[91] Mag de l'Essonne n°136 janvier 2013
[91] Mag de l'Essonne n°136 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 185) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : logement... l'Essonne relève le défi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Grand angle• Mal logement le plan d’attaque de l’Essonne L’Essonne vient de revoir en profondeur sa politique habitat-logement, profitant du fait que le gouvernement en ait fait une « grande cause nationale » et qu’une nou velle loi sur le logement soit sur le point de voir le jour. Mais par où commen - cer ? Le chantier est immense. Première étape : le diagnostic. Patrice Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, qui vient présenter chaque année en Essonne son rapport sur le mal logement, nous a livré son regard sur le con - tex te local - un regard bien moins « naïf » que les données générales surmédiatisées : « La situation de l’Essonne est commune à l’ensemble de l’Île-de-France : le nord du département est soumis à la flambée des prix et à des difficultés foncières im - portantes, tandis que le sud, quasi-rural, dispose de logements vacants. Mais ici, contrairement à d’autres départements, il y a une vraie volonté politique d’interven - tion sur le marché et de mixité territoriale. Des communes comme Palaiseau et Athis- Mons par exemple intègrent du logement toutes catégories : du très social jusqu’aux classes moyennes supérieures. C’est ce que nous souhaitons à terme dans toute l’Île-de-France. » Mieux équilibrer l’offre de logements sur le territoire : c’est justement l’une des grandes orientations de la nouvelle politique habitat-logement du dépar - tement, votées le 17 décembre par l’As - semblée départementale. Certaines sont directement inspirées du rapport 2012 de la Fondation Abbé Pierre, par exemple le recentrage des « aides à la pierre » sur le logement social et très social. D’autres, comme la nécessité de mieux répartir les logements, ont été déjà intégrées par des acteurs de terrain, tel qu’Immobi lière 3F, 10• Le mag de l’Essonne/janvier 2013/n°136 Savez-vous que le logement est la première préoccupation des Français ? Qu’il représente le premier poste de dépenses des ménages ? Et que plus de 3 millions de personnes dans le pays sont sans abri ou mal logées ? Oui bien sûr. Comment pourrait-il en être autrement à l’heure où la crise du logement nous touche tous, de près ou de loin. À chaque début d’hiver, ces données déjà largement connues sont ressassées, puis oubliées dès le retour des beaux jours pour ressurgir l’année suivante. Conscient de la gravité et de l’urgence de la situation, le département de l’Essonne, engagé dans le secteur du logement depuis 1998 - bien qu’il ne s’agisse pas d’une de ses compétences obligatoires -, a décidé de prendre le problème à bras-le-corps. un bailleur social qui gère près de 19000 logements en Essonne. « Nous som mes présents au nord et nous descen dons au sud jusqu’à Angerville, Étampes ou Arpajon, explique Stéphane Ducret, directeur départemental d’I3F. Dernièrement, nous avons construit à Limours, en milieu rural. Bien sûr, ce n’est pas la même philosophie : les opérations sont plus petites, mais la demande est quand même là. Nous essayons d’être au plus près des besoins de logement, qui sont liés à l’emploi et aux transports. » D’où le déve loppement d’I3F sur le Pla teau de Saclay, territoire « rurbain » dont l’essor économique va entraîner une nouvelle demande de loge ments. Toutefois, la priorité n°1 de l’Essonne en termes d’habitat est de « produire plus, et mieux ». Plus de logements sociaux notamment, afin de « contribuer à l’effort natio nal » qui vise à en construire sur toute la France 150000 par an sur la période 2013-2017. Et en don nant la priorité aux publics les plus fragiles, déjà accompa - gnés par le dépar tement au titre de son action sociale : personnes en difficultés économiques et sociales, jeunes, femmes victimes de violences, personnes à mobi - lité réduite, personnes âgées, gens du voyage... Des publics souvent parmi les plus dému nis et auprès desquels l’asso - cia tion Solida rités Nouvelles pour le Logement (SNL) Esson ne travaille au quotidien. Son directeur, Gilles Ruaud, se dit « très satisfait » de la nou velle politique habitat du dépar te ment : « L’apport du Conseil général à la création de logements SNL est maintenu et renforcé, ce qui va nous permettre de continuer à proposer un toit à ceux qui n’en ont pas, pour un loyer de 6 euros/m² à peine, et à les accompagner ensuite vers un logement pérenne. »
Mais ce qui « coince » encore selon lui chez ces ménages précaires, ce n’est pas seulement le paiement du loyer. C’est aussi, et de plus en plus, les char - ges liées à l’énergie. « Avec un prix du gaz qui a augmenté de 60% depuis 2005, de plus en plus de familles risquent de se retrouver en situation de précarité éner - gétique », relève Gilles Ruaud. Cons cient de cette réalité, le Conseil général a érigé la lutte contre la précarité énergétique au rang de ses priorités. « Fondamental », aux yeux de la Fondation Abbé Pierre : « Ce qu’on peut attendre d’un département, suggère Patrice Doutreligne, en plus du soutien à des constructions performantes au niveau énergétique, c’est aussi de détecter les logements qui sont aujourd’hui des ‘passoires thermiques’, les rénover et accompagner les ménages qui y vivent dans leurs usages quotidiens. » La politique habitat du Conseil général serait en effet incomplète sans son volet « accompagnement. » Accompagnement des loca taires les plus fragiles mais aussi des proprié - taires aux revenus modestes, des bailleurs sociaux et des communes, à travers des outils tels que le Fonds de solidarité pour le logement, le Fonds départemental d’amélioration de l’habitat ou la Maison départementale de l’habitat (lire encadrés). Voilà pour les principes. Dans les faits, la nouvelle politique habitat de l’Essonne va se décliner en deux temps : dès le début de l’année, 15 millions d’euros vont être mobili sés et du foncier départemental essonne.fr En ligne, dans sante-social/logement, toutes les infos pratiques Tous à la Maison départementale de l’habitat ! Un fonds pour améliorer les logements privés Les propriétaires aux revenus modestes sont de plus en plus nombreux. Ils peuvent faire appel au Fonds départemental d’amélioration de l’habitat (FDAH) pour réaliser des travaux urgents de réhabilitation de leur logement. Notamment pour améliorer leur performance énergétique. Une réponse concrète à la question des copropriétés dégradées, mais aussi à l’habitat insalubre et à la précarité énergétique. Ce fonds départemental permet par ailleurs d’adapter des logements à la perte d’autonomie de personnes âgées ou handicapées. Sainte-Geneviève-des-Bois : ces logements en bois et meulière, de l’association SNL Essonne, sont destinés aux ménages en difficulté. Cette vitrine des bonnes pratiques en matière d’habitat et de ville « durables », basée à Évry, va devenir un « lieu d’information, de formation et d’ingénierie » pour les communes, les bailleurs, les entreprises du bâtiment et les associations. Elle est aussi ouverte à tous les Essonniens qui souhaitent s’informer sur les questions liées au logement et l’habitat, et héberge des associations partenaires, telles que l’Adil 91, le CAUE 91 ou Pact Essonne, qui dispensent leurs services et leurs conseils au public. 0160871870 sera mis à disposition pour construire du logement social. Quatre terrains seraient d’ores et déjà cessibles, à Massy, Itteville, Étiolles et Viry-Chatillon, sous réserve de l’accord des communes concernées. Puis, à partir de juin 2013, six appels à projets thématiques seront lancés, afin de construire là où il y en a le plus besoin et pour les publics les plus en difficulté. Avec une attention particulière accordée aux femmes victimes de violences, de plus en plus nombreuses à se retrouver sans logement (lire interview p.13). n°136/janvier 2013/Le mag L’Essonne de l’Essonne le mag•1111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :