[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : sociale et solidaire, l'économie qui profite à l'homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À la Une Stop aux violences sexistes au travail À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Conseil général de l’Essonne organise un colloque sur les violences sexistes et sexuelles au travail, le 22 novembre à l’université d’Évry, en partena - riat avec la préfecture. Une journée pour « briser le silence », comprendre et agir face à cette réalité. Car le monde du travail - au même titre que la rue, les transports ou la cellule fami liale - est un lieu où les femmes peuvent être victimes d’actes sexistes et sexuels. Des violences qui prennent la forme d’inju res, de harcèlement, d’agressions physiques ou sexuelles, voire de viols. Et qui peuvent avoir des consé - quences dramatiques sur le plan social, familial et professionnel. À ce jour toute - fois, très peu de données existent sur ce phénomène, qui reste tabou dans le milieu professionnel. Une seule enquête nationale s’est penchée sur la question, en 2000. 16,7% des répondantes dénonçaient à cette époque des pressions psychologiques de la part de collègues ou de supérieurs masculins, 8,5% des insultes et des agressions verbales et 2% se déclaraient victimes de harcèlement sexuel. Huit ans plus tard, Un congé « de paternité » pour tous une enquête réalisée en Seine-Saint-Denis faisait état de blagues sexistes et sexuelles au travail (45% des répondantes), d’avan - ces sexuelles verbales non désirées ou d’envoi d’images pornographiques (13%) et d’agres sions sexuelles ou de viols (5% des cas). Qu’en est-il en Essonne ? Pour le savoir, une enquête inédite vient d’être réalisée auprès de salariées essonniennes. Les résultats seront rendus publics à l’occasion du colloque du 22 novembre. egalite.essonne.fr En ligne, les résultats de l’enquête essonnienne Les 11 jours de congés accordés aux pères à la naissance d’un enfant devraient bientôt changer de nom. Et pour cause : ils ne seront plus réservés aux pères mais aussi au « partenaire du parent ». En clair, le compagnon ou la compagne d’une personne qui a eu un enfant pourra en bénéficier, ce qui ouvre ce droit aux couples homosexuels. Si l’Assemblée nationale vote définitivement cet amendement proposé par la commission des Affaires sociales, le nouveau « congé d’accueil à l’enfant » entrera en vigueur au 1er janvier 2013. En Essonne, une agente du département - l’ancienne internationale de football Marinette Pichon, qui travaille à la direction des sports - va en bénéficier dès ce mois-ci. Le député et président du Conseil général Jérôme Guedj, porteur de cet amendement, lui a en effet accordé ces 11 jours de congés pour qu’elle puisse accueillir le petit garçon que sa compagne va mettre au monde. Un nouveau signe fort de l’Essonne en faveur de l’homoparentalité, en plein débat sur « le mariage et l’adoption pour tous ». 4 4•Le• L’Essonne mag de l’Essonne le magSjanvier/novembre 2012 2010SN°109/n°134 Des animations tellement « nature » Prendre soin de la biodiversité, c’est l’affaire de tous. Les gardes animateurs du Conseil général vous proposent, le 24 novembre, de participer à un chantier dans le Gâtinais. Munis d’outils, vous élaguerez de jeunes arbrisseaux pour limiter leur développement et ainsi protéger les orchidées sauvages et les mantes religieuses. Réservation conseillée au 0160919734. Animations gratuites. essonne.fr En ligne, le programme complet des rendez-vous nature du Conseil général et une carte interactive des Espaces Naturels Sensibles (ENS) Des cafés nommés mémoire… Animés par un psychologue et un bénévole, les cafés mémoire de l’association France Alzheimer Essonne apportent une bouffée d’oxygène aux conjoints, enfants et autres proches de malades, appelés aussi aidants. L’occasion pour eux de s’informer et discuter avec des personnes qui connaissent les mêmes difficultés. Prochaines dates : les 13 et 27 novembre, à Corbeil-Essonnes (La Grange), les 20 novembre et 4 décembre à Massy (café du marché), les 8, 22 novembre et 6 décembre à Gif-sur-Yvette (restaurant Le Belleville), les 15 et 29 novembre à Arpajon (café du Midi).• Infos au 0164998272 Devenez mobile avec Téléssonne Toutes les émissions de votre chaîne départementale sont désormais consultables sur mobile et tablette, en plus du journal télévisé. Vous pouvez regarder des magazines comme Sport Hebdo, Live From Téléssonne, Les Sorties Ciné, Bulle d'Air ou encore On est bien chez nous.• Infos sur www.telessonne.fr
L’enjeu logement C’est en avant-première que les élus essonniens, franciliens et les bailleurs sociaux découvriront les grandes lignes de la prochaine délibération du Conseil général en faveur du logement. Ils sont invités le 15 novembre, à des Assises qui se tiendront à la Maison départementale de l’habitat à Évry. Avec en toile de fond, une question centrale : comment répondre à la crise du logement qui frappe les Essonniens et plus particulièrement ceux qui sont en difficulté ? L’enjeu logement est crucial pour l’Essonne. Le Conseil général en a bien conscience. C’est pourquoi, depuis des années, il soutient financièrement la construction de programmes sociaux. Un investissement important alors même que ce domaine ne relève pas de ses compétences obligatoires. Frédéric Petitta, vice-président en charge du secteur, dressera le bilan de la politique départementale 2007-2011 qui aura notamment permis d’accompagner la réalisation de plus de 4 100 logements et la réhabilitation de plus de 6 000 dans le parc du logement social. Nul doute que ces Assises départementales permettront d’aborder les orientations fortes annoncées par le gouvernement et l’incidence sur le département du projet de rehaussement du taux de logements sociaux dans les villes de plus de 1 500 habitants de 20 à 25%. Ou encore la mise à disposition des terrains de l’état pour favoriser la construction de logements accessibles à tous. Autant de décisions qui vont dans le bon sens. Le coup de cœur du mois ! L’Essonne s’apprête à célébrer le Téléthon, parrainé cette année par l’acteur Franck Dubosc. C’est dans notre département que l’aventure a démarré, il y a maintenant vingt-six ans. À l’origine, deux papas d’enfants malades créent l’Association française contre les myopathies (AFM) à Évry. Ils s’inspirent du modèle américain parrainé par Jerry Lewis et lancent le premier Téléthon, qui sera longtemps retransmis en direct des Arènes de l’Agora. Un quart de siècle plus tard, grâce aux dons collectés pendant ces 30 heures de solidarité, les premiers traitements de maladies rares et neuromusculaires voient le jour. Participez à cette révolution médicale et solidaire les 7 et 8 décembre. Un seul numéro à composer : le 36 37. Salariés des TPE et employés à domicile : votez ! Un scrutin « historique » ! Pour la première fois depuis la mise en place des délégués du personnel en 1936, les salariés des très petites entreprises (TPE) et les employés à domicile vont pouvoir voter pour un syndicat. Ces élections se déroulent du 28 novembre au 12 décembre, par courrier ou sur Internet. Plus de 4,5 millions de personnes sont concernées. Peut-être en faites-vous partie ? Pour pouvoir voter, il faut travailler en tant que salarié dans une entreprise de moins de 11 personnes ou être employé à domicile, avoir 16 ans révolus et être inscrit sur les listes électorales du scrutin - qui n’ont aucun lien avec celles des élections politiques -, quelle que soit votre nationalité. Les représentants syndicaux élus à l'issue de ce vote négocieront les conventions collectives, qui définissent les conditions de travail de chaque profession. Ils seront aussi les interlocuteurs de l’État sur les grandes réformes sociales et participeront à la gestion de nombreux organismes, comme l’Assurance Maladie ou l’Assurance Vieillesse. Autant de raisons de vous connecter dès maintenant sur www.electiontpe.travail.gouv.fr n°134/novembre 2012/Le mag de l’Essonne•5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :