[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°139 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle Carte Jeune, elle déchire tout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Focus• transports Top départ pour le nouveau Grand Paris Les contours du nouveau Grand Paris ont été dévoilés le 6 mars par le Premier ministre. Jean-Marc Ayrault a clairement affiché sa priorité : « Ne faire aucune distinction » entre le plan de mobilisation de la région - destiné notamment à moderniser les RER -, et le Grand Paris Express. Ce nouveau réseau de transports qui facilitera les déplacements de banlieue à banlieue s’arrêtera en Essonne... L 7 milliards d’euros seront consacrés à la rénovation et au développement du réseau existant (RER). 27 milliards d’euros seront investis pour le nouveau réseau du Grand Paris Express. societedugrandparis.fr et www.territoires.gouv.fr 14• Le mag de l’Essonne/avril 2013/n°139 Le cap et le tempo sont donnés ; le plan de financement bouclé. Le nouveau Grand Paris est lancé ! Nouveau car il intègre et cela change tout, l’amélioration et la modernisation des lignes de RER. Une enveloppe de 7 milliards d’euros est prévue pour rénover le réseau. « On ne pouvait pas, d’un côté, les laisser prendre du retard dans leur rénovation et créer, de l’autre, un super-métro automati que moderne, robuste et confortable. Le Grand Paris Express sera un réseau complémentaire à celui existant », se félicite Francis Chouat, 1er vice-président du Conseil général chargé de l’emploi, de l’éco - no mie et de l’aménagement des terri - toi res. Pharaonique, le projet prévoit d’accompagner le dévelop pement urbain et économique de l’Île-de -France en faci litant la desserte de banlieue à banlieue. Concrètement, d’ici 2030, pas moins de 72 nouvelles gares seront construites sur un réseau de 200 kilomètres, pour un investis sement de 27 milliards d’euros. Ces chan tiers ainsi que ceux réalisés sur le réseau exis - tant seront menés de front, par étapes, jusqu’en 2030. Les nouvelles lignes porteront des noms qui rappel leront le métro de la capitale : la rocade la plus proche de Paris va devenir la ligne 15, l'arc le plus à l'Est la 16, la ligne du Bourget à Charles-de-Gaulle la 17 et celle du Plateau de Saclay, en Esson - ne, la 18. Car notre département n’est pas oublié du Grand Paris Express. Les travaux de la future ligne 18 - on ne parle plus de ligne verte - qui reliera Orly à Versailles vont démarrer avant 2020, sur le Plateau de Saclay. « La ligne verte était un espoir, la ligne 18
est aujourd’hui un cap réaliste et daté », poursuit Pascal Fournier, vice-président du Conseil général en charge des déplacements. Un transport automatique léger est annoncé pour 2023, sur la portion Massy-Saclay. Quatre ans plus tard, la liaison sera prolongée jusqu’à Orly qui sera désormais desservi par la ligne 14 prolongée, elle aussi, jusqu’à l’aé ro port. Un décalage dans le temps que les élus du Conseil général regrettent et qu’ils entendent bien réduire. Il n’empêche que, pour l’Essonne, ce nouveau Grand Paris, ce sont désormais des réalisations concrètes pour les - quelles le département s’est battu depuis des années : le tramway T7 à Athis-Mons dès cette année puis à Juvisy, le TCSP (Transports en commun en site propre) Massy-Saclay en 2015, le tram-train Massy-Évry dont les travaux seront lancés la même année, la restructuration du pôle multimodal de Juvisy avant 2020... « Nous pourrions aller plus loin encore et plus vite, indique Jérôme Guedj. Par courrier, j’ai fait des pro positions au Premier minis - tre pour revoir le financement et augmenter les recettes de la Société du Grand Paris en déplafonnant par exem - ple la taxe sur les bureaux. Le Grand Paris Express sera un atout pour notre croissance, pour nos emplois. C’est l’occasion d’explorer ces pistes. » le mot de... Jérôme Guedj Député et président du Conseil général et administrateur du Stif, le Syndicat des transports d’Île-de-France « C’est ce qui s’appelle une reprise en main du dossier. Oubliées les annonces et mi - roiteries du précédent gouvernement. Jean- Marc Ayrault a pris des engagements forts pour un nouveau Grand Paris au service de tous les Franciliens, qu’ils vivent à Paris ou en grande couronne. La priorité est donnée à tous les transports du quotidien. Comme moi, beaucoup d’élus locaux appelaient de leurs vœux une approche plus équilibrée entre le super-métro auto - matique appelé aussi Grand Paris Express et le plan de mobi lisation Transports. Ils ont été entendus. La modernisation du réseau existant des RER est confirmée, ce qui est une excellente nouvelle pour les usagers qui, depuis de nombreuses années subissent retards et dysfonc - tionnements ; le Grand Paris Express et ses aménagements aussi. C’est une vraie reconnaissance pour la banlieue et ses territoires qui accueillent 5 franciliens sur 6. Je me félicite du caractère prioritaire donné à la ligne 18 : l’ensemble du projet scientifique, urbain et humain du Plateau de Saclay se trouve conforté. » n°139/avril 2013/Le mag de l’Essonne•15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :