[93] Seine Saint-Denis n°76 déc 18/jan 2019
[93] Seine Saint-Denis n°76 déc 18/jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de déc 18/jan 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Seine-Saint-Denis mérite l'égalité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
HARO SUR LE LOGEMENT SOCIAL En Seine-Saint-Denis, 36,7% du parc locatif sont des logements sociaux. Or, dans son plan logement, le gouvernement a décidé de baisser le budget des aides personnalisées au logement (APL) et de faire peser le coût (1,5 milliard d’euros) de cette diminution sur le logement social. Les bailleurs sociaux seront dans l’impossibilité de rénover et de construire de nouveaux logements, d’entretenir leur parc. Au final, ce sera une grande part de la population de Seine-Saint-Denis qui pâtira encore de logements mal entretenus et en nombre insuffisant. Inégalités, encore... DES INÉGALITÉS RECONNUES Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), dépendant du ministère de l’Éducation, a fait une synthèse édifiante de la situation de l’enseignement en Nom Prénom Ville Date Signature Seine-Saint-Denis  : « le département occupe dans l’Île-de-France une position singulière, marquée par des difficultés socio-spatiales extrêmes avec une emprise d’ampleur sur le territoire. À lui seul, il concentre plus d’un tiers des établissements scolaires franciliens situés sur des territoires cumulant le plus de difficultés socioéconomiques. Plus globalement, dans tous les types de territoires (défavorisés à très défavorisés), le département cumule les difficultés, notamment la présence de jeunes enseignants qui demeurent peu de temps dans les établissements. En effet, dans ce département, même les territoires de banlieue résidentielle favorisée n’arrivent pas à garder leurs enseignants en poste sur le long terme (24,8%), contrairement aux territoires similaires dans les autres départements (30,1%). » Source  : Cnesco, 2018. Panorama des inégalités scolaires d’origine territoriale dans les collèges d’Îlede-France. Monsieur le Président de la République, la Seine-Saint-Denis mérite l’égalité. Un rapport parlementaire lui aussi alarmiste En mai 2018, le rapport parlementaire des députés François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokouendo (LREM) concluait, après une analyse des politiques publiques dans les trois missions régaliennes de police, justice et éducation, à une « défaillance de l’État » en Seine-Saint-Denis. Mais qu’est-ce qui amène deux députés de Haute- Marne et de Seine-et-Marne à s’intéresser à la Seine-Saint-Denis ? « Parce que je considère son état comme représentatif du pays. Beaucoup de phénomènes que je décris dans ce rapport, je les ai vécus dans mon quotidien d’élu en Haute-Marne, y compris en zone rurale  : les non-remplacements de professeurs dans le primaire, une certaine désertification médicale, la dégradation des services publics. Il s’agit donc de se préoccuper de la Seine-Saint-Denis pour elle-même mais aussi pour la République en général », explique François Cornut-Gentille. Assez offensif, le rapport se termine par une liste de préconisations, parmi lesquelles la nécessité de valoriser les carrières de fonctionnaires au service de l‘action publique en Seine-Saint-Denis. Mais aussi par un appel à plus de transparence sur les affectations de fonctionnaires et par une incitation à repenser non seulement les moyens mais aussi les outils mis en œuvre. « Nous ferons un point intermédiaire en février. Nous vivons actuellement une crise politique de la représentation, donc il faut aussi montrer qu’un rapport parlementaire peut être suivi d’effet », explique M. Cornut-Gentille. Vous aussi, participez en renvoyant ce coupon AFFRANCHISSEMENT GRATUIT Monsieur le Président de la République Palais de l’Élysée 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris Rejoignez la plateforme de mobilisation ssd.fr/egaliteSSD
Incollables LE BUDGET DE L’ÉGALITÉ 1 Renforcer les solidarités Recruter des professionnel.le.s du secteur social et de l’insertion. + 10 millions Donner plus de moyens à l’aide sociale à l’enfance. Assurer l’accueil des mineur.e.s non accompagné.e.s. + 30 millions Développer l’accueil des personnes en situation de handicap. Investir dans l’habitat inclusif. Rénover les Ehpad publics. + 30 millions Si l’Etat payait sa facture, nous pourrions faire + pour  : 347 millions d’euros dus par l’État 3 4 Investir pour la jeunesse Se désendetter plus vite Renforcer le projet éducatif départemental. + 7 millions Créer des structures d’hébergement pour les femmes isolées avec enfants. Améliorer l’habitat social et privé. + 8 millions Renforcer les actions en faveur de l’insertion professionnelle. + 2 millions Favoriser l’accès au sport et à la culture à travers un plan de rattrapage des équipements sportifs et un plan pluriannuel d’investissement culturel. + 27 millions 2 Répondre à l’urgence écologique Intégrer 100% de bio dans les menus des collèges. + 5 millions Améliorer la santé financière de la collectivité pour accélérer son désendettement  : 7 ans au lieu de 24 (comparable à la moyenne des Départements). + 173 millions Aménager des pistes cyclables sur toute la voirie départementale. Requalifier la RN2. Réaliser les travaux pour permettre la mise en service du T Zen 3 en 2022. Aider à l’acquisition des véhicules verts par les Séquano- Dionysien.ne.s. + 55 millions N°76 DÉCEMBRE 2018 JANVIER 2019 SEINE-SAINT-DENIS 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :