour…... parler de l’Europe aux jeunes ? Des commissions thématiques, des prises de parole en public, un vote final…  : exactement comme chez les grands. 50 élèves des collèges Jean-Vigo d’Epinay et Alfred-Sisley de L’Île-Saint-Denis ont recréé le 21 mars une session du Parlement européen, en pleine salle des séances du Conseil départemental, à Bobigny. Pêche électrique, glyphosate, textile low-cost ou encore « minerais de sang »  : sur tous ces sujets, les deux classes de 5 e ont eu à débattre, défendre un point de vue et prendre une décision. Une expérience enrichissante, organisée pour la deuxième année avec le concours du Département et de plusieurs partenaires – le centre de ressources départemental Via le monde et plusieurs associations pédagogiques. Anaïs commente cet exercice de démocratie  : « Maintenant, je sais un peu mieux comment fonctionnent les institutions européennes. » A l’origine de cette initiative, un professeur d’histoire-géo, Alexandre Schon. Membre de l’association Les Jeunes Européens, cet enseignant de Jean-Vigo faisait depuis quelques années le constat d’une indifférence totale de la part de ses élèves vis-à-vis de l’Europe. Il a donc songé à cette simulation  : « Je souhaite que mes élèves comprennent que les décisions prises au niveau européen les concernent directement et qu’ils ont donc leur mot à dire là-dessus. Par ailleurs, ce genre de prise de parole en public leur donne aussi de la confiance, eux qui en manquent parfois. » A en juger par les connaissances en matière d’Europe de ses protégés, le résultat porte ses fruits. Abdelkader est ainsi incollable sur le nombre de députés européens. Et quand il sera en âge de voter, il ne grossira pas les 76% d’abstentionnistes qui avaient marqué le quartier d’Orgemont, à Epinay, lors des dernières élections européennes. « Je pense que oui, je voterai plus tard aux élections européennes parce que je me suis aperçu que l’Europe intervenait sur plein de choses », explique le jeune gar-
çon. Etoile sur le gâteau européen, les participants de cette première simulation partiront en septembre prochain à Bruxelles pour y approfondir leur connaissance de l’Union européenne. Au programme de ces quatre jours  : visite des instances européennes en compagnie d’un député européen et passage par plusieurs lobbies d’influence avec Transparency International. Qui a dit qu’on ne parlait pas d’Europe en Seine-Saint-Denis ? Christophe Lehousse A noter qu’une deuxième session aura lieu le 12 avril avec deux classes de 3 e du collège Georges-Brassens de Sevran, également en salle des séances du Conseil départemental. Le point de vue de... Nadège Grosbois Vice-présidente chargée de l’emploi et de l’économie « Ouverte sur le monde et l’Europe, la Seine-Saint-Denis se doit de sensibiliser ses jeunes habitants, symboles de son dynamisme, aux enjeux de l’Union Européenne. Cela passe par des simulations de Parlement, des consultations comme celle du 12 octobre sur la question de la mobilité ou par la diffusion d’informations auprès des acteurs jeunesse du territoire. Nous avons à cœur de rappeler le rôle central de l’UE dans la vie des citoyennes, notamment les plus jeunes, de favoriser la connaissance des institutions, des financements et des enjeux européens et d’encourager les jeunes à découvrir l’Europe, pour étudier, travailler, faire des stages ou participer à une mission de volontariat. FICHE PRATIQUE Les élections européennes, mode d’emploi Quand ? Le 26 mai prochain Qui ? Pour pouvoir voter, il faut être citoyen européen, être âgé d’au moins 18 ans, jouir de ses droits civils et politiques et être inscrit sur les listes électorales. Comment ? Ce sont des élections au suffrage universel direct à un tour. Dans chaque pays de l’Union européenne, les citoyens choisissent les députés qui les représenteront au Parlement européen. L’attribution des sièges se fait à la proportionnelle, au nombre de voix reçues par chaque parti. Une liste doit recueillir au moins 5% pour être représentée au Parlement européen. En 2014, la France avait droit à 74 députés européens. Pour quoi faire ? Le Parlement européen, qui siège à Strasbourg, vote les grandes lois de l’Union européenne, qui embrassent de nombreux domaines  : marché du travail, environnement, santé, commerce. Cependant, c’est la Commission européenne qui dispose encore du pouvoir de proposition des lois. N°79 AVRIL 2019 SEINE-SAINT-DENIS 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :