[91] Mag de l'Essonne n°98 décembre 2008
[91] Mag de l'Essonne n°98 décembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de décembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (141 x 174) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : culture pour tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
À toutes fins utiles Conseil général de l’Essonne > Boulevard de France, 91 012 Évry CEDEX : 01 60 91 91 91 (contact@essonne.fr) Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h www.essonne.fr Préfecture de l’Essonne > 0169919191 Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h Appels d’urgence > Centre départemental des appels d’urgence (Pompiers/Samu) : 15, 18 ou 112 > Police secours : 17 > Centre antipoison (Paris) : 01 40 05 48 48 > SOS médecins : 0826889191 > SOS amitié : 01 42 96 26 26 > Enfants en danger : 119 > Violences conjugales info : 39 19 > Solidarité vieillesse : 39 77 > Sida info service : 0 800 840 800 > Drogues info service : 0 800 231 313 > Accueil sans-abri : 115 > SOS victimes : 08 842 846 37 Numéros utiles > Perte ou vol carte bleue : 0 892 705 705 > Perte ou vol chèque : 0 892 683 208 > Centre départemental d’accueil animalier : 01 60 77 45 67 > France Télécom télégramme téléphoné International : 0 800 334 411 National : 36 55 > Météo France : 0 892 680 291 > Dérangements téléphoniques : 10 13 > Gare SNCF grandes lignes : 36 35 > Service information réseau transilien : 0891362020 >RATP:32 46 > Réservations Air France : 0 820 820 820 > Infos Aéroports de Paris : 39 50 > Radio France : 32 30 > Dépannage Gaz de France : 01 64 46 13 14 > Horloge parlante : 36 99 4 D L’événement Carte jeune 2009 D Mise en place par le Conseil général, cette carte a déjà été adoptée par 240 000 jeunes. Un dispositif unique en France et reconduit cette année. 21 D Mieux vivre en Essonne MDPHE : les équipes mobilisées D La Maison départementale des personnes handicapées de l’Essonne (MDPHE) a ouvert ses portes à Évry en 2006. Lieu de rencontres entre les Essonniens handicapés, leurs familles et des professionnels, elle répond à 40 000 demandes annuelles… 37 D Mémoire Des moulins de Corbeil à Neurospin D L’Essonne est à l’avant-garde technologique. Et ce n’est pas nouveau. Un ouvrage passionnant retrace quatre siècles d’aventure industrielle… ESPRIT D’INITIATIVES P.10 LE MEM-X, UN POST-IT VOCAL UNIQUE AU MONDE L'aide-mémoire vocal commercialisé par MEM-X Diffusion redonne une certaine autonomie aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. D K D MIEUX VIVRE P.23 LA CHASSE AUX DÉCHETS Chaque année, un Essonnien produit 380 kg de déchets. Alerté par ce chiffre, le Conseil général s'est doté d'une charte départementale de prévention des déchets, signée fin novembre, par près de quarante partenaires. DOSSIER//LE CONSEIL GÉNÉRAL PARTENAIRE DES COMMUNES P.13 CULTURE POUR TOUS Depuis neuf ans, un dispositif spécifique mis en place par le Conseil général accompagne les communes et groupements de communes dans leur programmation culturelle. Grâce à ces contrats appelés chartes de développement culturel, les villes disposent de moyens conséquents pour impulser une dynamique locale. Distribution d’Essonne, le magazine du Conseil général Si vous connaissez des Essonniens qui ne reçoivent pas régulièrement notre magazine dans leur boîte aux lettres, merci de signaler leurs nom et adresse à la rédaction. Vous pouvez joindre Laurence Duvert au 01 60 91 91 06 ou par courriel lduvert@cg91.fr
Michel Berson, président du Conseil général de l’Essonne D « Notre politique volontariste du logement reflète les valeurs de solidarité de notre département » Logement : la mobilisation doit être générale L a crise du logement est une réalité quotidienne pour les Essonniens comme pour l’ensemble des Français. L’éclatement de la bulle immobilière ne fera qu’aggraver les choses : après avoir fait monter les prix jusqu’aux sommets, désormais les constructions vont considérablement se ralentir. C’est pourquoi le Conseil général de l’Essonne continuera à investir dans le logement, même si la loi ne lui a pas confié cette compétence. Depuis 2000, le Conseil général a financé la construction de 5 700 logements sociaux, la réhabilitation de plus de 20 000 logements sans compter les 5 500 familles qui ont bénéficié d’un fonds départemental pour améliorer leur logement et les 5 300 co-propriétaires vivant dans un habitat dégradé qui ont reçu notre soutien. En outre, grâce au FSL - Fonds de solidarité logement - nous avons favorisé le maintien à leur domicile ou l’accès au logement des foyers les plus défavorisés. Enfin, nous avons développé des programmes pour loger les sans-abri et leur permettre de se réinsérer. Cette politique, qui a permis à des milliers de familles essonniennes de trouver, de garder ou d’améliorer leur logement, a un prix : près de 100 millions d’euros d’investissements directs du Conseil général entre 2000 et 2007. J’assume totalement cette politique volontariste financée grâce à vos impôts, car elle reflète les valeurs de solidarité de notre département qui sont plus que jamais nécessaires, en ces temps de crise et de récession. Pour autant, j’ai conscience que nous ne pourrons pas régler les problèmes seuls, tant la tâche est immense. L’ensemble des partenaires doivent se mobiliser et au premier chef, l’État. Or, je suis inquiet devant le manque d’engagement du Gouvernement. Depuis plusieurs années, de plan Borloo en plan Boutin, les effets d’annonce se sont multipliés, comme la maison à 100 000 euros - quelques dizaines seulement sont sorties de terre sur toute la France - ou le « droit au logement opposable » qui est inapplicable, sans parler des crédits hypothécaires (semblables aux « subprimes » américains) que Nicolas Sarkozy - alors candidat à la Présidence - voulait importer dans notre pays. La crise du logement de notre pays mérite mieux que cela : un véritable engagement de tous les acteurs. Ce ne sera pas gratuit. Mais le renflouement des banques à hauteur de centaines de milliards d’euros nous aura démontré que lorsque la volonté politique existe, on peut s’en donner les moyens. DÉCEMBRE N°98 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :