[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°134 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : sociale et solidaire, l'économie qui profite à l'homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Focus• démocratie participative Prenez la parole ! Inciter les Essonnien-nes à participer davantage à la vie démocratique du département : telle est l’ambition du Conseil général qui lance les conseils cantonaux. Le premier se tiendra le 21 novembre à Brunoy. Ces réunions publiques font partie d’un dispositif plus large de démocratie participative appelé le Pacte citoyen, adopté à la séance publique du 22 octobre. democratie.essonne.fr 14• Le mag de l’Essonne/novembre 2012/n°134 Alors que les électeurs boudent les urnes et que l’abstention atteint des records, il est urgent de réin ven ter la relation citoyens-élus et de per - met tre aux habitants de peser dans la décision politique. Une néces sité identifiée par Jérôme Guedj, député et président du Conseil général, dès sa prise de fonction en 2011 : « Pour que notre politique soit comprise et adap tée aux attentes de nos concitoyens, nous avons besoin de mobi li - ser les forces vives de l’Essonne et d’impliquer le plus grand nombre d’Essonniens. Nous devons dévelop - per le débat, l’échange, la coproduction avec les citoyens, assurer une meilleure pré sence territoriale grâce à la mise en place de conseils cantonaux. » Cet engagement se concrétise aujour d’hui, puisque le premier conseil canto nal se tiendra le 21 novembre à Brunoy. À cette occa sion, le président du dépar - tement et le-la conseiller-ère général-e du canton concerné rencontreront les habitants, les responsables associatifs et socio-économiques, les élus locaux pour débattre de sujets d’intérêt local ayant trait aux politiques départementales liées au logement, aux transports, à l’aménagement, à l’action sociale... Ces réunions publi ques se veulent être des lieux de réflexion et de concertation. Par ana logie, elles peuvent être compa - rées aux conseils de quartier organisés par les villes, mais à l’échelle d’un canton pour le département. Chacun des 42 cantons devrait donc être rythmé par une ou deux réunions de ce type par an. Les habitants et les acteurs locaux recevront une invitation à ces temps forts qui se dérouleront le plus souvent dans les collèges, comme l’ont été les vœux décentralisés du pré sident du Conseil général. Les habitants auront aussi la possibilité d’être informés par le biais d’essonne.fr Le site Internet du Conseil général va effectivement s’enrichir d’un es - pa ce « Démocratie locale », dédié à ce Pacte citoyen. Cette rubrique favori sera le dialogue, l’échange et le débat avec le-la citoyen-enne et les partenaires. Les dates des conseils canto naux seront annoncées dans un espace spécifique où figurera une carte interactive des cantons ; des documents comme les comptes-rendus, avis ou décisions seront consultables en ligne. Autre innovation concernant ce site participatif : les Essonniens pourront donner leur avis et leurs contribu tions,
en amont des grands projets de déli - bé ration et de schémas départementaux. Au menu également, des fils de discus sion et un lien vers l’espace Médiateur départemental que le Conseil général appelle de ses vœux (lire cicontre). Dernière nouveauté : le droit d’inter pellation populaire. Pour que les ci toyens s’impliquent davantage, ils pourront demander l’inscription d’un sujet à l’ordre du jour de l’Assemblée dépar tementale, sous la forme d’une pétition. Celle-ci devra réunir 10000 signa tures d’habitants majeurs, issus de 15 cantons différents. La requête, transmise sous forme papier ou électronique, devra avoir une envergure dé par tementale et entrer dans le champ des compétences du Conseil général. Désormais, en Essonne, tous les moyens sont bons pour prendre la parole ! le mot de... Édouard Fournier Président délégué chargé de la démocratie locale « La création des conseils cantonaux constitue une avancée majeure pour le département et ses habitants. Le Conseil général avait déjà organisé des rencontres et des forums participatifs qui avaient remporté un vif succès. Aujourd’hui, avec le Pacte citoyen, nous allons beaucoup plus loin dans cette démarche de démocratie participative. Nous organiserons des réunions publiques cantonales, ou conseils cantonaux. Les Essonnien-nes pourront débattre avec le président du Conseil général et avec leur conseiller-ère géné - ral-e. Et l’action du département sera plus lisible à l’échelle du canton. Les habitants vont ainsi être associés et participer à la construction de nos grandes politiques. Cette démarche enri chira notre action car nous croyons à l’intelligence collective. L’expression des différents groupes politiques du Conseil général sera renforcée également avec la possibilité de proposer un ou deux projets de délibération par an. En conclusion, notre ambition est d’ouvrir plus largement la participation à la production des grandes politiques publiques essonniennes. » Bientôt un Médiateur départemental Sur le modèle du médiateur des services publics, le Conseil général propose de mettre en place un Médiateur départemental, dans le courant de l’année 2013. Son rôle : intervenir en tant que tiers pour régler les conflits pouvant surgir entre l’administration départementale et ses usagers qui auront, auparavant, épuisé les voies de recours gracieux. En plus de disposer d’un pouvoir d’enquête, ce Médiateur départemental aura la possibilité de faire des recommandations sur les améliorations nécessaires afin d’éviter que des dysfonctionnements observés ne se reproduisent. Il contribuera ainsi au renforcement du service public départemental. n°134/novembre 2012/Le mag de l’Essonne•15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :