[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
[91] Mag de l'Essonne n°139 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°139 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle Carte Jeune, elle déchire tout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Grand angle• jeunesse Une tablette numérique pour les 16 ans Nouveauté exclusive pour les Essonniens âgés de 16 ans au 20 mars 2013... La nouvelle Carte jeune leur offre la possibilité de choisir entre une tablette numérique, une carte prépayée de 140 euros par an pendant 3 ans, ou bien opter pour un autre des packs proposés, voire épargner sur les deux ou trois années à venir. Fabriquée par l’entreprise Archos à Igny, cette tablette Android de dernière génération, de 8,9 mm d’épaisseur et 560 g, sera livrée gratuitement à tout Essonnien de 16 ans qui en fait la demande. À la clé, des applications destinées à faciliter leur vie quotidienne, scolaire et professionnelle : géolocalisation, « push » d’offres bons plans, offres emplois-jobs-stages, Code de la route, revues de presse, encyclopédie, traducteur de langues... Un outil qui, loin du gadget, contribuera à lutter contre la fracture numérique. 12• Le mag de l’Essonne/avril 2013/n°139
3 questions à... Bruno Piriou Vice-président du Conseil général chargé de la jeunesse et de la citoyenneté Charlène Poisson, 18 ans, en Terminale L au lycée Albert Einstein à Sainte-Genevièvedes-Bois, détentrice de la Carte jeune depuis un an « En section littéraire, on a beaucoup de livres à acheter. La Carte jeune m’a permis d’en payer une vingtaine, de la littérature, des livres de révision pour la philo, mais aussi des romans policiers, de la fiction, des histoires d’amour... pour le plaisir de la lecture ! Mais je trouve que c’est aussi bien de pouvoir faire autre chose avec cette Carte. Les petits packs de la nouvelle formule ont l’air franchement intéressants, ils permettent de mieux cibler son utilisation. J’hésite entre un projet de voyage, payer mes frais d’IUT pour l’année prochaine et peut-être aussi les transports. » Changer le regard de la société sur la jeunesse Dix ans après sa création, la Carte jeune est-elle toujours la vitrine de la politique jeunesse du Conseil général ? Bruno Piriou : Je dirais plutôt que le lancement de la Carte jeune il y a 10 ans a été le premier signe d’un Conseil général qui se donne des moyens pour répondre à la demande des jeunes en termes de parcours vers l’autonomie. Mon objectif, au-delà d’être une vitrine pour la poli ti que jeunesse du département, c’est que des dis positifs reconnus par les jeunes et uti - les pour eux, se développent et évoluent au gré de leurs besoins. La Carte jeune a aidé à créer un lien entre les jeunes et les institutions en jouant ce rôle de « coup de pouce » vers l’autonomie. Pourquoi lancer aujourd’hui cette nouvelle formule ? B.P. : Depuis trois années, nous sommes à l’initiative pour changer le regard de la société sur la jeunesse. Elle mérite une attention bien plus généreuse. Répondre à ses attentes, c’est tirer vers le haut toute la société. Cela commence par mieux l’écouter et l’entendre, au niveau des institutions, des entreprises, de l’Éducation nationale, de l’ensemble des professionnels » en charge des politiques jeunesse. Les jeunes ne manquent pas d’idées ni de projets pour leur avenir. Ils souhaitent être mieux accompagnés pour les réussir. L’ancienne Carte jeune leur paraissait trop consumériste et pas assez utile dans leur parcours vers l’autonomie. En quoi la Carte jeune version 2013 répond-elle mieux aux attentes des jeunes Essonniens d’aujourd’hui ? B.P. : La nouvelle Carte jeune est au jour - d’hui gratuite et mon ambition est qu’elle devienne universelle, comme un nouveau droit pour les jeunes Essonniens. Les 16, 17, 18 ans pourront s’ils le souhaitent cumuler les 140 euros dès la première année ou les utiliser chaque année. Pour aider le jeune à financer le permis de conduire, son titre de transport, sa formation, son activité artistique ou sportive ou, s’il le souhaite, disposer d’une tablette numérique. Cette nouvelle Carte jeune s’inscrit donc dans une politique plus globale avec notre Forum jeunesse dépar - temental, notre volonté de créer un droit au stage pour les jeunes, pour créer une véritable dynamique en faveur des droits des jeunes. Benjamin Bry, 18 ans, en Terminale Pro au lycée Saint-Antoine à Marcoussis, détenteur de la Carte jeune depuis un an « Pour moi qui suis un fan de musique, la Carte jeune m’a surtout servi, jusqu’à présent, à acheter des CD et à aller au cinéma de temps en temps. Des dépenses qui restent chères quand on n’a pas encore de revenus. Avec la nouvelle Carte prépayée et les packs d’utilisation, ce sera sans doute encore plus pratique. Je ne sais pas encore comment je vais l’utiliser cette année, peut-être pour passer le Code ou m’acheter des instruments de musique, si le pack projet le permet. Et si je n’avais que 16 ans, personnellement, je prendrais la tablette ! » Le mag de l’Essonne•13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :