[91] Mag de l'Essonne n°141 jun à sep 2013
[91] Mag de l'Essonne n°141 jun à sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°141 de jun à sep 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'été à Chamarande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Expression des groupes politiques GROUPE SOCIALISTE, ÉCOLOGISTE ET RÉPUBLICAIN Réforme des collectivités : plus de démocratie, plus de parité Le projet de loi relatif à l’élection des conseillers dépar - tementaux, des conseillers municipaux et des conseil - lers communautaires a été adopté définitivement par l’Assemblée nationale le 17 avril et validé par le Conseil constitutionnel le 16 mai. Ce texte est une étape importante pour la démocratie départementale, intercommunale et communale. Il repose sur des objectifs clairs : parité, lisibilité des modes de scrutin et proximité entre les électeurs et leurs représentants. Concernant les départements, cette loi apportera plus de clarté en transformant les Conseillers généraux et le Conseil général en Conseillers départementaux et Conseil départemental. La première des avancées est sans conteste la parité obligatoire qu’introduit cette loi alors même que les femmes ne représentent aujourd’hui que 14% des élus départementaux. Les nouveaux conseillers départe - mentaux seront élus pour 6 ans au sein d’un binôme composé d’un homme et d’une femme. Le prochain renouvellement aura lieu en 2015, sera intégral et non plus par moitié tous les 3 ans, permettant une majorité claire et stable pour la durée du mandat. GROUPE FRONT DE GAUCHE Bouclier social Nous n’avons pas voté la nouvelle tarification pour les transports et la restauration scolaire. Malgré des aspects positifs : gratuité pour la 1 ère tranche, tarification progressive et harmonisée, mutualisation des achats... Mais ces augmentations vont se cumuler avec d’autres, à un moment où les familles rencontrent déjà des difficultés. Le Département doit poursuivre son rôle de bouclier social. Il faut revenir sur le gel des dotations de l’État, mis en place par la droite et reconduit par le LES GROUPES POLITIQUES DE LA MAJORITÉ DU CONSEIL GÉNÉRAL Groupe Socialiste, Écologiste et Républicain : M. Berson, G. Bonneau,C. Buffone, C-L. Campion, J. Cauët, E. Chaufour, F. Chouat, R. Colas,C. Da Silva, E. Fournier, P.Fournier, G. Funès, J. Guedj, G. Hérault, D. Hoeltgen, M. Olivier, F. Petitta, M. Pouzol, S. Rafalli,C. Robillard, D. Ros, P.Sac.Tél. : 0160919071 Groupe Front de gauche : P.da Silva, B. Piriou, M. Rauze,C. Vazquez. Tél. : 0160919067 28• Le mag de l’Essonne/été 2013/n°141 Pour mettre en œuvre ce nouveau mode de scrutin et pour remédier aux inégalités démographiques, la carte cantonale en Essonne fera l’objet d’un remodelage global comme sur tout le territoire, prenant en compte les cohérences territoriales. L’intercommunalité, dont les compétences sont de plus en plus importantes, sera également plus démocratique. Ainsi, les conseillers communautaires seront désor mais élus, le même jour, et par un même vote que les conseil - lers municipaux. Cela permettra d’améliorer la parité dans les conseils communautaires. De plus, dans les communes de plus de 1000 habitants, cette élection sera désormais paritaire et au scrutin de liste. Elle se fera par fléchage, et les noms des candidats seront également présentés de façon distincte sur le bulletin de vote. Une réforme ambitieuse pour une démocratie locale renouvelée. Très bon été à toutes et tous ! www.groupeser91.fr gouvernement. Il faut abroger la réforme de la fiscalité locale et rétablir l’impôt territorial sur les entreprises, pour recréer le lien entre territoires et activité écono - mique, et taxer actifs financiers. La fiscalité dont le taux est maîtrisé par les départements ne doit pas reposer seulement sur les ménages. Exigeons que l’État rembourse les dettes de dépenses sociales qu’il nous a transférées sans la totalité des contreparties (près de 300 millions pour le 91)
GROUPE UPE Transports scolaires : augmentations annoncées Sous couvert d'instaurer une « tarification sociale » à compter de la rentrée 2014, le PS Essonnien va augmenter les tarifs des transports scolaires pour 39000 élèves, soit 56% des utilisateurs. Une mesure que même le Front de Gauche n'a pas voulu voter ! Cette augmentation pourra aller jusqu'à 94% ! Nous avons proposé de calquer les tranches de tarifs sur ceux GROUPE UMPA Pass Navigo Améthyste : l’injustice se monnaye par la gratuité ! En ce mois de juin, la carte Améthyste fait peau neuve et devient officiellement le Pass Navigo Améthyste. Solution de transports destinée aux personnes âgées, handicapées et anciens combattants, la carte Améthyste permettait à ses bénéficiaires de voyager sur le réseau de bus et RER à des tarifs préférentiels voire, et sur certaines conditions de ressources, gratuitement. En Essonne, l’évolution de ce dispositif cher à nos aînés s’est traduite par le désengagement du Conseil général dans son financement. Capitalisant sur la suppression du titre Améthyste demitarif souhaitée par le STIF et sur les résultats d’une enquête de mobilité relativisant le nombre de dépla - cements vers Paris, le Président socialiste du Conseil général a fait le choix de privilégier un système de tarifi - cation égalitaire, au détriment d’une politique reposant sur l’équité et le respect des libertés. Présupposant qu’en matière de déplacement le prix faisait la solidarité, la Majorité départementale a préféré généraliser la gratuité du Pass pour l’ensemble des bénéficiaires au détriment du service. Permettant hier d’effectuer des déplacements illimités en Île-de-France (zones 1 et 5), ce titre confine aujourd’hui ces utilisateurs en Essonne (zones 3 et 5). Tout déplacement effectué LES GROUPES POLITIQUES DE L’OPPOSITION DÉPARTEMENTALE de la restauration scolaire, de limiter de ce fait l'aug men - tation maximale à 25%, d'accorder la gratuité aux élèves boursiers et d'indexer annuellement les tarifs sur le coût de la vie de façon à éviter ces augmentations brutales. Une fois de plus, le PS se montre incapable d'assumer financièrement sur la durée une politique sociale qu'il a lui-même instaurée. au-delà des limites du forfait reste possible mais nécessite l’achat préalable d’un « complément de parcours » dont le prix varie selon les zones traversées. Ainsi pour 1 déplacement effectué vers Paris chaque semaine (aller-retour), les utilisateurs du Pass Amé thyste sont désormais contraints de s’acquitter d’une dépense annuelle supplémentaire de 270 euros. Soit un tarif 50 euros plus cher que le prix facturé au dépar tement par le STIF pour l’achat d’un Pass autorisant des dépla - cements illimités dans toute l’Île-de-France. Une partici - pation modérée et adaptée des bénéficiaires modulée selon leurs ressources aurait donc permis de concilier solidarité et qualité du service. Aveuglée par l’idéologie, croulant sous le poids de la dette (848 millions d’euros), la Gauche frappe aujour - d’hui au portefeuille de nos aînés qui subiront demain les hausses de TVA et le manque d’audace du Gouver - nement sur le dossier des retraites Cette conce ption de la cohésion sociale n’est pas la nôtre, nous la condam nons. Avant le Conseil général affichait sa solidarité envers les plus fragiles pour leurs déplacements quotidiens mais ça... c’était avant ! www.umpa-essonne.fr Groupe UPE (Union pour l’Essonne) : D. Fontenaille, T. Joly, N. Lamoth, N. Schœttl. Tél. : 0160919062 Groupe UMPA (Union pour un mouvement populaire et apparentés) : M. Bournat, J.-J. Boussaingault, G. Crosnier, J.-P. Delaunay, M. Duranton, D. Écharoux, F. Fernandez De Ruidiaz, F. Fuseau, P.Imbert, E. Mehlhorn,C. Parâtre, J. Perthuis. Tél. : 0160919052/53 n°141/été 2013/Le mag de l’Essonne•29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :