[91] Mag de l'Essonne n°138 mars 2013
[91] Mag de l'Essonne n°138 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : autonomie pour nos aînés... la solidarité de demain s'invente en Essonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
L’Essonne c’est nous Un emploi, un avenir ! L’Essonne a été le premier département à s’engager dans le dispositif des emplois d’avenir, dès novembre dernier. Ces nouveaux contrats offrent une première expérience - et donc un avenir - à des jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés. Rencontre avec Célia, Iven, Jean-Philippe et Elisabete, les 4 premiers emplois d’avenir du Conseil général. Célia Vandal, aide administrative au centre de PMI Henri Dunant de Corbeil-Essonnes « Un projet qui correspond à mes attentes » À 21 ans, Célia Vandal semble enfin avoir trouvé sa voie. Après un Bac pro vente, la jeune femme souhaitait s’orienter vers le secrétariat. Dès lors, sa sélection pour un emploi d’avenir à la PMI de Corbeil-Essonnes marque pour elle un nouvel élan. « J’ai été ravie d’être recrutée, dit-elle dans un sourire. Sur le terrain, mon travail d’aide administrative correspond à mes attentes. J’accueille et oriente le public et j’ai l’impression d’avoir été adoptée par l’équipe. J’ai le sentiment d’avoir trouvé mes repères et je compte bien confirmer cette nouvelle orientation en passant le concours d’adjoint administratif. » Même constat positif du côté de Laurence Kretzmeyer, médecin-coordinateur des PMI de Corbeil : « Volontaire et dynamique, Célia a su s’intégrer. » 18• Le mag de l’Essonne/mars 2013/n°138 Iven Webster, agent de cuisine au restaurant scolaire du collège Gérard Philipe de Massy « Une formule qui ouvre des portes » Arrivé des Pays-Bas en France après la 3 e, Iven Webster, 20 ans aujourd’hui, a connu un parcours relativement chaotique. « Sans diplôme, j’ai d’abord suivi une formation pour apprendre le français avant d’enchaîner des petits boulots, en tant que réceptionniste notamment », se souvient-il. Ce sens de l’accueil développé sur le terrain, il le met aujourd’hui à profit au restaurant scolaire du collège Gérard Philipe de Massy. « Je prépare et sers les repas aux enfants. C’est un environnement qui me convient parfaitement. » Son responsable, Félix Jean-Louis, apprécie cette nouvelle recrue, jugeant Iven « réactif et doté d’un solide esprit d’initiative ». Avec trois ans de contrat devant lui, le jeune homme renoue avec les projets : « Je saisis ma chance, à l’heure où il est difficile de trouver un emploi. Cette formule m’a ouvert une porte, je ne vais pas la laisser se refermer. Je compte me former et trouver un appartement. »
• à votre service public Elisabete Jesus Silva, aide-animatrice au centre de PMI de l’Agora d’Évry « Devenir auxiliaire de puériculture » Le parcours scolaire est parfois semé d’embûches. À l’image de celui d’Elisabete Jesus Silva, 20 ans, qui, à la suite d’une orientation inadaptée, a perdu du temps. « J’ai arrêté les cours en terminale car je me rendais compte que cette voie ne m’intéressait pas », confie-t-elle. Après diverses expériences, la mission locale de Juvisy lui propose de se rapprocher du secteur de la petite enfance. « J’ai été ravie car c’est ce qui m’attire depuis toujours », explique la jeune femme, aide-animatrice en centre de PMI depuis le début de l’année. Sa tutrice, Mireille Chapus, responsable au service PMI territorialisé de la Maison départementale des solidarités d’Évry, la suit avec attention : « Je fais un bilan avec elle chaque semaine pour l’aider à repérer ce qui l’intéresse et mieux l’orienter. » Au-delà de ses travaux de secrétariat, Elisabete propose lecture et activités aux enfants, et est partie pour une jolie carrière : « Je me sens bien et compte devenir auxiliaire de puériculture. » Repères Jean-Philippe Vayre, employé au service espaces verts du Conseil général « De nouveau dans une bonne spirale » « J’ai suivi une formation horticole mais, à l’époque, je manquais sans doute de motivation et j’ai arrêté mes études en cours de route. Pourtant, c’est toujours ce que j’ai voulu faire. » Autant dire qu’aujourd’hui, au service espaces verts du Conseil général, Jean-Philippe Vayre, 21 ans, est ravi de son sort. « Je travaille dehors, au contact de la nature et cela me plaît. Cet hiver, nous avons fait de l’élagage et du ramassage de feuilles. En prime, l’équipe m’a très bien accueilli, mes collègues plus expérimentés partagent leur savoir et me font confiance. » Orienté vers cet emploi d’avenir par la mission locale de Viry-Juvisy, Jean-Philippe semble sur le bon chemin : « J’ai le sentiment d’être de nouveau dans une bonne spirale. Je compte progresser dans mon travail, passer des certifications pour étoffer mon CV... et j’ai hâte d’être à la belle saison pour travailler sous le soleil ! » D’ici à la fin de l’année 2014, le Conseil général va créer ou soutenir 500 emplois d’avenir. Ces postes sont destinés en priorité à des jeunes Essonniens sans qualification issus notamment des quartiers prioritaires pour lesquels la recherche d’un travail relève du parcours du combattant. Ils seront employés directement dans les services du Conseil général, dans des établissements sociaux et médico-sociaux du département (maisons de retraite, établissements d’accueil de personnes handicapées ou de l’enfance...) ou au sein d’associations. emploisdavenir.essonne.fr n°138/mars 2013/Le mag de l’Essonne•19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :