[93] Seine Saint-Denis n°46 nov/déc 2015
[93] Seine Saint-Denis n°46 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (195 x 290) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : COP21 pour le climat, tous égaux et responsables !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Service public L’emploi d’avenir m’aura permis de travailler pendant trois ans. C’est un coup de pouce. Pour la suite, il y aura toujours des solutions. » Florian Delannoy, 24 ans, en emploi d’avenir au Département
* Emplois d’avenir Équipier dans la restauration rapide, plagiste, manutentionnaire, vendeur sur les marchés, etc. Des petits boulots, Florian et Madiba en auront connu. Ces deux jeunes ont en effet préféré le travail aux études mais, quand on n’a même pas 20 ans et aucun diplôme en poche, décrocher son premier poste est loin d’être facile. « Depuis tout petit, raconte Madiba, j’ai voulu travailler. J’ai cherché pendant deux ans, mais on me disait que j’étais trop jeune, sans expérience. » Florian aussi a envoyé des CV partout. « Mais j’avais peu de coups de fil et d’entretiens », confie le jeune homme. Jusqu’à ce qu’il pousse la porte de la mission locale et qu’on lui propose un emploi d’avenir. Une porte ouverte sur la vie active Promesse de François Hollande lors de la campagne présidentielle, ce dispositif a été créé en octobre 2012 pour « faciliter l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes sans emploi âgés de 16 à 25 ans », plus spécialement des moins diplômés. Les employeurs qui en embauchent et s’engagent à les former bénéficient d’une aide substantielle de l’État durant trois ans. Un dispositif particulièrement pertinent en Seine- Saint-Denis, où le nombre de jeunes peu ou pas qualifiés et leur taux de chômage sont r gocrego puseogb Enndu travail ! Créés en 2012, les emplois d’avenir ont favorisé l’embauche de plus de 4 500 jeunes peu ou pas qualiés en Seine-Saint-Denis. Comme Florian et Madiba qui, désormais, envisagent leur vie future plus sereinement. Par Stéphanie Coye Photographies Nicolas Moulard « On me disait que j’étais trop jeune, sans expérience. » plus élevés que dans le reste de l’Île-de-France. C’est pour cette raison que le Conseil départemental a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice, en embauchant lui-même des jeunes en son sein et en soutenant financièrement, en complément de l’État, certains employeurs qui souhaitent le faire, et notamment les associations. « C’est une volonté de soutenir l’emploi des jeunes et en même temps d’aider ceux qui œuvrent déjà dans nos quartiers », précise Estelle Vulliez, cheffe du service du développement de l’économie sociale et solidaire. Entre la mise en place de ce contrat et septembre 2015, 75 jeunes ont ainsi été recrutés sur des postes administratifs ou d’accueil, dans les crèches ou encore les parcs, tandis que 69 autres l’ont été avec l’aide du Département dans des associations, structures de l’économie sociale et solidaire ou établissements sociaux et médico-sociaux. Comme Florian et Madiba… Depuis plus de deux ans maintenant, le premier travaille à l’Aide sociale à l’enfance, comme agent de la classothèque. « C’est le service qui gère et classe les dossiers en cours, explique-t-il. Nous sortons les dossiers sur demande, les archivons, mettons les fichiers à jour, etc. Il faut être très attentif car, si nous faisons des erreurs, nous ne les retrouverons pas. » « C’est un Madiba a suivi une formation sur l’encadrement technique. N°46 NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2015 SEINE-SAINT-DENIS 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :