[93] Seine Saint-Denis n°74 octobre 2018
[93] Seine Saint-Denis n°74 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de octobre 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre, les spectateurs à l'honneur !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
BERLIN. En juin, les élèves du collège Jean-Jaurès de Montfermeil sont en Allemagne pour présenter leur pièce de théâtre d’Aristophane. Ils ont aussi visité le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe situé entre la porte de Brandebourg et la Potsdamer Platz. Olivier Babinet est le réalisateur du documentaire-fiction « Swagger » tourné dans le cadre d’une résidence In Situ du Département. En devenant le parrain du concours Odyssée Jeunes 2018, il est revenu en Seine-Saint-Denis travailler avec des élèves du collège Jacques-Prévert à Noisy-le-Grand. ssd.fr/mag/c74/1649 20 N°74 OCTOBRE 2018 SEINE-SAINT-DENIS EUSKADI. Le Grand Prix du jury du concours Odyssée Jeunes 2018 a été décerné au collège Jean-Vilar de La Courneuve pour leur superbe restitution de leur voyage au pays basque espagnol ! Bravo ! La classe a remporté 6 mois d’entrées au cinéma offertes par la fondation BNP Paribas. Chrono ITALIE. Plongée culturelle fin mai dans les Pouilles pour les collégiennes de Jean-Jaurès (Saint-Ouen). Retrouvez tout leur périple en photos via leur blog de voyage très documenté  : jauresinpuglia.blogspot.com/STOCKHOLM ET LA LAPONIE. Passionnante découverte du Grand Nord du 5 au 9 mai pour les élèves du collège Gustave-Courbet de Romainville. Retrouvez l’intégralité de leurs photos de voyage sur le blog  : fr.padlet.com/courbet1/voyage Dans l’univers Odyssée Jeunes Quelques exemples du programme qui a permis à plus de 40 000 élèves avec 1000 projets de voyages pédagogiques de découvrir le patrimoine culturel et artistique de nombreux pays ! Par Sandrine Bordet Photographies Y. Reby, Y. Quénéhervé, M. Amoroso, S. Guitline, Olivier Babinet via In-Seine-Saint-Denis TAÏWAN. Concert en plein air pour les élèves du collège Pablo-Neruda à QingYu, au nord de l’île de Kinmen, lors du festival de Musique dans les blés de l’école primaire de ShuMei en avril dernier.
WWF France, un panda au Pré-Saint-Gervais Depuis un peu plus d’un an, l’antenne française de l’ONG a pris ses quartiers, dans un bâtiment qu’elle a souhaité exemplaire. En ce jour ensoleillé de septembre, une partie de la centaine de salariés du WWF France finit de déjeuner sur la terrasse. Déchets secs, verre  : le tri est méthodique. Les restes organiques finiront eux dans le bac à compost qui jouxte le potager installé sur le toit. Inauguré en août 2017, le nouveau siège du WWF France se veut irréprochable  : construit à partir d’une ancienne usine du Pré-Saint-Gervais, il répond aux normes haute qualité environnementale  : « C’était important pour nous que tout visiteur ressente une grande cohérence entre ce qu’on dit et ce qu’on fait », souligne Pascal Canfin, directeur de la structure depuis 2016. La branche française de l’ONG est actuellement à l’initiative d’une cinquantaine de programmes de protection de l’environnement  : préservation de la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie, Association mobilisation contre l’exploitation de gisements aurifères en Guyane, voilà quelques-uns de ses faits d’armes. « Nous plaidons aussi auprès des décideurs publics et des entreprises pour modifier les règles du jeu en matière d’environnement », liste Pascal Canfin. L’ONG s’implique aussi localement, comme en témoignent ses actions de sensibilisation auprès de certaines écoles du Pré et sa participation au dossier de Paris 2024. « En Seine-Saint-Denis, on voit que les inégalités environnementales recoupent malheureusement les inégalités sociales. Mais en même temps, à côté de cette vulnérabilité très forte, il y aussi une capacité d’innovation extraordinaire », conclut le directeur, en avançant les nombreux exemples d’économie circulaire ou d’agriculture urbaine du territoire. Christophe Lehousse ssd.fr/mag/c74/1713 Le point de vue de... Belaïde Bedreddine Vice-président chargé de l’écologie urbaine « L’engagement fort de notre département pour la biodiversité passe par un travail partenarial avec de nombreuses associations de Seine- Saint-Denis. Ainsi, ont été reconduites récemment les conventions avec 11 associations naturalistes et environnementales pour viser à une meilleure connaissance de la biodiversité en Seine- Saint-Denis par la sensibilisation des publics aux enjeux de biodiversité et de transition écologique, entre autres avec des ateliers pédagogiques (les déchets, l’eau, la consommation responsable, les circuits courts, le jardinage…). La COP 21 a confirmé ce que nous avions déjà esquissé  : la transition écologique ne se fera que par l’implication et la coopération de tous les acteurs ! N°74 OCTOBRE 2018 SEINE-SAINT-DENIS 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :