[93] Seine Saint-Denis n°75 novembre 2018
[93] Seine Saint-Denis n°75 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de novembre 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'insertion, un travail d'équipe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
YANNIS BOUSTANI ET DARYUSH FAROKHINIA Ils n’ont pas leur langue dans la poche C’est en regardant un documentaire sur New York que Daryush Farokhinia et Yannis Boustani, deux amis d’enfance aulnaysiens, ont eu envie de créer une association d’apprentissage linguistique  : « Le film expliquait qu’il y avait près de 300 langues ou dialectes parlés là-bas… On s’est vite dit qu’il y en avait peutêtre autant dans le 93. » Quelques recherches plus tard et le décompte – provisoire – d’environ 200 langues, les deux compères étudiants en droit public s’inscrivent au concours d’émergence d’idées Go In Seine- Saint-Denis. Leur projet de créer « grâce au réseau des ambassadeurs du In des lieux de vie où l’on pourrait apprendre différentes langues mais aussi sensibiliser les collégiens de Seine-Saint-Denis à l’atout que représente leur richesse linguistique » remporte l’adhésion du jury du concours. Les voilà lancés. F. H. « La Seine-Saint-Denis est l’un des endroits les plus polyglottes au monde, on veut faire de cette richesse linguistique une force mais aussi rapprocher les gens… » 26 N°75 NOVEMBRE 2018 SEINE-SAINT-DENIS « Dormir en chambre d’hôte en Seine-Saint-Denis, c’est avoir à ses pieds une richesse humaine, une biodiversité, un patrimoine incroyables. » MARIE-PIERRE AGNÈS Elle a le sens de l’accueil « Viens chez moi, j’habite en Seine-Saint-Denis ! » Cette invitation, c’est le leitmotiv de l’association Accueil banlieues fondée par Marie- Pierre Agnès et « quelques amis. » Cette quarantenaire, habitante d’Epinay et fonctionnaire territoriale, a eu envie en 2011 « d’accueillir des gens en chambres d’hôte en Seine- Saint-Denis à des tarifs accessibles, pour les inciter à découvrir le 93 loin des caricatures habituelles. » Depuis, le concept s’est développé autour de Saint-Denis et de l’agglomération de Plaine Commune avec, bon an, mal an, 350 nuitées proposées. Primée parmi les douze lauréats du concours Go In Seine-Saint-Denis, Marie- Pierre Agnès attend maintenant d’être accompagnée (« On est nuls en com’ », dit-elle) par le réseau du In dont elle est ambassadrice afin de développer davantage Accueil banlieues et « montrer le vrai visage de ce département. » F. H. MEHDI MAIZATE Il a la bonne connexion Ex-élève de Simplon.co à Montreuil (entreprise sociale et solidaire spécialisée dans la formation au numérique), Mehdi Maizate, 25 ans, vole aujourd’hui de ses propres ailes de développeur web. Il a créé la Makagency à Aulnay-sous-Bois, « une agence d’innovation numérique » dont le premier bébé, le Phoneside, vient d’être repéré par les jurés du concours Go In Seine-Saint-Denis et bénéficiera d’un accompagnement professionnel. Fabriqué et imprimé en 3D, le « premier support de smartphone universel pour écrans d’ordinateur portable » est l’outil indispensable des geeks, des accros de la connexion. En prime, l’objet personnalisable est recyclable puisque fabriqué à partir d’amidon de maïs. « Il y a un réel marché pour le Phoneside, résume Mehdi Maizate. J’y crois, comme, je crois aussi que les métiers liés au numérique représentent une voie d’avenir pour les jeunes de Seine-Saint-Denis. » F. H. « La Seine-Saint-Denis, c’est un territoire riche, qui ne demande qu’à s’exprimer pour créer de grandes choses. » Découvrez toutes les gagnantes du concours Go In Seine-Saint-Denis sur inseinesaintdenis.fr
Ma Seine-Saint-Denis Le Fil continu à Pierrefitte-sur-Seine « Le Fil continu est un programme qu’on a créé pour aider des enfants décrocheurs. J’ai eu la chance d’y participer. On les recevait dans une vieille salle de techno du collège Gustave-Courbet, avec toute une équipe évidemment. Le film Mauvaises herbes part de là. » En quatre dates 21 novembre 1982 Naissance à Téhéran Novembre 2015 Son 1er fi lm Nous trois ou rien fait plus de 600 000 entrées 21 novembre 2018 Sortie de son 2 e fi lm, Mauvaises herbes avec Catherine Deneuve, André Dussollier La maternelle Anatole-France à Stains « J’étais toujours le dernier. Ma mère et mon père travaillaient énormément pour nous construire une vie décente, ils étaient toujours très en retard pour venir me chercher. Le temps qu’ils arrivent, je dessinais pour ne pas m’ennuyer, c’est là je crois que j’ai commencé à développer ma créativité. Ma mère m’a demandé un jour  : « Comment ça a été cette première semaine ? - Ils sont tous gentils, mais ils ne savent pas parler. Ils ont un problème, il faut les aider. » En fait, je ne comprenais pas ce qu’on me disait. Quand je suis arrivé à Stains, je ne parlais pas français, seulement farsi*. » *persan L’espace Paul-Éluard de Stains « Marjorie et Kamel du Studio Théâtre de Stains sont des gens que j’adore. Ils m’ont initié au théâtre. J’ai fait mes premières scènes avec eux avant de faire du stand-up. A l’époque, ma stratégie était simple  : il fallait jouer quelque part et filmer pour montrer mon spectacle à des producteurs. Pour ma première scène en solo, la ville de Stains m’a gracieusement prêté le cinéma de la ville avec ses 800 places. On l’a rempli avec des amis, c’était complètement gratuit, on en a fait un DVD et c’est comme ça que j’ai intégré la troupe du Djamel Comedy Club. On y a fait l’avant-première de Nous trois ou rien, en 2015. C’était incroyable ! » Kheiron L’humoriste s’inspire des années qu’il a passées auprès de jeunes décrocheurs pour réaliser son deuxième long métrage. Une comédie tendre tournée à Montreuil. Propos recueillis par Isabelle Lopez Photographies Eric Garault, Sylvain Hitau ssd.fr/mag/c75/1763 N°75 NOVEMBRE 2018 SEINE-SAINT-DENIS 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :