[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°139 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle Carte Jeune, elle déchire tout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Réforme de la perte d’autonomie : un enjeu de société On vit de plus en plus longtemps. Et c’est une chance. Dans dix ans, les premiers « baby boomers » entreront dans le grand âge. Comment adapter la société au vieillissement et à la perte d’auto nomie ? En l’anticipant dès maintenant. C’est ce que fait le Conseil général de l’Essonne en construisant des maisons de retraite à 60 euros par jour et en met tant en place un véritable service public départemental. Cependant, des réformes en profondeur sont indispensables. François Hollande s’y est engagé. Pour les préparer au mieux, trois rapports ont été remis au Premier ministre, le 11 mars dernier. Celui de Luc Broussy a particulièrement retenu l’attention de Jérôme Guedj, député 6•Le mag de l’Essonne/avril 2013/n°139 et président du Conseil général : « Il fera date. Le diagnostic posé, comme les 110 propositions innovantes suggé - rées, constituent une feuille de route précieuse et stimulante pour le gouver - nement et le législateur. » Logement, transports, accès aux services publics et aux soins... Tous les secteurs de la vie sociale, qui recèlent aussi un formi - dable gisement d’emplois, sont concer - nés. « Longtemps promise par Nicolas Sarkozy mais jamais réalisée, la réforme de la perte d’autonomie est bel et bien sur les rails. Surtout, elle prend la mesure de l’enjeu avec l’annonce d’une loi-cadre sur le vieillissement à la fin de l’année 2013 », se réjouit le président du Conseil général. Arrêt spécial en gare du Nord Le Conseil général devient Conseil départemental La réforme des élections locales a été adoptée. Premier point : le nom du Conseil général va changer pour devenir Conseil départemental. Une dénomination plus simple et plus claire qui situe mieux cette collectivité par rapport aux mairies, communautés de communes ou régions. Autre changement : le calendrier des élections. Les scrutins départementaux et régionaux initialement prévus en 2014 sont reportés à 2015. Objectif : éviter un embouteillage électoral, l’année 2014 étant déjà ponctuée par les municipales, les européennes et les sénatoriales. Face à la « galère » quotidienne des usagers des transports franciliens, le gouvernement, la région Île-de-France et les départements font front commun. Le 22 mars, Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France, et Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, ont annoncé une série de mesures pour améliorer la régularité du réseau, lors d’une conférence de presse spéciale organisée en gare du Nord à Paris* : 7 milliards d’inves - tissements d’ici 2017 (extensions du RER E, prolongation des lignes de métro 4, 11, 12 et 14, de tram et des voies de bus en plus) ; un « commandement unifié » entre la SNCF et la RATP sur les RER A et B ; un redémarrage plus rapide des trains après les inci dents et des travaux de sécurisation des rails contre les vols de câbles ; et même, une forma tion des conducteurs au « storytelling » pour mieux informer les usagers en cas de problème (lire aussi notre Focus sur le Grand Paris p.14). *À laquelle participait pour l’Essonne Jérôme Guedj, par ailleurs administrateur du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif).
À la Une Premier contrat « nouvelle génération » : signé ! Engagement tenu ! Huit mois après le vote de sa délibération sur le « nouveau partenariat avec les territoires », le Conseil général de l’Essonne a signé le premier contrat de territoire « nouvelle génération » avec la commune de Leuville-sur-Orge, le 25 mars. Soit, comme promis, au cours du 1er trimestre 2013. La signature officielle s’est déroulée à l’issue de la séance publique, en présence du maire de la ville Daniel Esprin, du conseiller général du canton Pascal Fournier, du conseiller général et député de la circonscription Michel Pouzol, et de Gérard Funès, viceprésident chargé du par tenariat avec les territoires, « cheville ouvrière » de la mise en œuvre de ces nouveaux contrats : « Le nouveau contrat de territoire fusionne les quelques 60 dispositifs préexistants en un seul dispositif plus simple avec une enveloppe finan cière potentielle, calculée pour chaque commune sur la base d’indices sociaux et démographi - que. » La commune de Leuville-sur-Orge bénéficie ainsi d’une enveloppe de 540000 euros répar tis entre plusieurs opérations* : réhabi litation d’une école, d’un équipement culturel, construction *qui s’inscrivent dans les enjeux identifiés par le diagnostic territorial partagé, préalable à la signature du contrat. La signature du contrat avec la commune de Leuville-sur-Orge à l’Assemblée départementale (de gauche à droite au premier plan : Daniel Esprin, Jérôme Guedj, Pascal Fournier et Gérard Funès). d’un dojo, transformation de l’ancienne gare en « maison des associations »... Une manière plus juste, plus efficace et plus lisible d’ai der les communes dans leurs projets d’équi pements locaux ou d’aménagement. « Le département est et restera le premier partenaire des communes, à hauteur de 50 millions d’euros par an de subvention d’investissement, a rappelé Jérôme Guedj. Par les temps (budgétaires) qui courent, c’est une belle performance ! » D’autres contrats « nouvelle génération » doivent être signés dans les prochaines semaines. n°139/avril 2013/Le mag de l’Essonne•7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :