[93] Seine Saint-Denis n°30 jan/fév 2013
[93] Seine Saint-Denis n°30 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

  • Format : (199 x 274) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département s'occupe de vous au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
3 Vivre ensemble visite guidée » À L’ASSEMBLÉE NATIONALE CLAUDE BARTOLONE, LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, A INVITÉ DES COLLÉGIENS DU DÉPARTEMENT Une centaine d’élèves, élus au Conseil général des collégiens, ont visité l’Assemblée nationale le 5 décembre dernier. Ils y ont été reçus par son président, Claude Bartolone. Récit d’une journée peu ordinaire. Texte Nadège Dubessay. Photos Benjamin Géminel. Ils n’ont pas assez de leurs deux yeux pour scruter les plafonds peints par Eugène Delacroix « celui qui a peint La Liberté guidant le peuple », précise un élève. D’admirer la somptueuse bibliothèque et ses 15 km de rayonnages, « la plus belle d’Europe », assure-t-on ici. De contempler les peintures murales d’Horace Vernet de la salle des pas perdus qui symbolisent la paix. Les sculptures de part et d’autre du Palais Bourbon et de l’hôtel de Lassay. Certains testent les sièges au velours rouge sang réservés aux huissiers de l’hémicycle. Et l’on entend des « magnifique ! », « impressionnant ! » ou encore des « ohhh ! » à chaque nouvelle pièce franchie. Dans les couloirs, les députés, pressés, jettent un œil amusé sur ce va-et-vient peu ordinaire. Et les jeunes, face aux journalistes qui guettent la sortie des députés, se plaisent à penser qu’ils pourraient bien, eux-aussi, « passer à la télé ». Ce mercredi 5 décembre, une centaine d’élèves élus au Conseil général des collégiens visitaient l’Assemblée nationale, répondant ainsi à l’invitation de son président Claude Bartolone, quatrième personnage de l’État. L’ancien président du Conseil général y tenait beaucoup. « J’avais envie qu’ils voient physiquement cette institution de la République. Qu’ils sachent qu’ils sont partout chez eux, quelles que soient leurs origines, le pays de leurs parents, leur lieu d’habitation », insiste l’élu. À ses côtés, Mathieu Hanotin, député de la Seine-Saint-Denis et vice-président du Conseil général chargé de l’éducation et de la jeunesse, et l’actuel président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel. Ce dernier rappelle que « la Seine-Saint-Denis est représentée au plus haut niveau de notre pays, avec un président de l’Assemblée nationale qui a été à l’initiative du Conseil des collégiens. » LE GOÛT DES AUTRES Impressionnés, les collégiens – de la 6 e à la 3 e et représentants de 51 établissements et 27 communes du département – mesurent le caractère exceptionnel de cette journée qui, certifie Claude Bartolone, restera gravée « tout au long 18
LES DU WEB Retrouvez les portraits de ces collégiens et le diaporama de la journée Le Conseil général des collégiens www.seine-saint-denis.fr/4414 de leur vie ». Anissa et Mariam, toutes deux élèves de 3 e au collège Marie-Curie des Lilas, n’en doutent pas. Intimidées, elles ont bravé leurs craintes pour se faire prendre en photo aux côtés du président de l’Assemblée nationale, qui est aussi un peu leur voisin. « Il nous a parlé de notre ville commune, les Lilas », s’enthousiasme Mariam, qui n’en revient toujours pas d’avoir pu parler et « voir en vrai » cette personnalité de la vie politique qu’elle voit d’habitude sur le petit écran. D’autres collégiens emboîtent le pas. Ouvrir les portes de l’Assemblée nationale, lieu emblématique de notre démocratie, aux collégiens élus du Département, était un projet que Claude Bartolone avait à cœur de réaliser. Questionnent. Les qualités pour devenir élu ? « Avoir le goût des autres, être porteur de leurs idées, leurs espoirs », répond Claude Bartolone. Les difficultés du président de l’Assemblée ? « Etre capable de passer d’un sujet à un autre. Aujourd’hui, j’ai rencontré l’ambassadeur chinois, puis un représentant de Nouvelle-Calédonie, j’ai ensuite rendez-vous avec le ministre de la Justice, le patron de la RATP… » Ses origines ? « Je suis un fils de prolétaires, dit-il. D’ouvriers agricoles, d’origine maltaise par ma mère et sicilienne par mon père. Né en Tunisie, je suis arrivé avec ma famille au Pré-Saint- Gervais, alors que j’avais dix ans. Depuis, je n’ai jamais quitté la Seine-Saint-Denis. » Puis, s’adressant à l’ensemble des collégiens, il dit combien il est heureux d’accueillir « des jeunes de ce beau département qu’est la Seine-Saint-Denis. » Il explique aussi pourquoi il est important d’être conscient que « la démocratie, ça s’apprend, ça ne s’invente pas ». Et que le Parlement fait partie de ces endroits où « se décide la vie de chacun et la vie de tous ». Enfin, le président de l’Assemblée nationale regrette qu’on ne regarde pas assez ces collégiens « comme une chance » alors qu’ils sont pourtant « l’avenir ». « Peut-être qu’un jour, l’un d’entre vous sera député. Et il en faut pour défendre la Seine-Saint-Denis. » Claude Bartolone quitte les collégiens. Dans quelques minutes, il devra ouvrir la séance hebdomadaire des questions au gouvernement. Oui, décidément, cette journée restera gravée dans les mémoires, et pour longtemps… Seine-Saint-Denis.fr/janvier-février 2013/n°30 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :