[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : sociale et solidaire, l'économie qui profite à l'homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
À la Une Embarquement immédiat pour l’emploi Des opportunités d’embauches à saisir au vol ! Les premiers Rendez-vous pour l’emploi d’Orly Paris rassembleront demandeurs d’emploi, entreprises locales et organismes d’accompagnement professionnel, le mardi 13 novembre à l’aérogare d’Orly sud (4 e étage). Au programme de 9h30 à 19h : diagnostics flash, job meeting, parcours personnalisés, conférences et ateliers sur les métiers de l’aéroportuaire, de l’agro-alimentaire et de la logistique.• Infos et inscriptions sur www.rdvemploi-orlyparis.com Au salon de l’éco-habitat Trouver des solutions professionnelles pour construire ou réno ver durablement son logement. C’est la vocation du 5 e salon de l’éco-habitat proposé les 17 et 18 novembre prochain à la Croix Blanche, sur les communes de Sainte- Geneviève-des-Bois et Fleury-Mérogis. L’occasion pour les Essonniens intéressés de rencontrer des artisans qualifiés et spécialisés. Cet événement est co-organisé par le Conseil général, la Chambre de métiers et de l'artisanat, en partenariat avec la Communauté d'agglomération du Val d'Orge.• Infos sur http://www.salon-eco-habitat-91.com Recherche pompiers volontaires 1800 sapeurs-pompiers volontaires, c’est beaucoup, mais pas encore assez. Depuis fin août, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Essonne (Sdis 91) a relancé sa campagne de recrutement de volontaires sur l’ensemble du département. Avec une priorité pour le Sud Essonne, moins peuplé et moins facilement accessible, mais où les pompiers jouent encore plus « leur rôle de renforcement des liens sociaux », d’après le Sdis 91. Pour être volontaire, il suffit d’avoir 18 ans, d’être motivé et surtout, disponible.• Infos et candidatures sur www.sdis91.fr ou par courriel : mission-volontaires@sdis91.fr 8•Le mag de l’Essonne/novembre 2012/n°134 La santé publique en débat Comment se porte le système de santé ? Pas au mieux, d’après un son dage réalisé dans notre dépar - tement, fin septembre. Dans leur grande majorité, les Essonniens déplorent une dégradation de la qua lité des soins. Pour les deux tiers des sondés, trop de médecins pratiquent des dépassements d’ho - noraires. Et faute de moyens, 20% d’entre eux ont même renoncé à des soins dans l’année. Comment en est-on arrivé là et surtout comment rectifier le tir ? 350 professionnels, usagers, représentants d’associations et de syndicats, et élus locaux étaient réunis le 12 octobre dernier au Génocentre d’Évry pour réfléchir ensemble aux besoins des Essonniens. Ils participaient aux Assises départementales de la santé orga ni sées par le Conseil général, dans le prolongement de la Conférence citoyenne de santé de juin 2011. Répartis en ateliers thématiques, ces acteurs ont planché toute la journée, les échanges nourrissant notamment la position de l'Assemblée départementale sur le Plan régional de santé élaboré par l’Agence régionale de santé (ARS). En ligne de mire pour de nombreux intervenants, la loi Bachelot ou HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) du précédent gouvernement et les ARS qui ont été créées dans une logique purement comptable. Une critique par tagée par Marjolaine Rauze, vice-présidente du Conseil général chargée de la santé, en clôture de l’événement : « La marchandisation de la santé met en danger les usagers, les professionnels et notre système de santé solidaire. S’y attaquer, faire reculer les inéga - lités ne peut rester un vœu pieux. Pour cela, il y a besoin d’y mettre les moyens et de la démocratie. » essonne.fr En ligne, notre reportage vidéo sur ces Assises départementales de la santé ainsi que le sondage, les présentations et les échanges des ateliers
Grand angle• le Mois de l’économie sociale et solidaire L’imprimerie Hélio Corbeil, transformée en coopérative. La solidarité comme moteur Face à une crise qui s’enlise et un chômage qui flambe, l’économie dite « sociale et solidaire » (ESS) s’offre en ce moment un formidable coup d’accélérateur. Le terme est sur toutes les lèvres : dans les médias, au gouvernement depuis la création d’un ministère délégué à l’ESS, chez les économistes et sur le terrain. Mais de quoi s’agit-il exactement ? En Essonne, département précurseur qui a mis en place une politique ESS ambitieuse dès 2011, nous avons rencontré plusieurs entreprises qui ont adopté ce mode de fonctionnement social et solidaire. Des entreprises plus démocratiques et plus équitables. Et qui expérimentent d’autres modèles, comme les coopératives ou l’insertion par l’activité économique. Elles sont à l’honneur du Mois de l’ESS en Essonne. n°134/novembre 2012/Le mag L’Essonne de l’Essonne le mag•99



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :