[91] Mag de l'Essonne n°23 jun/jui 2019
[91] Mag de l'Essonne n°23 jun/jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de jun/jui 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes talents essonniens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
GRAND FORMAT 65% des bébés essonniens âgés de 0 à 1 an ont consulté au moins une fois un centre de protection maternelle et infantile (PMI) du Département en 2018. Des rendez-vous gratuits dédiés à la pesée, au suivi de croissance et aux questions de puériculture (alimentation, sommeil, soins…) Consultations par écrans interposés "Au début, c’est étrange de dialoguer par écran interposé avec un médecin. Mais c’est aussi efficace qu’une consultation traditionnelle et cela évite de se déplacer trop loin ! " Son ordonnance sous le bras, Florence ressort ravie du centre de télémédecine de Moigny-sur-École. Ouvert depuis le 12 février, l’établissement est le premier du genre d’Île-de-France. "Il était urgent de préserver une offre de soins sur notre territoire. La moitié de la dizaine de médecins en exercice seront en retraite d’ici cinq ans", confie Pascal Simonnot. Le maire de la ville et président de la communauté de communes des 2 Vallées est à l’initiative du projet aux côtés de Relais Télésanté Sud-Essonne, une association de médecins et d’infirmières libérales présidée par le docteur Philippe Paranque. "Nous recevons sur rendez-vous en privilégiant les patients atteints de pathologies chroniques". Les visites se déroulent dans une grange acquise et réhabilitée par la ville. Une infirmière y réalise l’auscultation sous la direction d’un praticien connecté en visioconférence. À sa disposition, un chariot équipé d’outils numériques (stéthoscope, échographe, télécardiographe…) d’une valeur de 50 000 euros. "Ce coût est pris en charge par le Département, qui a fait de la lutte contre les déserts médicaux l’une de ses priorités, en partenariat avec l'Agence régionale de santé qui co-pilote ce projet", ajoutent Caroline Parâtre et Patrick Imbert, les conseillers départementaux du canton de Mennecy. Face au manque de généralistes, une pharmacie de Fleury-Mérogis propose elle aussi des téléconsultations. 10 ESSONNE & VOUS/N°23/juin-juillet 2019 LE CENTRE DE TÉLÉMÉDECINE de Moigny-sur-École est le premier du genre en Île-de-France. N°d’appel du centre du Relais Télésanté Sud-Essonne  : 01 64 98 16 40
Des Ehpad connectés Au cœur des grands défis de demain en matière de santé, il y a bien sûr la question du vieillissement de la population. En 2030, l’Essonne comptera 21 284 seniors dépendants d’après l’Insee, contre 11 000 aujourd’hui. Pour répondre à ce doublement du "grand âge", le nouveau schéma santé prévoit la création d’un "cluster autonomie", à savoir "un réseau d’établissements pour personnes âgées où l’on expérimente des solutions innovantes, comme c’est déjà le cas dans nos Ehpad* publics du Service essonnien du grand âge (Sega)", explique Marie-Pierre Chambaret, vice-présidente du Département déléguée aux seniors. Celui des Ulis par exemple, ouvert début mars, teste les objets connectés pour alerter le personnel soignant en cas de chute, ainsi qu’une unité de vie protégée pour les personnes âgées désorientées où cellesci sont libres dans un espace sécurisé. Les résidents disposent aussi d’une salle de balnéothérapie et de relaxation multi-sensorielle pour favoriser leur bien-être mais aussi limiter la prise de médicaments. Ces expérimentations se poursuivront dans les trois nouveaux Ehpad départementaux qui ouvriront en 2020, à Draveil, Villebonsur-Yvette (photo) et Dourdan. * Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. LE FUTUR EHPAD de Villebon-sur-Yvette. Le saviezvous Une nouvelle permanence dédiée au dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) a ouvert le 1er avril au Centre hospitalier de Dourdan, les lundis de 9h à 14h sur rendez-vous au 01 64 94 53 99. L’objectif est de renforcer notamment le dépistage du VIH auprès des populations vulnérables et/ou à risque afin d’enrayer la transmission du virus du sida d’ici 2030, conformément aux recommandations de l’OMS. ESSONNE & VOUS/N°23/juin-juillet 2019 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :