[93] Seine Saint-Denis n°76 déc 18/jan 2019
[93] Seine Saint-Denis n°76 déc 18/jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de déc 18/jan 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Seine-Saint-Denis mérite l'égalité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
UNIQUE Halie M crée et fabrique des pièces uniques – parures, colliers, boucles d’oreilles, sacs – faites à la main en jouant la carte du recyclage de matériaux tels le plastique, le verre ou le bois. Avec comme « recycleuse en chef » la Rosnéenne Nathalie Mirza. LUDIQUE Jeux d’adresse et d’éveil en bois sont les spécialités de l’association FaSol – Fabriquons la solidarité – qui agit à Rosny-sous-Bois dans le quartier du Pré-Gentil depuis 2010 en insérant des personnes éloignées de l’emploi. Le bois est aussi local puisqu’il est récupéré sur place. 20 N°76 DÉCEMBRE 2018 JANVIER 2019 SEINE-SAINT-DENIS SOLIDAIRE À Saint-Denis, l’association Tricot Partage fait du cousu-main avec son réseau d’habitantes qui confectionnent des couvertures pour les sans-abris. Pour continuer de « tricoter leur soutien » aux SDF, elles font aussi « de la maille » avec leurs mailles… VISUEL Voir la tour Pleyel ou la piscine Leclerc de Pantin autrement, c’est tout l’art du Collectif Tac – la réunion des talents de l’architecte Marie Fruleux et de la paysagiste Tiphany Loury – qui valorisent le patrimoine de la Seine-Saint-Denis via affiches, cartes postales ou maquettes. RÉGÉNÉRANT Grandie du côté des puces de Saint-Ouen, Shiraz (alias Madame Chat) s’est fait une spécialité de régénérer les matières pour les faire revivre en vêtements ou bijoux. Rien n’échappe aux griffes de la Montreuilloise  : tissus de canapé ou touches d’ordinateur alignées en sautoir. Le In-Seine-Saint-Denis, c’est cadeau(x) ! En 2019, offrez aussi en pariant sur les savoir-faire locaux. Une résolution facile à tenir avec notre sélection très In… Par Frédéric Haxo Photographies Bruno Lévy inseinesaintdenis.fr INSPIRANTES Femmes A.C.T.I.V.E.S, l’Association pour la création, le travail, l’initiative, la valorisation des échanges et des savoir-faire, c’est depuis 2005 un chantier d’insertion autour des métiers du textile à Saint-Denis. Avec, dernièrement, la création d’une collection de cadeaux solidaires composée de pochettes, sac….
Dépistage VIH renforcé Pour atteindre l’objectif fi xé en 2050 d’une Seine-Saint-Denis sans Sida, le Département entend renforcer sa lutte contre le VIH. La Seine-Saint-Denis est le deuxième département francilien le plus touché par le VIH après Paris. Avec 18,6 personnes découvrant leur séropositivité pour 100 000 habitants (données Insee 2013), le taux du département supplante celui de l’Ile-de-France. Le taux de mortalité due au Sida y est également supérieur. À cette situation préoccupante, s’ajoute la précarité socio-économique de la population qui entraîne des recours tardifs aux soins, voire des renoncements. C’est pourquoi, via ses Cegidd (Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) le Conseil départemental a organisé progressivement des consultations « sans rendez-vous » et augmenté ainsi de 20% le nombre d’examens de dépistages. En multipliant ses actions de dépistage hors les murs, Santé le Conseil départemental a joint aux dépistages IST (Infections Sexuellement Transmissibles), des dépistage tuberculose, des vaccinations et de la prévention bucco-dentaire. Quels que soient votre âge, votre situation personnelle ou vos questions, vous pouvez entrer vous faire dépister, vacciner, obtenir des informations, une orientation, des traitements, dans l’un des 5 Cegidd de Seine-Saint-Denis. À Aulnay-sous-Bois, Aubervilliers, Bobigny, Montfermeil et Montreuil, que vous ayez ou non une couverture maladie, vous pouvez sans avancer de frais rencontrer des médecins spécialistes des IST. La remise des résultats n’excède pas une semaine. Une prise en charge sociale et psychologique peut vous être apportée. Et vous pouvez rester anonyme. Isabelle Lopez Le point de vue de... Pierre Laporte Vice-président chargé de la solidarité « La Seine-Saint- Denis est encore très concernée par l’épidémie du VIH et le nombre de personnes vivant avec la maladie sans le savoir trop important. Il est donc primordial de développer les dépistages, notamment au travers du Cegidd, de ses antennes et de nos partenaires ; d’aller vers les personnes ; de soutenir le secteur associatif ; de poursuivre la lutte contre les discriminations et pour l’accès aux droits des malades. Ce sont les principaux axes de l’engagement du Département qui prendra un nouvel élan en 2019. Notre ambition est celle de l’ONUSIDA  : que 90% des séropositifs soient diagnostiqués, 90% bénéficient d’un traitement rétroviral, 90% aient une présence de VIH si faible qu’elle ne se transmette pas. N°76 DÉCEMBRE 2018 JANVIER 2019 SEINE-SAINT-DENIS 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :