[93] Seine Saint-Denis n°77 février 2019
[93] Seine Saint-Denis n°77 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de février 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : la petite enfance, priorité du département.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Ils et elles font la Seine- Saint-Denis Tout autour du théâtre Zingaro, à Aubervilliers, nous avons chacun construit notre petit chez-nous. C’est comme un petit village ici. » Étienne Régnier
Étienne Régnier En manège avec Zingaro Trente ans qu’il fait partie des spectacles de Bartabas, trente ans qu’il vit à Aubervilliers avec Zingaro. Le cavalier-voltigeur Étienne Régnier nous raconte l’aventure de ce théâtre équestre, vécue bride abattue. Ex Anima, votre spectacle actuel, est particulier  : les chevaux sont seuls en scène, sans cavaliers… Oui, c’est une forme d’aboutissement. Ca fait plus de 30 ans qu’on utilise les chevaux dans toutes sortes d’exercices  : en voltige, avec des contraintes techniques… Là, on a voulu les mettre en valeur, les célébrer. Mais on n’aurait pas pu faire ce spectacle avant  : ça demande de connaître exactement leur caractère, pour savoir qui marier avec qui. Et même comme ça, certains soirs on a des surprises… Propos recueillis par Christophe Lehousse Photographies Eric Garault Comment avez-vous croisé la route de Bartabas ? C’était en 1989. A « Zingaro, l’époque, j’apprenais l’acrobatie à l’école ça restera du cirque Fratellini, toujours une porte de la Villette. partie de moi. » J’avais entendu parler de Bartabas par mon frère. Ils donnaient alors le Cabaret équestre à Daumesnil. Pour l’anecdote, on était jeunes et sans le sou, donc on a tenté la resquille. Mais on s’est fait choper et foutre dehors. Quelques mois plus tard, j’ai appris que Bartabas cherchait un voltigeur. On a répété à fond pen- dant deux mois et j’ai rejoint Zingaro pour un rôle de voltige hyper physique. Sans le savoir, j’étais parti pour 30 ans... Vous avez donc vécu l’installation de Zingaro à Aubervilliers. Pourquoi à Aubervilliers d’ailleurs ? C’est grâce à Jack Ralite, le maire de l’époque. Il a beaucoup insisté pour que Bartabas vienne s’établir dans sa ville. A l’époque, c’était un terrain vague ici. Le théâtre est sorti de terre en 1989 (dessiné par Patrick Bouchain) et, tout autour, nous avons chacun construit notre petit chez-nous. C’est comme un petit village ici. C’est quoi la journée d’un cavalier à Zingaro ? Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la vie est assez réglée ici. Il y a toujours quelque chose à faire. Moi, je démarre vers 7h. J’ai 5-6 chevaux dont je m’occupe. Très souvent, dans l’histoire de Zingaro, j’ai d’ailleurs récupéré les chevaux « à problèmes » ! (rires) Je commence par travailler avec un jeune poney, un welsh noir qui s’appelle First. Puis je m’occupe d’un pur-sang arabe. Viennent ensuite trois criollos, des chevaux argentins qui ne se quittent pas. Je termine par Estoy, un cheval portugais hyper sensible. Ensuite, il y a assez souvent des phases de répétition. Car Bartabas ne cesse d’affiner les représentations, même lorsqu’elles ont commencé. C’est un éternel perfectionniste. C’est vrai qu’il s’agit du dernier spectacle de Zingaro ? Ca m’étonnerait parce que Bartabas ne s’arrête jamais. Personnellement, en revanche, c’est mon dernier spectacle avec Zingaro. J’ai envie de prendre un peu de recul. Mais Zingaro, ça restera toujours une partie de moi  : la route, l’aventure, les copains... Et puis, ce respect pour le spectacle  : y aller quoi qu’il se passe, en dépit du trac ou des pépins physiques, trouver cette pulsion. C’est vraiment une belle école de la vie. Ex Anima sera joué jusqu’au 3 mars au Théâtre Zingaro d’Aubervilliers, bartabas.fr/zingaro ssd.fr/mag/c77/1857 N°77 FÉVRIER 2019 SEINE-SAINT-DENIS 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :