[91] Mag de l'Essonne n°138 mars 2013
[91] Mag de l'Essonne n°138 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : autonomie pour nos aînés... la solidarité de demain s'invente en Essonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Étonnante Essonne• Grand Stade de la FFR Le futur temple français du rugby se dévoile Neuf mois après avoir sélectionné l’ancien hippodrome de Ris-Orangis pour implanter son futur grand stade, la Fédération française de rugby a dévoilé le nom du cabinet d’architectes retenu pour son futur Grand Stade de 82000 places, véritable complexe à la fois sportif, culturel et économique. C’est au Centre national de rugby de Marcoussis, en plein tournoi des Six Nations, que la Fédération française de rugby (FFR) a levé le voile sur le nom (et la maquette) de l’architecte qui a imagi né son futur Grand Stade. Il s’agit d’un « duo » composé de l’agence d’architecture londonienne Populous et des équipes d’Ate liers 2/3/4 (Paris). Po - pu lous est notamment le créateur des stades de rug - by d’Auckland (Nouvelle- Zélande), de Cardiff (Pays de Galles) et de Dublin (Irlande), ou encore du stade olym pi - que de Wembley à Londres (90000 places). Les architectes ont convaincu la fédé ration avec cette immense enceinte rectangu laire de béton et de verre, ajourée de grands motifs géométriques. Elle disposera d’un toit rétrac - table, d’une pelouse amovible, d’espaces commerciaux et ludiques. Les premiers specta - teurs seront assis à seulement une dizaine de mètres de la pelouse, pour une ambiance « à l’anglaise ». « Nous avons pris les meilleures idées des stades dans le monde pour les *Projet porté par la Communauté d’agglomération Évry Centre Essonne, la ville de Ris-Orangis et le Conseil général de l’Essonne. 38• Le mag de l’Essonne/mars 2013/n°138 ramener chez nous. Nous souhaitions quelque chose de complètement différent de ce qui se fait en France », a expliqué l’ancien arrière international Serge Blanco, aujourd’hui viceprésident de la FFR en charge du dossier. Le futur stade, attendu à l’horizon 2017-2018, ne sera pas exclusivement dédié au rugby : il accueillera des événements sportifs et cul tu - rels. Des équipements entoureront également ce « temple du rugby ». « Un stade, ce n’est pas juste venir et s’asseoir. Il faut attirer le public bien avant et longtemps après le match. On a déjà quelques idées », a relevé Pierre Camou, président de la FFR. Le projet est estimé à 550 millions d’euros, sans financement public, mais sur fonds propres (200 millions d’euros) et via des emprunts. De leur côté, les collectivités territoriales essonniennes* prévoient d’investir entre 100 et 120 millions d’euros au - tour du stade, notamment en travaux d’infras - tructures, principalement routières et ferroviai - res. « Ce projet est appelé à devenir un étendard pour notre département qui s’impose de plus en plus comme une terre de rugby. Le Grand Stade sera aussi un moteur de développement pour le Sud francilien avec la création, à terme, de 8000 emplois, l’amélioration des transports en commun, de nouveaux équipements publics... », a déclaré le président du Conseil général, Jérôme Guedj.
CNR de Marcoussis, le 8 février. Pierre Camou, président de la FFR et Serge Blanco, vice-président chargé du Grand Stade, ont dévoilé le nom des architectes qui vont concevoir cet équipement : le cabinet londonien Populous et les équipes parisiennes d’Ateliers 2/3/4. Ci-dessous, une vue de cette immense enceinte rectangulaire de béton et de verre... n°138/mars 2013/Le mag de l’Essonne•39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :