[91] Mag de l'Essonne n°141 jun à sep 2013
[91] Mag de l'Essonne n°141 jun à sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°141 de jun à sep 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'été à Chamarande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Près de chez vous Marcoussis Pose de la première « paille » de la future conserverie Le conseiller général de Montlhéry Jérôme Cauët (au premier plan), entouré de (de gauche à droite) Patrick Prigent, président des Potagers de Marcoussis, Olivier Thomas, maire de Marcoussis et conseiller régional, et Guy Bonneau, vice-président du Conseil général chargé de l’économie sociale et solidaire. www.lespotagersdemarcoussis.org La future ferme bio/conser - verie des Potagers de Marcoussis ouvrira à l’automne et comptera, dans les trois ans, 32 salariés. Sur les étals, les acheteurs ou plutôt les « consomm’acteurs » trouveront des confitures de fraise, des soupes ou encore des bocaux de haricots verts confectionnés par des Essonniens en réinsertion professionnelle. Des produits bio et 100% locaux puisque ce sont les agri culteurs et les maraîchers du secteur qui approvisionneront cette coopérative. Un équipement qu’ils atten daient de longue date. « On a travail lé sur ce projet pendant trois ans. Quelle belle aventure », souligne le pétillant Patrick Prigent. Ce 16 mai, le président de l’entreprise d’insertion Les Potagers de Marcoussis est ému de poser la première paille d’un bâtiment qui sera construit de façon écologi que et isolé avec ce maté riau. Il est accompagné de nombreux élus, « partenaires indispensables », dont Guy Bonneau, vice-président du Conseil général chargé de l’économie sociale et soli - dai re. « En conciliant insertion sociale, respect de l’envi ron - nement, soutien aux filiè res agricoles locales et déve lop - pement éco no mique, cette initiative est pionnière et exemplaire à maints égards. C’est pourquoi le département, aux avant-postes de l’innovation sociale, lui appor - te un soutien excep tionnel de 800000 euros. » 26• Le mag de l’Essonne/été 2013/n°141 développement durable Nouvelle vie pour les déchets d’entreprises Morceaux de palettes en bois, films plastique ou éléments métalliques... Jusqu’à présent, les poubelles des entreprises essonniennes étaient enfouies dans des décharges sans être valorisées. Le Semaval, nouveau centre de tri de déchets d’activités économiques du groupe Semardel à Vert-le-Grand, permet de traiter la moitié de ces résidus, soit 200 000 tonnes par an. Entièrement automatisée et unique en Île-de-France, cette installation de pointe a pour objectif de réutiliser et transformer ces déchets professionnels. Matériaux recyclés ou combustible, les nouveaux usages sont nombreux. « C’est une véritable révolution dans notre métier, résume Éric Chevaillier, directeur commercial et communication du groupe Semardel. En plus de gérer et de trier les déchets nous devenons des producteurs de matériaux. » www.semardel.fr Milly-la-Forêt À la maison du Parc Claire-Lise Campion, sénatrice et conseillère générale délé - guée chargée de la mission Sud Essonne et Jean-Jacques Boussaingault, président du Syndicat mixte du Parc naturel régional (PNR) du Gâtinais et conseil ler général de Milly-la- Forêt ont inauguré les lieux le 1er juin. Écologique et économe en énergie, cette nouvelle maison du Parc est installée à Milly-la- Forêt, bou levard Lyautey, dans un bâti ment inspiré des séchoirs à plan tes, typi ques du secteur. Ouverte à tous les Essonniens amoureux du terroir et aux randonneurs, elle abrite depuis le 1er mai le siège du Syndicat mixte du PNR. Infos au 0164987393 et sur www.parc-gatinais-français.fr
•les conseils cantonaux du mois Montlhéry Zoom sur le Sdis 91 Lieu de débat, les conseils cantonaux sont aussi l’occasion de décrypter l’action du Conseil général et son impact sur le quotidien des Essonniens. Le 23 mai à Marcoussis, Jérôme Cauët, viceprésident en charge des familles, de la protection de l’enfance et de l’action sociale, a ainsi présenté le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) qu’il préside, « financé à plus de 97% par le département, soit un investissement de 94 millions d’euros par an. Une situation unique en France ». Le conseiller général du canton de Montlhéry* a rappelé « qu’environ 3 000 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires ont réalisé 89 000 interventions en 2012 ». Le sujet intéresse. Une mère de famille aimerait savoir comment sont recrutés les jeunes sapeurspompiers. À ses côtés, Séverine, femme de pompier, est venue spécialement de Dourdan aborder une question précise : « Quel suivi psychologique est mis en place pour lutter contre un phénomène peu connu, le suicide chez les pompiers ? » En fin de *La Ville-du-Bois, Linas, Longpont-sur-Orge, Marcoussis, Montlhéry, Nozay, Saint-Jean-de-Beauregard. Dernière minute Le conseil cantonal de Longjumeau initialement prévu le 10 juin a été reporté au 23 septembre à 20h, au collège Louis Pasteur, 24 rue Pasteur à Longjumeau. Jérôme Cauët, accompagné de Clotilde Buffone, conseillère générale déléguée chargée de l’adoption et de la petite enfance. soirée, Jérôme Cauët a annoncé, en « avant-première », l’instauration d’une nouvelle tarification sociale « plus juste » pour la restauration dans les collèges, et la création d’un Conseil économique, social et environnemental de l’Essonne. C’est aussi ça, un conseil cantonal. La Ferté-Alais Un ordre du jour très dense Le conseil cantonal de La Ferté-Alais* s’est tenu le 28 mai, au collège Léonard de Vinci de Guigneville-sur-Essonne, autour de Caroline Parâtre, conseillère générale du canton et de Pascal Fournier, vice-président du Conseil général en charge des dé - pla cements et des équipements publics (photo). Une cinquantaine d’habitants, responsables d’associations et élus locaux ont fait le déplacement. Au fil de la soirée, le débat s’installe autour de la nouvelle politique sportive et des enjeux du schéma directeur de la voirie. Couverture en Internet à très haut débit, problèmes de sécurité et de régularité sur la ligne D du RER, sécurité routière... les préoccupations des habitants nourrissent les échanges. À chaque question, Pascal Fournier, qui copilote la réunion avec Caroline Parâtre, apporte des précisions sur l’action départementale. « Les échanges ont été riches, francs. Nous avons abordé des exemples concrets », souligne Pascal Fournier. « Le débat est toujours enrichissant, chacun aura compris que Pascal et moi ne partageons pas toujours le même avis, mais c’est aussi ça la démocratie », précise Caroline Parâtre. *Baulne, Boissy-le-Cutté, Boutigny-sur-Essonne, Cerny, D'Huison-Longueville, Guigneville-sur-Essonne, Itteville, La Ferté-Alais, Mondeville, Orveau, Vayres-sur-Essonne, Videlles. democratie.essonne.fr n°141/été 2013/Le mag de l’Essonne•27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :