[91] Mag de l'Essonne n°152 novembre 2014
[91] Mag de l'Essonne n°152 novembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de novembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... au coeur des solidarités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 chez vous recherche/prix astre Imagine Eyes mis en orbite En apparence, rien ne distingue cet appareil des instruments déjà utilisés pour faire un "fond de l’œil" chez un ophtalmo. Sauf que cette caméra rétinienne, conçue et fabriquée en Essonne, est la première au monde à effectuer de l’"imagerie microscopique de la rétine". L’intérêt ? "Les images à très haute résolution permettent aux médecins de détecter plusieurs types de maladies à des stades beaucoup plus précoces", explique Nicolas Chateau, directeur général d’Imagine Eyes. Cette jeune entreprise, basée à Orsay, est l’une des lauréates des prix ASTRE 2014, remis le 6 octobre par le Conseil général. Cette année, ce dispositif départemental d’action et de soutien à la technologie et à la Et les autres lauréats d’ASTRE 2014 sont… Côté entreprises  : DiamLite, Stilla Technology, Abolis, CETH2, Greenfield Technology, III-V Lab, Digital Surf, Genosafe, TFSC- Instrument SAS, Ecomesure, Qyos Solar, IRT SystemX, Thalès, Orolia Spectracom, Alcatel Lucent Bell Labs France et Citypassenger. Et côté labos  : ceux des universités Évry Val d’Essonne et Paris-Sud, le CNRS, l’École Polytechnique, le CEA, Généthon et Télécom Sud Paris. Mais c’est avant tout le fruit de leur partenariat qui a été récompensé, avec des projets aussi variés que la production de nano-diamants fluorescents utilisés pour les diagnostics médicaux ou la lutte contre la contrefaçon, une plateforme de sécurité pour le très haut débit, ou bien encore des détecteurs d’énergie solaire plus efficaces et bien moins coûteux que les panneaux photovoltaïques actuels. Des réponses innovantes aux grands défis du XXI e siècle  : santé, communication, environnement… université Des Essonniens à Boston Leur armée d’éponges dépolluantes, ou Sponge Patrol, part à la conquête du monde ! Le 29 octobre, des étudiants de l’association IGEM d’Évry-Genopole ont participé au concours international de biologie synthétique organisé par la prestigieuse école américaine du MIT à Boston. Une reconnaissance pour ces jeunes chercheurs et aussi une chance d’être repérés par de grandes multinationales avec cette idée insolite et prometteuse  : dépolluer les océans en exploitant les étonnantes capacités de cet animal marin. Une autre success story essonnienne en puissance, à suivre... [infos] www.genopole.fr La caMÉra rÉTInIEnne d’Imagine Eyes permet de détecter les maladies de l’œil à un stade précoce. recherche en Essonne a récompensé 13 pro jets scientifiques innovants, menés par des laboratoires publics ou privés en partenariat avec des entreprises du territoire. À la clé pour chacun d’entre eux, une subvention de 50 000 à 150 000 euros permettant le lancement ou la finalisation des projets. Celui d’Imagine Eyes, baptisé Q-Phot et présenté en collaboration avec le laboratoire Aimé Cotton du CNRS, a eu l’honneur d’être classé les subventions du Conseil général Aide aux territoires Champcueil > 379 500 euros, dans le cadre d’un contrat de territoire, pour transformer le court de tennis, qui n’est plus utilisé depuis de nombreuses années, en terrain de pétanque. La somme servira aussi à financer la rénovation du terrain de football et le réaménagement complet de la place de la Marivoise située dans le centre du bourg. Collèges 14 000 000 euros de dotations de fonctionnement versées aux 100 collèges publics de l’Essonne. 196 000 euros de dotations à une quarantaine de collèges pour financer le transport des élèves vers les piscines. Culture 140 000 euros à 182 associations culturelles et patrimoniales dans le cadre du fonds départemental d’aide à la vie culturelle locale. Eau 240 000 euros d’aide exceptionnelle à la commune de Chamarande pour reconstruire la station d’épuration. 550 000 euros à des collectivités dans le cadre de la dépollution et de la gestion des systèmes d’assainissement. premier et de toucher une enveloppe de 110 000 euros. "Grâce à cette somme, nous allons compléter notre instrument avec un logiciel d’analyse qui facilitera l’utilisation clinique de notre système par les médecins", se réjouit Nicolas Chateau. Déjà adopté par une vingtaine de grands hôpitaux, Imagine Eyes a pour ambition d'élargir son marché à des milliers de centres de soins, dans un premier temps en Europe et au Japon. Économie 250 000 euros aux structures essonniennes impliquées dans la création et le développement de jeunes entreprises innovantes. Enfance et familles 140 000 euros à 3 associations qui accompagnent et apportent un soutien aux familles en difficulté. Personnes âgées et handicapées 300 000 euros à 12 associations qui facilitent le quotidien des Essonniens âgés et handicapés. Solidarité 240 000 euros destinés à mettre en place des actions collectives et intensives de formation au permis de conduire en direction d’Essonniens en insertion (jeunes en difficultés et allocataires du RSA). Sport 894 000 euros aux clubs d’excellence, dans le cadre de contrats d’objectifs. Transports 105 000 euros pour financer des parcelles de terrain à Saclay et Palaiseau, dans le cadre de la requalification de la RD 36. Cette route départementale va devenir multimodale et accueillera des voies dédiées aux bus.
ris-orangis Un monolithe en béton noir défie le ciel. Clin d’œil au film culte de Kubrick "2001, l’Odyssée de l’espace" ? Assurément. Sur la façade de ce vaisseau, deux mots en lettres capitales  : LE PLAN. Le nom d’une salle de concert mythique qui a traversé les âges. Trente ans de bons et loyaux services célébrés comme il se doit fin juin, avant la fermeture. Et une réouverture en fanfare, le 26 septembre, à quelques mètres de là. Avant les concerts gratuits, de nombreux élus dont Jérôme Guedj, le président du Conseil général et Thierry Mandon, secrétaire d’État à la Réforme de l'État et à la Simplification ont visité le nouvel équipement. Sur scène, tous saluent la performance de l’architecte Olivier Brochet. Les spectateurs, venus domaine de chamarande Avec ses Personnages sculptés, l’artiste belge Hans Op de Beeck* présente un ensemble de productions inédites qui font écho à l’esprit des lieux, le château de Chamarande. Le plasticien a en effet imaginé une rencontre entre un espace au décor particulier, ce château des XVII e - XIX e siècles, et des figures silencieuses à c’est (re)parti ! taille humaine qui animent les salles de leur présence, toutes porteuses d’histoires sensibles à partager. Les différentes pièces se transforment ainsi en une vaste scène. Au fil de la promenade, nous partons à la rencontre de ces êtres sans nom réalisés en gypse gris qui nous semblent si familiers et, pourtant, nous ressemblent si en masse, sont épatés eux aussi. "C’est bluffant. Ils ont réussi à créer une nouvelle salle qui a exactement la même configuration et surtout la même ambiance..." En plus de cette grande salle, un club, un bar central, une régie d'enregistrement high tech, deux studios de répétitions et un bar-restaurant composent cet ensemble particulièrement harmonieux et aéré. Côté programmation, le directeur des lieux Fabien Lhérisson entend "l’élargir au jazz, aux musiques électroniques. Le Plan disposant de deux espaces, cela permet d’accueillir des têtes d’affiches, mais aussi des artistes émergents, des groupes locaux, des musiques plus expérimentales, etc." Que les puristes se rassurent, le rock ou encore le funk trouveront toujours leur place ici  : après Marianne Faithfull en octobre, place au Maître du funk Maceo Parker le 21 novembre. mag+ essonne.fr En ligne, une vidéo sur la réouverture du PLAN. [infos] 01 69 02 09 19 www.leplan.com Des Personnages si familiers et pourtant si étrangers sortir peu. Discrètement disposés, dans des postures introverties, ils dialoguent avec leur environnement, et nous transportent doucement dans un univers où le temps apparaît comme suspendu. Tels des regardeurs contemplatifs, nous observons ces protagonistes immobiles aux histoires méconnues qui nous renvoient inéluctablement à nos propres interrogations, et nous amènent à réfléchir posément sur les mutations de notre société, sur notre relation à autrui. Une exposition intimiste à la tonalité spectaculaire et dramatique à voir du 23 novembre 2014 au 29 mars 2015. *Dont la collection du Fonds départemental d’art contemporain (FDAC) de l’Essonne conserve trois pièces. mag+ chamarande.essonne.fr Exposition "Personnages" de Hans Op de Beeck à voir les mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 17h, les samedi, dimanche et jours fériés de 13 h à 17h. Vernissage avec visite de l’expo en présence de l’artiste le 23 novembre à 15h. mag de l’Essonne novembre 2014 152 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :