[91] Mag de l'Essonne n°135 décembre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°135 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : emplois d'avenir... 1, 2, 3... prêts ? Signer !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
L’Essonne et la Chine à la même table Economie, recherche et maintenant cultu- re : plus que jamais la Chine, et notamment la ville de Wuhan, s’affirme comme un partenaire de premier plan pour l’Essonne. L’Empire du Milieu était en effet à l’honneur du 7 e Forum de l’international organisé à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne le 22 novembre. Au menu, les relations commerciales franco-chinoises, les mutations en cours qui ont propulsé la Chine au rang de deuxième puissance économique mondiale et les opportunités à saisir sur place pour les entreprises essonniennes. Les échanges se sont conclus par une visite du bioparc Genopole (photo), qui travaille déjà en collaboration étroite avec le Biolake de Wuhan. « Les premiers accords avec cette métropole du centre de la Chine ont été signés dans les années 1980, entre l’université Paris Sud XI (Orsay) et l’université de Wuhan, rappelle David Éducation sexuelle : quid des garçons ? Ros, vice-président du Conseil général chargé des relations internationales. Depuis 2007, les partenariats se sont multipliés, notamment dans les domaines des biotechnologies, de l’optique et des éco-activités. » Pour sceller cette coopération de façon officielle, un protocole de jumelage va être signé fin décembre avec la ville de Wuhan. Le député et président du Conseil général Jérôme Guedj se rendra sur place à cette occasion, du 19 au 22 décembre. Il en pro - fitera pour assister à l’inauguration de l’expo sition « Jules Itier, Premières photo - graphies de Chine », qui arrive à Pékin après avoir enregistré un franc succès au Centre culturel de Chine à Paris. Issues des collections du Musée français de la pho to graphie, basé à Bièvres, ces 11 « malles » de photographies passeront ensuite par la ville de Lishui, avant de rejoindre Wuhan dans quelques mois. Contraception, droit à l’avortement... Quarante ans après les combats féministes qui ont permis de maîtriser la procréation, ces sujets restent l’apanage des femmes et des jeunes filles. Conséquence directe à l’échelle locale : les centres de planification et de d’éducation familiale n’accueillent que 0,1% de garçons ! C’est pour lutter contre cette inégalité en matière d’éducation sexuelle que le Comité départemental de coordination des actions d’éducation à la santé et à la sexualité (CDCESS) s’est penché pour la première fois sur « L’éducation à la sexualité au masculin », à l’occasion de ses 10 ans, les 15 et 16 novembre derniers. Deux journées de discussions, au cours des quelles des professionnel-le-s de la santé et de l’éducation ont pu explorer de nouvelles pistes pour mieux s’adresser aux garçons, les responsabiliser et en faire des « acteurs de prévention ». egalite.essonne.fr 4 4•Le• L’Essonne mag de l’Essonne le magSjanvier/décembre 2012 2010SN°109/n°135 À la Une Histoires (sur)naturelles Le domaine départemental de Montauger célèbre l’arrivée de l’hiver en beauté. Les mercredi 19 et samedi 22 décembre, c’est autour d’un bon feu que petits et grands se réuniront pour écouter Aurélie Loiseau leur conter des histoires où l’imaginaire et la magie s’associent à la nature et au réel. Le 9 janvier, les enfants de plus de 8 ans sont invités à des ateliers découverte sur les modes alimentaires de la chouette et des rapaces nocturnes. Attention : la réservation est obligatoire au 0160919734. Animations gratuites. essonne.fr En ligne, le programme complet des rendez-vous nature du Conseil général et une carte interactive des Espaces Naturels Sensibles (ENS) Des cafés nommés mémoire... Animés par un psychologue et un bénévole, les cafés mémoire de l’association France Alzheimer Essonne apportent une bouffée d’oxygène aux conjoints, enfants et autres proches de malades, appelés aussi aidants. L’occasion pour eux de s’informer et discuter avec des personnes qui connaissent les mêmes difficultés. Prochaines dates : les 13 décembre et 10 janvier à Arpajon (café du Midi), les 11 décembre et 8 janvier à Corbeil-Essonnes (La Grange), le 18 décembre à Massy (café du marché), le 20 décembre à Gif-sur-Yvette (restaurant Le Belleville).• Infos au 0164998272 Pour les fêtes, éclatez-vous mais pas sur la route À l’approche des fêtes de fin d’année, la Prévention Routière renouvelle sa campagne de sensibilisation sur les dangers de l’alcool au volant, première cause de mortalité sur la route. Retrouvez solutions et conseils pratiques sur www.rentrerenvie.fr Attention : à partir du 1er mars, l’absence d’éthylotest dans un véhicule, obligatoire depuis le 1er juillet dernier, sera sanctionnée par une amende.
Booster le logement social Pour répondre aux besoins criants des populations en matière de logement social, l’Essonne emboîte le pas du gouvernement et du projet de loi Duflot. À l’occasion des Assises de l’habitat et du logement le 15 novembre, le vice-président en charge du secteur, Frédéric Petitta, a annoncé que « à la demande de Jérôme Guedj, l’Essonne - et nous sommes à ce jour le seul département à le faire - va mettre à disposition des terrains départementaux dans les mêmes condi - tions que celles de l’État, afin de booster la construction de logements sociaux et agir comme un levier de la politique gouvernementale ». Le département entend ainsi « contribuer à l’effort national » qui prévoit la construction de 150 000 logements sociaux par an sur les cinq années à venir. Il s’agit d’une des grandes orientations de la nouvelle politique habitat-logement du Conseil général, qui doit être votée le 17 décembre à l’Assemblée départementale. Le « baluchonnage » à l’essai Ce concept original nous vient de nos cousins québécois. Depuis 1999, l’association Baluchon Alzheimer propose aux aidants familiaux d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, souvent épuisés, de prendre leur place pour une durée de 4 à 14 jours, pour qu’ils puissent aller se reposer. D’où l’image de l’aidant par - tant avec son baluchon, tandis qu’un professionnel vient s’installer avec le sien au domicile de la personne malade. En Essonne, le Conseil général va lancer un appel à projets pour mettre en place ce service cou - rant 2013. L’objectif serait d’aider 75 familles la première année et 150 en 2014. La femme du mois Le Conseil général rend hommage à Elena Neubert. Cette figure essonnienne du droit des femmes a tiré sa révérence en octobre dernier, à l’âge de 76 ans. Quelques jours à peine avant que l’Assemblée nationale ne vote le remboursement à 100% de l’IVG et la gratuité de la pilule pour les mineures de 15 à 18 ans. D’origine anglaise, Elena Neubert était arrivée à Yerres en 1958. La militante rejoint le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) en 1967. Présidente du MFPF Essonne pendant plus de vingt ans (de 1998 à 2009), elle a beaucoup œuvré, aux côtés du Conseil général, pour que les toutes les Essonniennes aient l’accès à l’IVG ou à la contraception, participant notamment à la mise en place de « l’Infobus », le bus itinérant destiné à informer les collégiens sur la sexualité. Toujours en première ligne, Elena Neubert a aussi signé « L’appel des 100 » lancé en 2010 par le département à l’occasion du centenaire de la journée internationale des droits des femmes. Rencontre avec nos futurs partenaires Tunisiens Deux ans après la « Révolution du Jasmin », l’idée d’un partenariat entre l’Essonne et la Tunisie fait son chemin. Une délégation du Conseil général, conduite par Romain Colas, le vice-président chargé de la coopération décentralisée, s’est rendue à Monastir du 7 au 10 novembre à l’occasion des Rencontres de la coopération décentralisée tuniso-française. Les premières rencontres de ce type depuis 1996, puisque les nombreux partenariats noués à partir des années 1970 avec ce pays d’Afrique du Nord avaient été gelés sous l’ère Ben Ali... Sur place, la délégation essonnienne a rencontré des représentants du ministère de l’Intérieur, de l’ambassade de France à Tunis, des communes et des gouvernorats (équivalents des départements), mais aussi de la société civile. Ce qu’il ressort de cette mission tunisienne ? Plusieurs pistes de coopération (accord avec un gouvernorat, partenariats entre communes sur la gestion des déchets, soutien à des associations de femmes ou de promotion de l’économie sociale et solidaire...), qui seront soumises prochainement à l’Assemblée départementale. n°135/décembre 2012/Le mag de l’Essonne•5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :