[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : sociale et solidaire, l'économie qui profite à l'homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Près de chez vous économie Éclaircies locales sur le front de l’emploi SSafran, Ikea, la Fnac, Coca-Cola ou bien encore Horiba. En l’espace de quelques semaines, ces grandes entre - prises ont toutes choisi l’Essonne pour y installer de nouveaux bureaux, voire leur siège social. Une bonne nouvelle pour l’emploi. Et une « éclaircie dans la sinistrose actuelle », comme l’a souli - gné Philippe Rio, le maire de Grigny, où Coca-Cola s’apprête à étendre ses locaux. Le groupe japonais Horiba, spé cialisé dans les appareils de haute précision, a lui pris ses quartiers sur le Plateau de Saclay à Palaiseau, à deux pas du campus de Polytechnique, début octobre. C’est là que se trouvera désormais son siège européen. Quant à Ikea, le géant suédois de l’ameu - blement a inauguré, fin septembre, son centre de relations clients pour la France à Lisses, à quelques mètres du deuxième plus grand magasin de la marque dans l’Hexagone. À l’heure Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, ici avec les salariés de la Snecma à Corbeil-Essonnes. 26• Le mag de l’Essonne/novembre 2012/n°134 des délocalisations des centres d’appels, Ikea choisit donc de se renforcer ici en Essonne, sur un site qui lui servira aussi de base e-commerce. Idem pour la Fnac, qui malgré sa sépa - ration du groupe PPR, vient d’ouvrir un nouvel entrepôt logistique à Wissous, le troi sième en Esson ne, destiné à répondre à l’ex plosion des commandes en ligne. Le coup d’en voi de ces « relocalisations » essonniennes avait été donné le 7 septembre dernier par le groupe Safran, avec la pose de la première pierre de son centre de recherche sur les maté riaux composites, à Itteville. Un événement auquel a participé le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qui en a profité pour visiter deux autres sites essonniens du groupe Safran : la Snecma à Corbeil-Essonnes (photo) et Structil à Vert-le-Petit. Autant d’entreprises séduites, semble-t-il, par « l’in tel ligence économique de l’Essonne, un prix du foncier encore abordable et la proximité des grands axes routiers », d’après la Chambre de commerce et d’industrie du département. Cette série de bonnes nouvelles ne doit toutefois pas faire oublier la réalité. À savoir, les plans sociaux qui se profilent dans d’autres grands groupes présents en Essonne, comme Carrefour ou Sanofi, et un chômage en hausse depuis 2008, même s’il res te l’un des plus bas d’Île-de-France, à 7,1%. 750 emplois créés à Orly Un terminal géant de 80000 m², une salle d’embarquement inter - nationale de 20000 m², des trottoirs plus larges, un dépose-minute repensé et un pôle multimodal regroupant à terme une gare TGV, une station du Grand Paris Express, tramway et bus. Ces travaux colossaux annoncés par Aéroports de Paris pour moderniser l’aérogare d’Orly doivent durer au moins six ans et créer pas moins de 750 emplois à court terme, auxquels viendront ensuite s’ajouter des emplois de service. Le Conseil général a salué ce projet, qui peut se faire « tout en améliorant la qua - lité de vie des riverains » : respect du couvre-feu actuel, limitation du nombre de gros porteurs, aides à l’inso norisation... « Orly a vocation à devenir bien plus qu’un aéroport, mais plutôt un lieu de vie, d’emploi, récon cilié avec l’urbain », a réagi Jérôme Guedj.
Évry Une semaine sans déchets ! C’est le défi que vous lance le Conseil général. Et pour vous accompagner dans votre démarche, le département et ses partenaires vous convient à la Semaine européenne de la réduction des déchets. Du 21 au 24 novembre, six stands sur « la maison No déchets » seront installés au centre commercial Évry II, place des cascades. Au programme, des animations et surtout des conseils pratiques sur l’art de la récupération, la chasse au gaspil - lage alimentaire ou aux déchets d’emballage. Sur le stand dédié aux vêtements, vous découvrirez comment les habits que vous ne portez plus peuvent être transformés et recyclés en isolant. Des matériaux utilisés dans la cons truction de maison. essonne.fr En ligne, le programme complet environnement À Palaiseau, la nature reprend ses droits Depuis quelques semaines, à Palai - seau, les promeneurs et les cyclistes découvrent le nouveau chemine - ment qui longe les berges de l’Yvette et traverse la forêt. Avec un peu de chan ce, ils croisent un crapaud accou - cheur, une espèce protégée en France, ou la lathrée clandestine, une fleur rare dans la région. Cette promenade s’inscrit dans le réaménagement du site de Fourcherolles, jadis un verger maraîcher. Le projet, piloté par la commune et soutenu par le Conseil général avec une aide de 208700 euros, a notamment permis la création d’une mare, l’aménagement de la prairie ou la mise en « pente douce » de la berge palaisienne afin de la protéger de l’érosion et d’implanter de la végéta - tion (roseaux, joncs, etc.) « C’est tout un écosystème varié, rare en milieu urbain, qui reprend vie », se réjouit David Binvel, garde-animateur au Conseil général. Le site de Fourcherolles est classé Espace Naturel Sensible (ENS), c’est-à-dire une zone non urba - nisée qui présente un caractère de rareté et de fragilité. « Le Conseil général vient de lancer son schéma départemental des ENS pour la période 2012- 2021, qui fixe une stratégie pour promouvoir la biodiversité, notamment en ville, ainsi que pour maintenir le lien entre les Essonniens et la nature, les sensibiliser à cette richesse », souligne Claire Robillard, vice-présidente en charge de l'environnement et maire de Palaiseau. Sur son territoire, le Conseil général protège et valorise 39 domaines naturels, dont 25 ouverts au public. ens.essonne.fr En chiffres• 7 hectares, 1 km de rives• 178 espèces floristiques• 26 espèces d’oiseaux et 34 de papillons• 8 espèces de mammifères (lapins, hérissons, fouines), etc.• 3 espèces de batraciens n°134/novembre 2012/Le mag de l’Essonne•27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :