[92] HDS.mag n°27 jan/fév 2013
[92] HDS.mag n°27 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Hauts-de-Seine

  • Format : (215 x 275) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 15,1 Mo

  • Dans ce numéro : Rodin, côté Meudon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
culture 3 Le Fessant, « ce projet culturel amène une ouverture d’esprit. Il permet en outre à des élèves de Segpa, qui vont devoir rapidement s’orienter vers la vie professionnelle, de se projeter dans l’avenir. » Deux professeurs ont été nommés référents, et beaucoup donnent de leur temps en dehors des heures de cours. « Les activités s’intègrent au programme scolaire, ajoute Mme Le Fessant. Elles sont préparées en amont, puis donnent lieu à une restitution. » Le 15 décembre dernier, les collégiens participaient à un flashmob, le rassemblement d’un groupe de personnes réalisant la même chorégraphie dans un lieu public, avant de se disperser. Trois répétitions de deux heures ont été nécessaires pour préparer cette manifestation. L’occasion de passer de l’autre côté de la scène et de pratiquer la danse avec pour marraine une artiste de Cités Danse Connexions. « Notre rôle n’est pas celui d’un professeur de danse mais d’un accompagnateur à la découverte du monde du spectacle, insiste Céline Lefèvre, marraine des seize élèves de la 4 e Segpa. Les collégiens sont très réceptifs. À la première répétition, ils avaient déjà tout appris. » Le projet étant pour l’heure expérimental, la chorégraphe entend continuer de donner des cours et pourquoi pas monter un projet de création au sein du théâtre. L’initiative de Cités Danse Connexions est particulièrement appréciée des élèves. « Je suis ravie de découvrir de nouvelles choses, s’enthousiasme Laurry. La danse m’a toujours plu mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en faire. » Son camarade Benjamin voit, lui, « la possibilité d’explorer l’envers du décor ». Et même si le programme ne suscitera peut-être pas de vocation, il leur aura permis d’aller au bout d’un projet. Après deux heures d’effort, les organismes commencent à fatiguer mais la chorégraphie est assimilée. Les collégiens sont prêts à affronter leur défi de l’année. n Florence Mazet michel cavalca Suresnes danse toujours Quatorze chorégraphes et plus de 50 danseurs venus de tous les continents se produiront au théâtre Jean-Vilar du 12 janvier au 3 février, pour la 21 e édition de Suresnes Cités Danse. n ouverture, Karine Saporta présente un spectacle de tambours taïwa- E nais qui fait la part belle à son thème de prédilection : le rythme. Mariant l’énergie rythmique des uns, la technicité des autres et des mouvements hérités du kung-fu ou du taïchi, la pièce se découpe en une série de tableaux gestuels et sonores (Tam Taï, du 12 au 15 janvier). Habitué du festival, le fondateur de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki, nous invite au voyage du côté du Brésil. Il s’est entouré des chorégraphes Denis Plassard, Céline Lefèvre, Octavio Nassur et Anthony Egéa pour faire danser une troupe de onze interprètes cariocas avec lesquels il collabore depuis quatre ans (Käfig Brazil, du 18 au 20 janvier). Autre habitué de retour à Jean- Vilar, l’Américain Doug Elkins occupe une place à part dans l’histoire du festival : c’est après l’avoir vu que l’idée de la manifestation germa. Le New- Yorkais reprend l’une de ses pièces fétiches, Scott, Queen of Mary, créée pour l’icône gay Willy Ninja et promet en outre une relecture d’Othello garantie iconoclaste sur fond de musique Motown. Mo(or)town/Redux Solos Autres spectacles très attendus, les protégés de Cités Danse Connexions font Käfig Brasil partager leur travail en deux temps. Delphine Caron, Farid Berki, Serge Aimé Coulibaly et Sonia Duchesne ouvriront le bal du 12 au 14 janvier, puis Mathieu Hernandez, Nabil Ouelhadj et Farrah Elmaskini se produiront à leur tour du 19 au 21. Comme chaque année, Olivier Meyer propose de découvrir plusieurs créations. Ainsi, l’ancienne danseuse de l’Opéra de Paris Raphaëlle Delaunay se lance dans un solo, intitulé Debout !. Après avoir travaillé sur deux pièces de groupe lors de précédentes éditions, la chorégraphe répond à son désir de dire « je » dans un spectacle déroutant mêlant hip hop et danse classique (du 26 au 28 janvier). Jean-Claude Marignale joue également sur la diversité dans No limit, no time, une production jazz-rock entre hip hop et modern-jazz, en compagnie des danseurs Richard Passi et Moussa Sétouane. Cet ancien du Collectif Jeu de jambes a voulu travailler « sur la population des banlieues, confinée dans un moment ». Sa création musicale a été pensée « dans le but de choquer les spectateurs ». La talentueuse Céline Lefèvre, révélée par Cités Danse Connexions, distille en solo sa leçon de hip hop avec l’aide chorégraphique de Sylvain Groud, et signe Vous désirez ?, une revue audacieuse emmenée par six danseurs de haut vol (du 31 janvier au 3 février). Enfin, en clôture (du 1 er au 3 février), Abou Lagraa confronte sa compagnie La Baraka et les danseurs du Ballet contemporain d’Alger dans deux pièces en miroir interprétées sur des chansons de Nina Simone : Univers… l’Afrique. n F.M. Le programme complet sur www.hautsde-seine.net, rubrique culture. david bazemone 42|hds.mag|n°27 - janvier-février 2013
Billetterie ouverte Dès le 28 janvier, il sera possible de réserver ses places pour la 25 e édition de Chorus par téléphone au 01 47 74 64 64 ou par internet. Le site dédié au festival chrorus.hauts-deseine.net proposera alors des liens directs vers les plateformes d’achat en ligne. Et à partir du 25 février, une « vraie » billetterie ouvrira sur le parvis de La Défense. Benjamin Biolay se produira à Boulogne le 9 avril. Chorus dans les starting blocks De nombreux artistes, habitués ou nouveaux venus, ont déjà confirmé leur présence pour la 25 e édition du festival des Hauts-de-Seine organisée du 6 au 20 avril. L’an dernier, en quinze jours, Chorus avait attiré 57 000 spectateurs à La Défense et dans les salles partenaires. Record à battre. Aux quatre coins des Hauts-de-Seine pour commencer, une vingtaine d’artistes sont déjà programmés dont de nombreux porte-drapeaux de la scène française : Benjamin Biolay à Boulogne, Tété à Châtenay-Malabry, Dominique A à Saint-Cloud, Art Mengo à Malakoff, Superbus à Villeneuve-la-Garenne, Raggasonic à Fontenay-aux-Roses, Abd Al Malik à Suresnes et Châtillon, La Grande Sophie à Neuilly, Sanseverino à Clichy, Michel Jonasz à Bois-Colombes, les Bretons Alan Stivell & Bagad LannBihoué à Rueil, l’ensemble musical humoristique Le Quatuor à Gennevilliers et le groupe de musique yiddish et tzigane Les Yeux Noirs à Sèvres. Parmi les délégations étrangères, à noter la venue du Canadien Chilly Gonzales à Antony, de l’Américain Grégory Porter à Meudon, de l’Irlandaise Sharon Shannon à Nanterre et de la Coréeenne Youn Sun Nah à Issy-les-Moulineaux. Métissage musical Durant deux semaines, le Magic Mirror de La Défense sera également un lieu de métissage musical. Sont annoncés sur le parvis : l’orchestre originaire de Kinshasa Staff Benda Bilili, deux membres du groupe américain De La Soul avec leur projet First Serve, toujours en provenance des États- Unis Pink Martini et The Pharcyde, Balkan Beat Box formé par deux Israéliens vivant à New York, l’espagnole Buika et les Portugais de Throes and the Shine. Comme chaque année, une partie de la programmation sera réservée au jeune public avec le Chorus des enfants. Ont déjà confirmé David Sire à Boulogne-Billan- court, Les Wackids à Nanterre, Patrice Kalla à Gennevilliers, Franz à Saint-Cloud et Oldelaf à Colombes. Enfin, concernant le prix Chorus ouvert aux artistes ou groupes de la France entière, les inscriptions sont closes. Une soirée du festival sera consacrée à la nomination du successeur d’Elephanz, Concrete Knives et Crane Angels. n Émilie Vast http://blogchorus.hauts-de-seine.net/Träce, la preuve par 7 Du 19 janvier au 16 février, avec sept dates dans sept villes, Träce met sous les projecteurs les découvertes musicales des Hauts-de-Seine. Car Träce est un festival organisé par le Réseau 92 et ses adhérents mais également un dispositif de repérage et d’accompagnement. Ces concerts en sont l’aboutissement. Chaque groupe de la sélection 2012 partagera donc la scène avec une tête d’affiche comme Les Sages Poètes de la Rue, Hyphen Hyphen, Rover ou encore Jim Murple Memorial. n www.reseau92.com janvier-février - n°27|hds.mag|43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 1[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 2-3[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 4-5[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 6-7[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 8-9[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 10-11[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 12-13[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 14-15[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 16-17[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 18-19[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 20-21[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 22-23[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 24-25[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 26-27[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 28-29[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 30-31[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 32-33[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 34-35[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 36-37[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 38-39[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 40-41[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 42-43[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 44-45[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 46-47[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 48-49[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 50-51[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 52-53[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 54-55[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 56-57[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 58-59[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 60-61[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 62-63[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 64-65[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 66-67[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 68-69[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 70-71[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 72-73[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 74-75[92] HDS.mag numéro 27 jan/fév 2013 Page 76